in

Le Canada, premier pays occidental à avoir brisé le tabou de la règle d’or saoudienne: «Le mutisme contre l‘argent »

La diplomatie éthique du Canada

Face aux abus du pouvoir saoudien, le Canada a été le premier pays occidental à briser le tabou de la règle d’or wahhabite «le mutisme contre l’argent». Une équation qui pourrait se traduire par l’arrangement suivant: fermer l’œil sur tous mes excès, en échange de commandes exorbitantes à l’effet d’impulser une dynamique aux économies occidentales souvent défaillantes et de lubrifier le train de vie de leurs décideurs avec leurs inhérentes rétro-commissions.

Bravant les foudres saoudiennes devant les abus répétés de Riyad, notamment la capture de 150 princes de la famille royale et la démission forcée de son homme lige au Liban, le Premier ministre Saad Hariri, le Canada a décidé de préconiser à l’égard du royaume saoudien et des autres régimes autocratiques, une «diplomatie éthique»: Encourager la commercialisation du pétrole produit par des pays démocratiques au détriment du pétrole produit par des pays non démocratiques.

L’étincelle proviendra de Mme Chrystia Freeland, ministre des Affaires étrangères canadienne, qui s’inquiétera publiquement du sort de deux saoudiens, l’activiste Raef Al-Badawi, détenu depuis 2012 en raison de propos tenus critiques tenus sur son blog, et sa sœur Samar, également emprisonnée pour avoir pris sa défense de son frère blogueur.

Contestant la tutelle imposée aux femmes saoudiennes, Samar Al Badawi a dénoncé, en 2010, son père de l’avoir empêché de se marier avec l’homme de son choix. Pour sa désobéissance, elle a été incarcérée mais sa tutelle a été transférée à l’un de ses oncles. L’organisation saoudienne, Human Rights First Society, avait qualifié alors l’enfermement de Samar de  «détention illégale scandaleuse». En 2012, elle a été lauréate du « Prix International de la Femme de Courage» pour sa lutte pour les droits des femmes dans son pays.

Publicité

Considérant qu’il s’agit d’une ingérence intolérable dans ses affaires intérieures, l’Arabie saoudite ripostera le lendemain, le 5 août 2018, par l’expulsion de l’ambassadeur du Canada à Riyad, le dégagement sans ménagements de quelques 5.000 étudiants saoudiens inscrits dans les universités canadiennes et la rupture des relations commerciales entre les deux pays.

Disproportionnée, la riposte saoudienne se voulait un message de fermeté à l’égard des Occidentaux pour tenter de les dissuader d’emboîter le pays au Canada. Elle sera perçue comme tel par les Occidentaux, trop heureux de se débarrasser d’un concurrent encombrant, en dépit de son appartenance à l’Otan et sa participation à l’effort des alliés durant les 2 guerres mondiales (1914-1918; 1939-1945).

Mieux, le coup de sang saoudien a paru servir les desseins de Washington à l’époque en pleine épreuve de force avec Ottawa à propos de l’ALENA, la zone de libre-échange de l’Amérique du Nord (Canada, Etats Unis, Mexique).

Certes, la «diplomatie éthique» du Canada lui a permis de se dédouaner de la vente de blindés à l’Arabie saoudite, des véhicules vendus par le Canada en avril 2016 et dont le royaume n’aurait pas eu besoin, mais qui auraient été achetés dans le but de réchauffer les relations commerciales. Un contrat d’un montant de 15 milliards de dollars, conclu en 2014.

Publicité

Plein de morgue et de suffisance, surestimant son pouvoir, le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel Joubeyr, rejettera une offre de réconciliation faite par son homologue canadienne, Chrysta Freeland, faite en septembre en marge des travaux de l’Assemblée Générale des Nations Unies: «Que diriez-vous si l’Arabie saoudite préconisait l’Indépendance du Québec», a rétorqué le ministre saoudien, coupant court à l‘entretien.

Mal lui en prit: la terrifiante disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, deux mois après la crise diplomatique Riyad Ottawa, le 2 octobre 2018, au consulat saoudien à Istanbul donnera raison au Canada en l’accréditant d’un «rôle pionnier».

Savourant son triomphe moral, le Canada confirmera publiquement, en novembre 2018, être en possession d’une copie des enregistrements recueillis par les services turcs lors du funeste entretien de Jamal Kashoggi avec ses futurs tortionnaires , neutralisant ainsi la manœuvre de la France visant à mettre en question les affirmations turques.

Les ingérences saoudiennes dans les affaires intérieures du Canada

Chatouilleux, voire sourcilleux sur sa souveraineté, l’Arabie saoudite ne s’en prive pas pour autant de s’ingérer abusivement dans les affaires intérieures des autres pays, à coup de pétrodollars, notamment en direction des communautés musulmanes qu’elles abritent en leur sein qu’elle utilise comme un traditionnel levier d’influence. Pour une poignée de dollars, l’Europe a d’ailleurs vendu son âme. Le journal libanais Al Akhbar a consacré un long article sur les ingérences saoudiennes dans les affaires canadiennes, dont voici les principaux extraits:

Publicité

Le Centre de recherche sur la Mondialisation et la firme Navigator

Une des «bêtes noires» de l’Arabie saoudite est le « Centre de recherche sur la Mondialisation», qui mène une «activité hostile envers l’Arabie saoudite». Un câble portant référence N° 7000097 38 72, en date du 20 Février 2011 préconise de prendre contact avec les membres du gouvernement canadien et des cabinets d’avocats et de communicants pour faire face à la campagne de boycottage des produits saoudiens.

Un second  câble portant référence N° 4651 en date du 16 février 20213 recommande de prendre contact avec la firme Navigator en vue d’envisager une opération de relations publiques, afin d’améliorer l’image du Royaume, de développer les relations commerciales avec les firmes canadiennes et de contrer ainsi la propagande hostile à l’Arabie saoudite.

Ce document préconise les mesures suivantes:

Afin de faire face à la campagne médiatique du Journal canadien «Al Hayat Al Arabiya –La vie arabe», animée par des chiites extrémistes, partisans des Houthistes yéménites, le document préconise de soutenir deux publications:

«Al Bilad  (le pays) et Al Mouhajyr Al Arabi (l’Immigré arabe), de même qu’un soutien discret à Saout Kanada (la Voix du Canada) en vue d’ «améliorer l‘image de l’Islam sur le continent américain». Il suggère la constitution d‘un lobby en vue de neutraliser les effets de la campagne visant à modifier les châtiments corporels en vigueur dans le monde musulman, notamment la lapidation, la décapitation et le flagellation afin de leur opposer de contre-mesures;

Soutenir l’association islamique  du Canada, la plus grande instance musulmane du Canada, qui dispose de 33 branches à travers le pays, en lui allouant une subvention de 500.000 riayls saoudiens, ainsi qu’ à association des sunnites  une subvention de 3,5 millions de rias saoudiens.

Le Canada n’a pas varié d’un pouce son attitude à l’égard du Royaume saoudien. Un défi tranquille, sans concession. La ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, s’est déplacée symboliquement à l’aéroport de Toronto pour y accueillir, le 12 Janvier 2019, Rahaf al-Qunun, la jeune réfugiée saoudienne dont la demande d’asile avait été rejetée par l’Australie.

Toutefois la «diplomatie éthique» du Canada a été mise à mal par le scandale SNC Lavalin. Justin Trudeau a en été accusé d’ingérence dans une procédure judiciaire. Déjà en pleine tourmente diplomatique à la suite de la décision d’Ottawa d’extrader vers les Etats-Unis la directrice financière de Huawei,  arrêtée en décembre 2018 par la police canadienne, le Premier ministre fait désormais face à la pire crise politique depuis son début de mandat, en novembre 2015.

Sa ministre du Budget, Jane Philpott, a annoncé lundi 4 mars sa démission du gouvernement, en solidarité avec sa collègue, Jody Wilson Raybould. L’ancienne ministre de la Justice avait quitté son poste en février en signe de protestation contre l‘entourage de Justin Trudeau pour leurs «pressions constantes et soutenues» et même de «menaces voilées», destinées à protéger un géant du BTP SNC-Lavalin accusé de corruption.

L’entreprise, qui emploie quelque 50 000 personnes à travers le monde, dont 9 000 au Canada, est sous le coup depuis 2015 d’une accusation de « corruption d’agents publics étrangers » et de« fraude » en Libye, à l’époque du dictateur Mouammar Kadhafi. La société est accusée d’avoir versé 48 millions de dollars canadiens (32 millions d’euros) de pots-de-vin à des responsables libyens en échange de contrats entre 2001 et 2011.

À huit mois des élections fédérales au Canada, l’accusation tombe mal pour Justin Trudeau. Pour sa crédibilité «la diplomatie éthique» ne saurait souffrir des entorses.

Madaniya Info

I

Publicité

13 commentaires

Laissez un commentaire
  1. @Croissant de lune.

    J’ai bien lu l’article. Il ne vise pas à faire le procès de la France. Mais vous vous en chargez parfaitement bien. Merci. Votre objectif est donc de mettre en défaut la France systématiquement, histoire de montrer que c’est un pays pourri. Le mien est de vous rappeler que la France n’a pas de leçons à recevoir, surtout comparée aux pays arabo musulmans qui ont fort à faire pour se développer, voire instaurer une démocratie digne de ce nom et ainsi être au service de leur peuple.

    Maintenant si vous voulez mon avis sur nos dirigeants (Macron, le gouvernement, LaREM) ils m’insupportent. A fond dans le libéralisme, incapable de protéger les français, ils détricotent ce que d’autres nations nous envient : notre culture, notre modèle français pour en faire l’un de ces énièmes pays sans âme qui se dissolvent dans le multiculturalisme au nom de notre appartenance présumée au « village mondial », une pure fiction sur laquelle se rejoignent ultra libéraux et gauchistes. Quant à la promotion que nous faisons des droits de l’homme, c’est une foutaise à géométrie variable. On trouve même le moyen de les utiliser pour parler rapatriement des jihadistes et de leurs enfants. Les droits de l’homme sont une invention occidentale qui ne s’appliquent qu’en Occident. Que la Chine, Israël, la Palestine, les pays musulmans fassent ce qu’ils veulent tant qu’ils ne nous nuisent pas et ne viennent pas nous envahir. La France n’est pas les États Unis. Elle n’a ni la vocation ni les moyens de devenir le gendarme du monde. En espérant avoir été clair.
    Bien à vous.

    • J’ai bien lu l’article. Il ne vise pas à faire le procès de la France. Mais vous vous en chargez parfaitement bien. Merci. Votre objectif est donc de mettre en défaut la France systématiquement, histoire de montrer que c’est un pays pourri. ????

      Faut-il lire cet extrait sur le mode ironique ? sinon on a du mal à vous suivre ! El Oumma a une ligne directrice assez constante : défendre la communauté en Europe et en France où elle est passablement malmenée, ostracisée, diabolisée….
      Sinon, on souscrit au reste de votre post : les droits de l’homme, concept à géométrie variable ont été instrumentalisés par l’occident pour en faire un moyen de domination qui n’a apporté que guerres et désolations. Oui, chacun doit être maître chez soi, et si les peuples s’avisent de changer de gouvernants, qu’ils le fassent tous seuls, sans intervention étrangère, d’un côté ou d’un autre. S’ils s’accommodent d’un système autoritaire, liberticide qui leur assure cependant une aisance matérielle minimale, pourquoi leur faire miroiter une liberté dont ils n’ont aucune idée. Qu’ils fassent eux même ce long et périlleux apprentissage que les peuples européens ont mis des siècles à assimiler. Mais l’histoire nous apprend que depuis la nuit des temps, les appétits régionaux, les marchands d’armes, les démons exterminateurs sont toujours à l’affût.

  2. @ Zarathoustra, répondez plutôt à l’article, il dit en substance que la gouvernance Française n’a pas pu nier l’odieux assassinat du journaliste en Turquie, la France eut bien aimé nier les faits mais ils étaient crédibilisés par le Canada, donc la France ne dit la vérité que quand elle n’a pas le choix, c’est ça? Que ça vous fasse pas plaisir ne me dérange nullement, bien à vous.

    Croissant de lune.

  3. Assalamou ‘alaïkoum, tout le monde sur ce forum connaît mon anti-Saoudisme, et mon très vif désir de changement structurel de la gouvernance d’Arabie et que les gouvernants actuels ne puissent pas échapper à la Justice. Mais je ne soupire pour ces changements que du fait des Musulmans, des habitants du pays, étant pour moi le plus grand mal possible, l’ingérance étrangère.

    Ce papier est moyennement sérieux, l’auteur lui-même nous parle de grandes commandes de matériel assez récentes. Quant à sustenter l’achat de pétrole prioritairement aux démocraties, ça veut dire en acheter au Canada et à l’Amérique par exemple, oui, étant l’Amérique classée et étiquetée démocratie. Bon, le pétrole Américain je ne sais pas, on suggère qu’il est exploité à crédit et a accru la dette fédérale, et je crois comprendre que le coût énergétique et même pas financier de son exploitation est élevé. Mais le Canada alors là, je ne sais pas si le pays en exporte ou si c’est à but de consommation itérieure, mais on voit mal comment les sables butimineux seraient rentables au prix actuel, et le coût énergétique y est élevé. On entend parler d’un baril pour en produire cinq, ça commence à ne plus en valoir la peine,…

    Et attention, on parle d’évolutions et intentions laïcistes au Québec suivant la mode Française, il se pourrait que ce face-à-face entre l’Arabie et le Canada se solde par des mesures laïcistes au sens anti-Musulmanes, alors que les Musulmans du pays ne sont pour rien dans ces choses, donc restons circonspects.

    Croissant de lune.

  4. “La diplomatie éthique du Canada” : Quelle blague, soit l’auteur de l’article est naïf soit c’est de la mauvaise foi. Tous les pays, quels qui soient, dans ce domaine n’agissent que par intérêt(s).

  5. L’ancien président Algérien, Boumedienne, bien que je n’aimais pas sa façon de gérer, avait raison quand il disait, le 16 octobre 1973;

    “Peuple algérien, je sais que vous avez la tête dure et que vous ne pliez pas du tout, sauf dans les mosquées, mais je vous préviens comme je vous avais déjà prévenu des queues des Arabes qui prétendent être des princes et des rois et qui sont en fait des agents de père en grand-père et n’attendait jamais du bien d’eux”.

  6. On attend surtout la réaction de la majorité de nos pays musulmans.. incapables de déceler le MAL ABSOLU chez ces koreich (chayattines) des temps modernes, avec leur idéologie “wahabosallafiste” rétrograde! Bravo au Canada..La France pseudo pays des droits de l’homme…s’est fait achetée depuis belles lurettes..il y a eu les affaires successives des Giscard..Mitterand..Chirac..Sarko..Hollande..et maintenant Macron…Le prophète (SWS) disait aux riches koreichs” Vous me donnez le soleil dans ma main droite la lune dans main gauche je ne renoncerai pour rien au monde à ma mission divine qui m’a été confiée” à méditer…L’injustice et le mal sont voués à disparaître.. La vérité règnera sur terre n’en déplaise à ces minables pharaons des temps modernes..

    • Partez au Canada. Les gens qui crachent sur la France on s’en passe. C’est sur que vos 4 premiers califes vivaient dans le plus grand dénuement et que le pillage et le butin sont des inventions purement occidentales.

      • Vous connaissez les 4 premiers califes. Bravo

        moi , je me suis présenté, tout le monde connait mes origines.

        Je ne sais pas qui vous êtes, mais certainement pas un Français de la France profonde.

        J’ai lu “par dela bien et mal”, je n’ai pas lu zarathoustra et son style direct

    • Salam soeur Valérie57
      je salue votre franchise, honnêteté et par conséquent votre amour sincère de votre pays.
      De tout temps, ceux qui se résignent, qui assimilent leur pays à la pratique de leurs dirigeants ou au moins ne se posent pas la question: sommes-nous vraiment en démocratie? nos politiques intérieure et extérieure, sont-elles à la hauteur des principes qu’on prétend avoir et défendre? notre pays est vraiment souverain? … ces gens là méritent le titre de lâches au bas jugement, sinon de collabos comme on l’a vu et on le voit encore, des petits d’esprit dont l’idée de la france exclu tout renouvellement parce qu’il a écarté toute remise en question quoique souvent douloureuse.
      J’en déduis que ça ne témoigne pas de l’amour pour son pays.
      Bien sûr, on va vous dire d’aller au Canada, la france tu aimes ou tu quittes, mais aime la france à ma manière!! j’ai le monopole des définitions et des interprétations de l’amour de la patrie, de la laïcité, …
      et attention, dans l’histoire c’est allé jusqu’à l’exile voire l’élimination physique; le mensonge et la déformation des faits au quels ils ont recours traduisent leur ignorance, mauvaise foi, carence d’objectivité et excès d’orgueil. Et tout ça bien enveloppé dans des mots et des phrases qui ne bougent aucune balance.
      A ces petits ma soeur, il convient de dire “à vous votre religion et à moi la mienne”
      ou encore comme on rapporte (??! ) que Jésus béni soit-il s’est arrêté pour laisser passer un cochon en disant passe en paix.
      Vous rendez-vous compte que ces petits vont jusqu’à faire de la france ( le maroc, etc …) leur propriété privée en vous faisant la charité de conserver votre citoyenneté ou en prenant le droit de vous la retirer? ces nouveaux collabos ou encore des nazis en plastic.
      Allah vous a créé en france, c’est votre pays. Vous êtes musulmane, donc concerné par l’islam et le monde musulman. Vous êtes un être humain, donc concerné par l’humanité
      Le système, ses hommes et ses petits collabos , qu’ils aillent au diable – et pas au Canada –

  7. Le Canada est toujours à la remorque de son voisin:c”est son vassal.IL a toujours le rôle de supplétif de ce voisin,il est incapable d’avoir sa propre politique étrangère.Ce que ce voisin fait,il le suit de manière servile et aveugle,c’est le mouton va-t-en guerre par procuration…et par excellence

    • Salam
      Vous faites évidemment ce que vous voulez mais je vous suggère – par prudence élémentaire-, de quand même lire l’article la prochaine fois, avant de le commenterça évite bien des désagréments et un paquet de malentendus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

La philosophie des anciens pour sauver l’Europe des griffes de la Finance ?

Houston : deux chirurgiens musulmans ont pensé et conçu la première salle de prière de l’Hôpital Méthodiste