in ,

L’Arabie saoudite dévoile ses mesures de sécurité « Spécial Hajj »

A l’approche d’un grand pèlerinage qui, Coronavirus oblige, se déroulera presque à huis clos et sous haute protection sanitaire, l’Arabie saoudite a rendu public hier, lundi 6 juillet, son arsenal de mesures de sécurité « Spécial Hajj », démontrant sa ferme volonté de ne pas renoncer au cinquième pilier de l’islam et de ne pas capituler devant le nouveau fléau de notre époque tourmentée.

Après avoir été contraint de redessiner les contours du voyage, empli de dévotion, de toute une vie, le ministre saoudien de la Santé, le Dr Tawfiq Al-Rabiah, avait annoncé au début du mois que seuls 1 000 pèlerins, résidant dans le royaume, seront autorisés à y prendre part. Des pèlerins de toutes origines, dûment sélectionnés, âgés de moins de 65 ans et ne souffrant d’aucune maladie chronique.

Publicité
Publicité
Publicité
Le ministre saoudien de la Santé, le Dr Tawfiq Al-Rabiah

C’est dans cette droite ligne que s’inscrivent les mesures de sécurité drastiques qu’il a révélées lors d’une conférence de presse :

  • Port de masques obligatoire en tous lieux et en tout temps ;
  • Maintien de la distanciation sociale d’au moins un mètre et demi entre chaque pèlerin ;
  • Interdiction de toucher ou d’embrasser la Ka`bah ;
  • Utilisation uniquement de pierres préalablement stérilisées qui seront fournies lors du rituel ramy al-jamarāt (la lapidation de Satan). Un rituel qui sera exécuté par seulement 50 pèlerins à la fois ;
  • Limitation au maximum de 10 pèlerins dans les 50 mètres carrés d’espace alloués aux tentes ;
  • Aucun personnel, guide ou ouvrier ne seront autorisés à travailler s’ils contractent des symptômes pseudo-grippaux ;
  • Les fontaines à eau seront supprimées dans la Grande Mosquée et l’ensemble des lieux saints ;
  • De l’eau en bouteille individuelle de Zamzam sera disponible et distribuée aux pèlerins à tout moment ;
  • Des repas et de la nourriture individuels pré-emballés seront servis aux pèlerins ;
  • Les désinfectants seront placés à côté des distributeurs automatiques de billets, des guides à écran tactile et des distributeurs automatiques ;
  • L’accès aux sites phares et incontournables du Hajj, à savoir Mina, Muzdalifah et Arafat, sera limité à ceux auxquels aura été délivré le précieux visa que constitue le permis de pèlerinage.

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laisser un commentaire

Chargement…

0

La quête de sens en islam

Franck Ribéry sous le choc : il diffuse les images de son domicile cambriolé