in

L’ambassadeur saoudien à l’ONU condamne la visite d’un ex-général saoudien en Israël

Le 24 juillet, un ancien général saoudien, Anwar Eshki s' était  rendu en Israël où il a rencontré le directeur général du ministère des Affaires étrangères Dore Gold, ainsi que le Coordonnateur des activités gouvernementales en Cisjordanie, le général Yoav (Poly) Mordechaï.

Cette visite a été particulièrement critiquée par l’ambassadeur saoudien à l’ONU, Abdallah Yahya Al-Mouallimi qui a estimé que la visite de l'ancien général saoudien dans les "territoires occupés" ne reflétait pas la position du gouvernement. Dans un article publié dans le journal Al Madina, intitulé les "normalisateurs tambourineurs",   il affirme que "La nation arabe fait face à une poignée de défaitistes qui prétendent se draper du manteau de la rationalité et de la modération, nous pressent d’accepter le fait accompli et de faire face à la réalité. Ils oublient ou feignent d’oublier que la première des réalités est que les mains que nous tendent les israéliens sont encore pleines du sang des Palestiniens."

L’ambassadeur saoudien estime qu’on peut trouver des excuses à ceux qui demandent aux "arabes de se rendre à Al Qods Echarif ou dans les territoires occupés en réponse aux demandes de nos frères Palestiniens afin de les soutenir et de montrer l’attachement des arabes et des musulmans à leurs droits sur la mosquée Al Aqsa et autres lieux saints." Mais, poursuit-il, il est inacceptable que cela aille jusqu’à "organiser des réunions avec des responsables sionistes, impliquer le nom du royaume d’Arabie saoudite et exploiter un grade honorifique militaire pour prétendre avoir une position spéciale qui n’existe pas." (Traduction  Huffpost Maghreb)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le rapport du Département d’État américain accuse les Algériens d’ antisémitisme

Google déplore un ’bug” concernant la disparition de la Palestine de ses cartes