in

L’Algérie sous Vichy

Juin 1940 : après la débâcle, suivie par l’exode en métropole, l’Algérie française, épargnée par les bombardements et l’Occupation, ne s’en rallie pas moins avec ferveur, de l’été 1940 à 1943, à la révolution nationale du maréchal Pétain. Renforcement de l’ordre colonial et de la puissance de l’Église, exaltation de l’Empire et mise au pas des populations “indigènes”… : les Européens plébiscitent les orientations politiques de Vichy.

Animés d’un profond antisémitisme, nombre d’entre eux approuvent l’abrogation du décret Crémieux qui, en 1870, avait accordé aux juifs d’Algérie la citoyenneté française, contribuant alors à diviser juifs et musulmans “pour mieux régner”.

Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

200.000 Palestiniens ont prié ensemble pour l’Aïd el-Fitr à la Mosquée Al-Aqsa

La genèse de la monarchie saoudienne et du wahhabisme : au-delà du mythe