in

L’Algérie serait dans le viseur de l’armée américaine

À l’opposé de ce qui a été annoncé par le Pentagone, l’armée américaine renforce sa présence en Afrique pour contrer l’influence chinoise, russe et française, a récemment révélé The Intercept, indiquant que l’Algérie, allié stratégique de la Chine et de la Russie sur le continent, était entourée de trois sites militaires américains.

Contrairement à l’annonce faite le mois dernier par le Pentagone de réduire de 10% le nombre de militaires déployés en Afrique dans les prochaines années, pour se concentrer sur les menaces russe et chinoise, un rapport publié récemment par le magazine The Intercept va à contre-pied de cette affirmation. En effet, se basant sur des documents du Commandement des États-Unis pour l’Afrique (AFRICOM), déclassifiés récemment dans le cadre de la loi Freedom of Information Act, l’enquête de ce média a montré que l’Algérie, l’un des principaux alliés de la Russie et de la Chine en Afrique, était encerclée par trois bases militaires américaines. Plus encore, les États-Unis sont en train de se déployer massivement d’un point de vue militaire sur le continent africain, a ajouté la même source.

Dans un entretien accordé le 4 décembre à l’AFP, le général Roger Cloutier, le commandant des forces de l’armée de terre américaine en Afrique (USARAF) a confirmé les conclusions de l’enquête de The Intercept. «Non, nous ne nous désengageons pas», a déclaré le haut gradé. «Nous sommes plus engagés que jamais, et nous cherchons de nouvelles occasions de nous impliquer encore davantage», a-t-il encore ajouté.

Selon l’article du média américain, les États-Unis ont déployé leurs militaires dans trois pays limitrophes de l’Algérie que sont la Libye, la Tunisie et le Niger. La Libye accueille au moins trois avant-postes de l’AFRICOM, alors que la Tunisie est l’hôte d’une base de drones, d’où l’armée US mène des opérations depuis quelques années. Quant au Niger, le Pentagone a opté pour la construction d’une base près d’Agadez, appelée à devenir le principal avant-poste de l’armée américaine en Afrique de l’Ouest, selon la même source.

Sputnik News

13 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Ce qui est extraordinaire avec les Chinois,ils amement toujours leurs employes avec eux partout ils se plantent,est-ce par incompetence de la main-d’oeuvre sur place ou une instalation de longue duree ou peut etre une invasion douce a long terme…..

  2. Assalamou ‘alaïkoum. Si l’info est vraie et même si elle ne ressort que de la propagande, le monde changeant oblige l’Algérie et les autres pays au minimum à diversifier leurs échanges militaires, leur moyen défensifs. Si l’Algérie en a les moyens économiques, financiers et humains, les formations idoines, pour sa meilleure sécurité, l’Algérie doit songer aux moyens militaires défensifs anti-aérien et autres moyens alternatifs pour n’être pas une proie facile ni dans le viseur de personne. On entend certe parler de fortification des forces armées Algériennes, oui je veux bien le croire, mais adossées à une gouvernance défaillante au minimum, que peuvent les forces armées d’Algérie? La tésaurisation d’armements comme certains gouvernants Arabes en ont la fâcheuse habitude est inutile en l’absence de caddres militaires valeureux, et comment escompter ceux-là dans la situation d’incurie de gouvernance et de gestion Algérienne aujourd’hui? Sans assainissement de la gouvernance et un projet politique clair qui ait l’assentiment génral et suivi d’effets, sans volonté populaire profonde, l’Algérie est en effet une proie facile, état irrésolue dans sa curieuse gouvernance, il y a incertitude sur sa doctrine militaire, sur ce qui doit être en priorité défendu et protégé. Ainsi, je doute des aptitudes de résistance Algérienne à la menace Américaine ou à aucune menace, étant donnée l’incuri de gouvernance Algérienne, donc pour se fortifier, l’Algérie doit guérir sa gouvernance et se guérir de sa maladie de gouvernement, restaurer la priorité absolue de défense de l’indépendance et souveraineté, seul principe qui convienne au peuple Algérien comme à tout peuple. Ce n’est pas ce qu’on imagine quand on voit le parti Français encore si puissant en Algérie et l’impunité dont jouit un faussaire anti-Algérien de l’espèce de Kamel Daoud, l’Algérie n’est pas libre avec les semblables de Kamel Daoud du parti de France. Que faut-il faire pour affaiblir ce parti néfaste? Je n’en sais rien, peut-être attendre que la France elle-même s’affaiblisse, car elle va s’affaiblir. La France, une certaine France est en grande partie le mal Algérien.

    Croissant de lune.

  3. sabi : Eh oui, sabi, nous vivons les siècles de l’ expansion du capitalisme , est ce bien, est ce mal ?
    En faites, ni meilleur, ni pire, que l’ expansion de l’ islam, au Maghreb, ou en Asie . Le monde change, il évolue !

  4. Après RT, Sputnik….
    J’ai quand même quelques doutes au sujet de l’influence américaine en Algérie. A noter au passage le fait qu’ils ont essayé de déloger la France au Mali, sans grand succès. Les chinois, en revanche, avancent leurs billes un peu partout sans faire de vagues, et ça pourrait bien nous poser problème.

  5. Mais il n’y a plus d’influence française, la France est devenue un relais néocolonialisme du Deep State US (par ailleurs en conflit avec la Maison Blanche de Trump) ! Entre les USA et les puissances émergentes d’Eurasie il y a en revanche une différence systémique et une compétition. Le système libéral nord-américain a perdu toute sa capacité d’entrainement d’antan, aussi les USA ne savent plus que faire des guerres, vendre des armes, piller grâce à leur dollar virtuel, implanter des bases militaires et distribuer un peu d’aide charitable pour leur propagande, tandis que les Chinois, avec leur allié russe désormais, ont lancé, malgré leurs entreprises privées elles-aussi à tendance bien sûr souvent prédatrices, des politiques étatiques gagnant-gagnant s’appuyant sur leurs entreprises publiques, en partant du principe qu’en construisant dans un pays comme l’Algérie des infrastructures, le pays va se développer et être en état d’échanger de plus en plus avec la Chine pour le bénéfice des deux pays. Leur système étatico-mercantile constitue en fait un compromis public-privé et marché-plan qui offre au monde, et pas seulement aux Chinois, des possibilités de dynamisme économique et de développement. C’est ce qui explique que des pays comme le Pakistan, l’Inde, l’Iran et maintenant la Turquie se rapprochent de l’Organisation de Coopération de Shanghaï et y adhèrent en rompant peu à peu leurs liens avec les puissances dominées par les USA. L’équilibre du monde se déplace vers l’Est alors que l’Ouest entre de plus en plus dans une période de déstabilisation intérieure et extérieure.

    • @Baraa

      C’est exactement ça. Les chinois implantent des entreprises, y envoient leurs cadres qui travaillent avec les ouvriers locaux au lieu de piloter de loin des machines à exploiter. Cette colonisation douce leur permettra à terme de tout rafler. Pendant ce temps, les français poursuivent la politique de la Françafrique (Bolloré….) tandis que les américains multiplient les interventions militaires, sans jamais bien comprendre le contexte.
      Il est évident que les chinois finiront par virer la concurrence.

  6. Décidément ces amerloques ne cesseront leurs avancées et persécutions terrestres que lorsque le monde sera anéanti !!!

    CE qui est terrible , c’est que le monde entier sait mais Wallou !!!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Erdogan inaugure en Allemagne l’une des plus grandes mosquées d’Europe

Rencontre avec Michel Jondot, co-fondateur de la maison islamo-chrétienne