in ,

L’Adhan a résonné dans le palais de l’Alhambra, pour la première fois depuis près de cinq siècles

Les murs du somptueux palais de l’Alhambra, à Grenade, en frémissent encore de plaisir, après avoir résonné d’un appel à la prière qui ne les avait plus fait vibrer depuis près de cinq siècles…

C’est à Mouaz Al Nass, un musicien saoudien d’origine syrienne, qu’ils doivent cet intermède mélodieux qui a rompu un long silence, sous les yeux médusés des nombreux touristes qui se pressaient aux portes de l’un des monuments majeurs de l’architecture islamique en Espagne.

Né à Jeddah, ce fin connaisseur de la musique islamique, titulaire d’un diplôme en management des systèmes d’information obtenu au sein d’une université syrienne, sans doute inspiré par l’histoire et la beauté des lieux, n’a pu résister à la tentation de faire retentir l’Adhan dans une enceinte construite au XIVème siècle par la dynastie arabe des Nasrides, qui régnait alors sur l’Andalousie.

Filmé en train d’appeler à la prière dans ce prestigieux ensemble fortifié qui témoigne de la présence musulmane du VIIIème au XVème siècle, Mouaz Al Nass a fait un énorme buzz sur la Toile. Mais il ne fallait pas être grand clerc pour prévoir que sa prestation vocale serait diversement appréciée par les internautes, scindés en deux camps irréconciliables : les pour et les contre, en d’autres termes, ceux qui ont applaudi des deux mains et ceux qui ont eu la dent dure…

Si les premiers ont été sensibles à la démarche spontanée, courageuse et à la musicalité de ce muezzin d’un jour, comprenant parfaitement ce qu’il a ressenti au fond de lui, à savoir « que l’appel d’Allah avait manqué aux murs du palais », les seconds sont au contraire restés sourds à son talent vocal et à son explication, aussi sincère soit-elle, désapprouvant ce qu’ils estiment être une provocation dans le sillage des récents attentats de Barcelone.

Toujours est-il que la vidéo de Mouaz Al Nass continue d’enregistrer une audience record, totalisant plus de 1 million de vues et plus de 31 000 partages depuis le 7 septembre.

أذان داخل قصر الحمراء في غرناطه Call to prayer inside Alhambra palace

Publié par Mouaz Al-Nass sur jeudi 7 septembre 2017

10 commentaires

Laissez un commentaire
  1. As Salam Alaykoum,
    Oui, belle voix, belle appel. Surtout cela flate un certain ego, fierte…..mais je ne pense pas que ce soit de nature a apaiser les esprits. Ni le moment, ni le lieux. Il faut etre intelligent et savoir quand ne pas donner du grain a moudre aux ennemis de l’Islam.
    Wallahou A3lam

      • Belle réponse ibéro face à la complaisance de certains Il n’y a pas à avoir honte de ses origines et les vrais ennemis de l’Islam ne sont souvent pas ceux qui sont désignés par les médias et nantis de ce monde Les soi-disantes démocratie ont plus détruit l’islam que les soi-disantes dictatures d’où le CHAOS LMONDIAL actuel !!!

    • En fait, les musulmans “convertis” de Grenade ne sont pas des “convertis” mais des “reconvertis” originaires de familles andalouses qui pendant plusieurs centaines d’années ont gardé en secret le souvenir de la religion de leurs ancêtres et qui sont revenus à leurs racines après la mort de Franco.

  2. Si les premiers ont été sensibles à la démarche spontanée, courageuse et à la musicalité de ce muezzin d’un jour, …… pour les sceptiques , Circulez y’a rien à voir
    c’est juste un Muezzin d’un jour ,une expérience sonore

  3. Toutes les religions sont belles lorsqu’elles s’occupent de ce qui est beau: poésie, musique, rituels, … Mais elles deviennent une catastrophe lorsqu’elles s’occupent de la politique.

  4. Si tous les musulmans et les non musulmans prétaient l’oreille aux chants sacrés musulmans, ils seraient plus tolérants.
    Dommage que ces chants ne soient pas plus diffusés sur les radios, quelles quelles soit.
    Le chants est tellement source d’apaisement …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Salah Hamouri : le Président de la République française doit siffler la fin de la partie !

Halte aux massacres des Rohingyas: tous au rassemblement samedi 16 septembre à Paris