in

La victoire historique du libéral Justin Trudeau redonne espoir aux Canadiens de confession musulmane

Au lendemain de la victoire historique éclatante de Justin Trudeau, le Chef du Parti libéral du Canada (PLC) élu Premier ministre au terme d’une âpre bataille pour  déloger le leader du Parti conservateur Stephen Harper, et mettre un terme à une décennie de règne en pleine dérive nationaliste et islamophobe, le Conseil national des musulmans canadiens (CNCM), qui ne pouvait pas espérer plus réjouissante issue électorale, a adressé ses sincères félicitations au nouvel homme fort d’Ottawa ainsi qu’à sa formation politique.

"Nous tenons à féliciter chaudement le Parti libéral du Canada et le Premier Ministre sorti grand vainqueur des urnes, Justin Trudeau, pour avoir remporté une victoire électorale écrasante qui couronne une campagne basée sur l'intégration et la promotion du multiculturalisme au sein d’un Canada riche et fier de sa diversité", pouvait-on lire sous la plume enthousiaste de A. Kashif Ahmed, président du conseil CNCM, tout en rappelant combien fut éprouvante pour ses coreligionnaires cette élection décisive pour l’avenir du pays, émaillée d’outrances langagières et d’agressions anti-musulmans, qui érigea le voile intégral en cause nationale à combattre, éclipsant tous les autres enjeux majeurs de société.

"Le Canada enregistre le plus fort taux de participation au scrutin suprême depuis des décennies. Dans les semaines et mois à venir, les musulmans canadiens et leurs concitoyens attendent des mesures significatives de la part de leur nouveau gouvernement visant à protéger les libertés civiles, à promouvoir la cohésion sociale, et à réaffirmer le caractère inclusif de notre pays", a-t-il insisté dans son communiqué officiel.

Multipliant les bains de foule, notamment dans le métro, depuis son accession au pouvoir, le très populaire Justin Trudeau n’a pas pu résister, lors de son discours de victoire, au plaisir de relater une anecdote de campagne liée à la question du niqab, devenue passionnelle sous l’impulsion de son rival Joseph Harper à seule fin d’empoisonner le débat public.

"La semaine dernière, j’ai rencontré une jeune maman musulmane, portant le hijab, dans la province de l’Ontario. Elle s’est frayée un chemin jusqu’à moi dans la foule et m’a présenté sa petite fille. Elle m’a dit alors quelque chose que je n’oublierai jamais. Elle m’a dit qu'elle allait voter pour moi parce qu'elle voulait faire en sorte que sa petite fille ait le droit de faire ses propres choix dans la vie grâce à un gouvernement qui lui garantirait ce droit-là », a-t-il raconté avec émotion devant une foule en liesse qui s’est mise à scander : « Justin, Justin, Justin ».

  

"A cette femme-là, à toutes les autres mères et à vous toutes et tous, je l’assure : vous avez élu un nouveau gouvernement qui croit profondément dans la richesse que représente la diversité pour son pays. Nous savons que le Canada a été bâti grâce aux formidables contributions de populations venues des quatre coins du monde, de toutes origines et de toutes confessions. La diversité unique de ce pays est une bénédiction pour nous tous, elle nous a été conférée par les générations précédentes de Canadiens qui se toujours illustrées dans la lutte contre le racisme sous toutes ses formes, contre les préjugés et les discriminations. Ayez confiance en vos concitoyens, mes amis – ils sont gentils et généreux. Ils sont ouverts d'esprit, et font preuve d’un optimisme extraordinaire. Ils savent au tréfonds d’eux-mêmes qu'un Canadien est un Canadien, quel qu’il soit, d’où qu’il vienne", a déclaré Justin Trudeau, l’homme du renouveau au pays de l’érable, sous un tonnerre d’applaudissements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

France: un journaliste violenté par la Ligue de Défense Juive

Quand Poutine balançait tout sur le rôle des Etats-Unis dans la création de Daesh (vidéo)