in ,

La solidarité du football allemand envers les réfugiés s’affiche sur les maillots

« Wir Helfen – #refugeeswelcome » (« Nous aidons – #réfugiés bienvenus »), ce sont ces mots clés de soutien, mis en exergue dans un écusson dédié aux réfugiés, que les inconditionnels allemands du ballon rond ont découverts ce week-end sur les maillots des 36 équipes de première et deuxième divisions en lice en Bundesliga.

De l’autre côté du Rhin, depuis ces dernières semaines, la sphère footballistique s’illustre par un formidable jeu collectif, dynamique et d’une grande humanité, en vue de favoriser l’intégration de milliers de familles en détresse, majoritairement syriennes, les initiatives heureuses se multipliant sur des pelouses remarquablement hospitalières, à l’image de cet écusson « Wir Helfen » qui se substitue désormais au logo Hermes, principal sponsor du Championnat allemand de football.

On veut clairement montrer que tout le monde doit aider, chaque fois que c’est possible“, a déclaré le directeur sportif de Leverkusen, Rudi Völler, au quotidien Bild, co-sponsor du projet. Pas question, en effet, pour les clubs de football de faire de la figuration sur le terrain de la solidarité, tous rivalisant d’idées et de générosité pour intensifier cette dynamique d’entraide.

Du Bayern Munich, le club triple champion en titre, qui a fait un don substantiel de 1 millions d’euros pour des projets en faveur des réfugiés, et dont les joueurs ont fait une entrée très remarquée, le 12 septembre dernier, sur la pelouse de l’Allianz Arena en compagnie d’enfants allemands et de jeunes réfugiés, au club de Wolfsburg qui a invité 1.200 réfugiés de sa région à assister à son match en Ligue des Champions contre le CSKA Moscou, tout en s’engageant à reverser un euro par billet vendu à des projets en faveur des réfugiés, en passant par la Fédération allemande de football qui a annoncé la prolongation de trois ans (jusqu’en 2019) de sa campagne « 1-0 pour une bienvenue » – une initiative réunissant quelque 600 clubs engagés en faveur des réfugiés – , force est de constater que le sport roi en Allemagne a chaussé les crampons pour une belle et noble cause : le devoir d’asile, ce devoir sacré.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Saddam, le meilleur ennemi de l’Amérique (documentaire)

Chute d’une grue à la Mecque: un enfant sauve sa mère en la poussant (vidéo)