in

“La Place du handicap en Islam”, la conférence organisée par “Tes Vacances”, l’association qui embellit la vie des autistes et personnes en situation de handicap

Ouvrir une fenêtre sur l’autisme et les autres handicaps cognitifs majeurs en rendant le rêve d’évasion possible pour celles et ceux, jeunes et moins jeunes, de 14 à 35 ans, qui sont enfermés dans leur monde, telle est la noble vocation de l’association "Tes Vacances" dont le fondateur, Daoud Tatou, a fait le combat de sa vie.

Désireux d’offrir une parenthèse récréative enchantée, dans un écrin de verdure, là où l’air est pur et vivifiant, à des adolescents et jeunes adultes fragilisés à la fois par leurs troubles du développement, la carence en structures institutionnelles idoines sur le territoire national, et la détresse de leurs proches, Daoud Tatou veut aussi fédérer le plus grand nombre, au sein de la Oumma, autour de la cause du handicap, trop souvent encore reléguée au second plan.

L’homme qui illumine l’horizon d’êtres vulnérables et redonne espoir à leur famille vous attend nombreux, samedi 20 juin, alors que la célébration du mois sacré de Ramadan aura tout juste commencé dans une atmosphère baignée de lumière, pour assister à la conférence dédiée à la « Place du handicap dans l’Islam » qui aura lieu de 14h à 18h, Salle Le Noctis, 85 rue de Strasbourg, à Saint-Denis (93).

 

Zoom sur "Tes Vacances", l’association qui offre un dépaysement vivifiant et du répit aux personnes atteintes d’autisme et d’autres formes de handicaps majeurs

Beaucoup d’entre nous souhaiteraient faire une pause et fuir un quotidien parfois pesant. Il est bien connu qu’il nous faut prendre l’air afin de nous ressourcer. Toute personne est en droit de goûter à ce bonheur. C’est le cas des personnes en situation de handicap et d’autisme.

Constater, s’interroger et construire Or, la réalité est toute autre et Daoud Tatou en a été témoin. Fort d’une expérience de plus de 20 ans dans le champ médico-social, il a pu décrypter le s besoins de ce public et mesurer l’impact de ces séjours de « répit » et de vacances. La notion de « loisirs » n’a donc pas le même sens pour ces jeunes adolescents, adultes livrés à eux-mêmes durant les week-ends et périodes de vacances. C’est dans cette perspective que l’association « Tes vacances » est née. Sous l’impulsion de son fondateur Daoud, elle a vu le jour le 7 mars 2014. Tel un allié fidèle, elle redonne de l’espoir à ces familles. Elle fait naître des sourires et allège bien des cœurs…

  

En effet, beaucoup de parents se retrouvent dans l’impasse du fait du manque de places en institutions et il faut soulever la difficulté à laquelle ils sont confrontés en vivant avec cette lourde pathologie. Au-delà de la maladie, l’adolescent ou l’adulte bénéficiaire est considéré tel un « vacancier » qui est pris en main lors de ce moment propice à la sérénité. Cet instant de « répit » est fort nécessaire aussi bien pour lui que pour sa famille et ses proches. « Tes vacances » : une association qui renoue avec l’humain.

L’association est composée de trois membres actifs, le président Samuel Reslinger, Daoud Tatou, directeur pédagogique et Khadija, assistante de direction. Cette équipe prend de l’ampleur car à ce jour, environ 30 animateurs ont pu les soutenir lors des séjours organisés en faveur de leurs bénéficiaires. Ils sont ouverts aux adolescents à partir de 12 ans, aux adultes en situation de handicap mental (en général) et aux personnes en situation d’autisme et de troubles envahissants du développement. Il est important de noter que chez "Tes Vacances", le bénéficiaire est pris en charge de manière individuelle, il s’agit de l’encadrement « un pour un ». En effet, le « vacancier » est accompagné de son propre animateur-encadrant qui aura au préalable, reçu une formation théorique et pratique quant à la question de l’autisme.

 

La synergie des acteurs est donc primordiale et elle joue en faveur de ce public. Chez « Tes Vacances », la préparation des séjours est rigoureusement pensée. Elle est personnalisée et adaptée au vacancier, elle fait l’objet d’un travail en amont entre son référent et Daoud, le directeur pédagogique. D’autre part, la présence d’un infirmier diplômé est permanente. C’est donc humain qui prime, il s’agit avant tout de garantir un environnement sain et chaleureux à l’adolescent ou l’adulte. En effet, d’un point de vue médical, il est primordial de préserver le lien qui unit l’animateur et le jeune. L’encadrant apprend ainsi à le connaître en profondeur afin d’être une épaule solide et un acteur clé qui le guide vers l’autonomie.

L’autisme : une réalité dont il faut se saisir

Le handicap est une question délaissée par notre Oumma et l’autisme demeure une pathologie tout aussi méconnue et ignorée. La prise de conscience doit être globale, c’est en s’ouvrant à autrui que les cœurs seront enclins au partage, telle est la fraternité qui nous caractérise. Ne devrions-nous pas être attentif à la douleur d’autrui, faire ce petit geste qui peut avoir un impact décisif.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui soulage un croyant d’un souci parmi les soucis de l’ici-bas Allah le soulage d’un souci parmi les soucis du jour du jugement.. (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2699)

Tout comme le soulève Daoud, la France semble en retard par rapport à nos voisins anglo-saxons. En effet, le diagnostic doit se faire dès le plus jeune âge (entre 0 et 3 ans). Dans les faits, il est établi à partir de 6 ans, ce qui retarde considérablement l’élaboration de la prise en charge de l’enfant. Ce projet dit « individuel » comporte 3 dimensions : éducative, thérapeutique et cognitive.
Et le chemin vers l’autonomie dépend de cette prise en charge précoce.

Faire un pas vers autrui et soulager l’éprouvé

L’association "Tes Vacances" entend ainsi agir à deux niveaux :

– En offrant au « vacancier », l’occasion de s’épanouir dans un environnement chaleureux. Dès lors, l’adolescent ou adulte peut porter sur le monde extérieur, un toute autre regard. En effet, la socialisation demeure décisive, il peut ainsi côtoyer d’autres personnes et partager des moments intenses. Cette dynamique fait partie intégrante du volet éducatif initié par l’association. D’autre part, cela nous permet de créer du lien avec des individus à part entière et de bâtir  un pont en leur faveur.

Ce type de séjours au grand air, cette « parenthèse » permet aussi de soulager les proches, c’est une nécessité, tout comme nous le confie Daoud :

« Il offre aussi un moment de répit au proche, au tuteur, à la fratrie qui peut ainsi disposer de ce temps pour se retrouver, s’occuper des uns et des autres ou tout simplement s’adonner à des activités de la vie courante (faire les courses, sortir en famille… )Avoir une personne souffrant de troubles autistiques demande à la personne encadrante une surveillance et un accompagnement H24″

« Au cœur de l’autisme » : de l’espoir à la concrétisation d’un projet solidaire

L’histoire nous a montré qu’avec peu, nous pouvons faire beaucoup… C’est ce qui s’est produit. En 2014, l’association a entreprit la réhabilitation de deux maisons en Bourgogne afin de les transformer en centres de séjours et de vacances adaptés, initiatives rares en France. Dès lors, la solidarité s’est mise en marche. La générosité et l’entraide sont entrées en scène !

Chère Oumma, bonne nouvelle, le projet s’est concrétisé! Et ce grâce aux donateurs et aux bénévoles investis. Al hamdoulilah! Toutefois, rien est joué, ils ont besoin de vous ! L’équipe de Tes Vacances souhaite ainsi remercier les donateurs et vous faire part de l’avancée de ce projet qui n’aurait pu naître sans vous :

-La « Grange » de Flez-Cuzy a été réabilitée grâce aux dons mais aussi aux bénévoles et aux salariés de l’association LMDA( Les Moyens d’Agir). La maison peut accueillir de jeunes autistes à raison de trois week-end par mois. L’association proposant l’encadrement « un pour un », elle peut recevoir 4 animateurs + 4 « vacanciers » en situation d’autisme.

  

Durant les vacances d’avril, Ali, un jeune adolescent atteint de myopathie a pu y séjourner quelques jours et profiter d’un cadre idyllique. Ce bol d’air frais lui a permis de découvrir la nature, les chevaux et de participer à des sorties ludiques. Entouré d’une équipe investie et dévouée à son bien-être, il a pu esquisser un sourire. Ce qui semble évident chez "Tes Vacances", c’est ce désir d’offrir  à ces jeunes, le droit de vivre pleinement leur adolescence. Quant à sa maman, ce « répit » lui a été précieux. Les « aidants » ont également besoin de se retrouver et de prendre soin d’eux en toute sérénité.

  

– Le « Château » est la seconde maison réhabilitée, c’est une grande bâtisse située à Grenois, elle est opérationnelle depuis 6 mois. L’association souhaite ouvrir ses portes aux vacanciers d’ici fin mai in sha ALLAH. Elle peut ainsi accueillir 7 animateurs + 7 vacanciers en situation d’handicap mental.

Les vacanciers ont besoin de vous

Ce projet s’est concrétisé mais il reste beaucoup à faire afin de pouvoir garantir à ce public, les conditions propices à leur épanouissement. Il faut ainsi tenir compte des spécificités et de l’histoire de chacun. L’équipe de Tes Vacances a semé une graine qu’il nous faut cultiver. C’est en ce sens qu’il nous faut soutenir ces projets : l’association lance un appel à la solidarité ! Besoins Matériels : l’ameublement des deux gîtes demeure une priorité. En effet, celui-ci doit être « fonctionnel » mais surtout « sécurisé », étant donné la pathologie des vacanciers. De ce fait, l’équipe encadrante pourra en toute sérénité, se consacrer au public accueilli.

  

– Financer un véhicule adapté (16 et/ou 9 places) afin d’assurer les déplacements du groupe en toute autonomie. Cet achat constitue une bouffée d’oxygène pour les bénéficiaires, qui pourront ainsi explorer la région. ( Sorties culturelles, ludiques etc). Le véhicule actuel constitue un prêt limité dans le temps. Oumma, l’association a principalement besoin de dons financiers ! Afin d’éviter tout frais de transports ou de stockage, vos dons permettront d’acheter les meubles directement, dans une enseigne proche des gîtes. L’association a donc établi la liste des meubles requis pour ses deux centres d’accueil, Voir La Liste.

Dans la solidarité, aucun geste n’est anodin…

Daoud nourrit l’espoir de voir fleurir des projets de ce type afin de répondre à une demande croissante. D’ailleurs, il a pu reproduire de telles initiatives en Algérie, au Maroc, en Arabie Saoudite et à Naplouse. La solidarité n’a donc pas de frontières et la personne en situation de handicap doit être prise en compte tout comme ses proches. Il suffit d’être unis et d’agir à son échelle car personne ne devrait être mise à l’écart. La sérénité et la paix n’a pas de prix ! L’association Tes Vacances espère ainsi recevoir votre soutien afin de pouvoir poursuivre son combat. Dès lors, être reconnue par l’Agence Régionale de Santé en tant que structure « étatique » permettrait une prise en charge à la « journée » par la sécurité sociale et non plus par les familles. Ce qui serait un allègement considérable ! Quoi qu’il en soit Oumma, l’équipe de Tes Vacances t’adresse ces quelques mots :

« Merci à nos donateurs qui nous ont aidés à acquérir ces deux lieux d’accueil, à nos animateurs-encadrants, aux bénévoles de l’association « LMDA » pour la main-d’oeuvre fournie lors du travail de réhabilitation du gîte de Flez-Cuzy. « Tes Vacances » se fera un plaisir d’informer toute personnes ou association prête à développer un projet à destination de ce public. N’hésitez pas à relayer l’information au plus grand nombre et surtout ne nous oubliez pas dans vos invocations. » 

Si vous souhaitez les soutenir financièrement pour l’achat de meubles ou faire partie de l’équipe, rendez-vous sur leur site. Et pour plus d’informations sur les séjours, n’hésitez pas à les contacter au 07 52 02 75 30 ou par email à [email protected]

"Tes Vacances" se fera une joie de répondre à vos questions.  Alors prêts à leur offrir des vacances inoubliables  ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Cheikh d’Al Azhar accuse l’Occident d’être responsable du développement de l’Etat islamique

“Je suis musulmane, et pas une terroriste”, clame une jeune américaine dans un texte percutant