in

La photo de nazillons qui casse l’image de Marion Maréchal-Le Pen

Marine Le Pen aura beau se draper dans tous les artifices de la respectabilité, hurler avec les loups contre « l’islamisation », fantasmée, de la France, dicter même l’agenda populiste à une classe politique en pleine débandade, et opérer une cure de jouvence avec la cooptation de la petite-fille du patriarche, Marion Maréchal-Le Pen, bombardée députée du Vaucluse, où elle a été parachutée, à l’âge de 22 ans, son lifting ultra-lissant ne parviendra jamais à masquer le spectre du néo-fascisme qui plane sur son mouvement.

Son président d’honneur de père, Jean-Marie Le Pen, peut être rassuré. Lui qui se désespérait que sa fille ait écarté « ces courageux et dynamiques militants qui se sont fait remarquer parce qu'ils avaient le crâne rasé »dans une interview accordée au Times en juillet 2012, voilà que la génération montante, incarnée par la jouvencelle de la dynastie, fraye en eaux troubles avec la jeunesse dorée du FN, nostalgique des chemises brunes.

La preuve en images : sur le cliché ci-dessus, datant du 11 décembre 2012, exhumé par Le Point dans son numéro paru jeudi, Marion Maréchal-Le Pen pose, à l’occasion de la célébration des 40 ans du FN, avec plusieurs personnes, et rien que du beau linge ! Parmi cette fine fleur frontiste, bon chic bon genre et tout sourire, figurent en effet Edouard Klein, chef de file du GUD (Groupe union défense, une organisation étudiante d'extrême-droite), Baptiste Coquelle, militant du mouvement skin, aux côtés de Julien Rochedy, le directeur du Front national de la Jeunesse et président des «Jeunes avec Marine». 

Si festoyer avec la frange dure des militants d’extrême droite ne gêne nullement le fondateur du FN, bien au contraire, il semble, photo à l’appui, que banqueter avec eux ne pose pas non plus un grave cas de conscience à sa descendance, Marion Maréchal-Le Pen…

Aussi, quand Le Point renvoie à la néophyte en politique, mais qui a été à bonne école, les reflets de ses paradoxes criants en diffusant une autre photo choc, où le fameux Baptiste Coquelle, coiffé d’un casque de SS, s’amuse à faire le salut nazi, avec une croix celtique en fond de décor, entouré de deux acolytes déguisés en « Dupont la joie », la belle honorabilité de façade du FN se fissure de toutes parts et l'image lisse de la jeune Marion se flétrit d'un coup !

Celle-ci pourra toujours se fendre de tous les communiqués du monde, comme elle l’a fait mercredi, pour jouer les vierges effarouchées, nier toute liaison dangereuse avec cette base militante, tellement affectionnée par son grand-père, et dont sa tante, Marine, cache la survivance, elle n’en a pas moins ripaillé avec certains de ses membres en décembre 2012. Les nazillons frontistes font tache sur la photo, mais sont invités aux festins du Front National, cherchez l’erreur ou plutôt la grosse supercherie… 

La photo choc, si édifiante :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Qatar, prochaine cible du groupe Anonymous

« Pas de salariés musulmans pour accueillir le Chef d’Etat israélien! »