in

La photo de Claudia Schiffer taguée avec un hijab

Derrière son objectif curieux, engagé et attachant, la crise endémique, la banqueroute abyssale, la misère accablante, le ravage des politiques publiques constituent la vraie source d’inspiration de celui qui est un peu le Ken Loach de la photographie britannique, Si Barber.

Cet infatigable chasseur d’images sillonne son pays depuis 2007, ayant pris la route au moment où les premiers signes de la crise financière se manifestaient comme autant de sinistres présages, afin de zoomer sur une réalité sociale mise à nue, touchante, étonnante, décalée, non dénuée de pittoresque, ni de dérision… Ainsi pris sur le vif, nos proches voisins de l’autre côté de la Manche apparaissent sous un jour nouveau, naturaliste et sans fard, dans un album « The Big Society » qui emprunte son titre à la politique très décriée réactivée par David Cameron, non sans causticité.

Parmi ses innombrables prises de vue, le coup de cœur de Si Barber va à la juxtaposition détonnante de l’affiche de Claudia Schiffer, égérie de L’Oréal, recouverte d’un hijab peint par des tagueurs, et le bus à impériale si typiquement british situé à l’arrière-plan. A ses yeux, cette photo contrastée réalisée à Manchester, c’est cela l’Angleterre d’aujourd’hui, oscillant entre tradition et multiculturalisme, ce qui ne va sans créer des tensions qui enchantent littéralement l’artiste du regard qu’il est. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dossier de “L’express”: Musulmans ciblés, laïcisme crispé…

Le Koweït veut interdire la mixité dans les cafés