in

La mosquée Al Aqsa prise d’assaut par la police et l’armée israéliennes (photos)

Des dizaines de Palestiniens qui se trouvaient dans ce lieu saint ont été blessés lors de ce raid effectué par la police et l’armée israéliennes, entrées par plusieurs portes qu’ils ont ensuite fermées à l’aide de chaines, rapporte l’agence de presse palestinienne Maan.

Ils ont assailli les gardes palestiniens qui assurent la sécurité des lieux, les immobilisant, et permettant ainsi aux fascistes juifs, dont faisait partie Uri Ariel, le ministre israélien de l’agriculture, d’entrer dans l’enceinte de la mosquée par la Porte du Maroc.

Ce dimanche 26 juillet est célébré par ces fanatiques en tant que fête commémorant la destruction du premier et du second temples juifs, ce qui a dès l’aube entraîné des barrages de l’occupant empêchant la plupart des Palestiniens de se rendre à l’Esplanade des Mosquées pour prier.

Avant 6 H 30 du matin, seules les femmes et les Palestiniens de plus de 50 ans ont été autorisés à entrer, et après cette heure là, l’interdiction a été générale.

  

Alors qu’un accord avait été passé depuis 1967, lors de l’annexion illégale de Jérusalem Est par Israel, avec les autorités islamiques pour que les non musulmans ne puissent aller prier dans la Mosquée Al-Aqsa, troisième lieu saint de l’Islam, le gouvernement israélien est en train de remettre en cause cet accord, sous la pression de Juifs qui veulent se l’approprier.

Et tous ces derniers mois, des heurts ont été provoqués par ces fanatiques juifs qui débarquent régulièrement à l’intérieur de la mosquée, escortés par les forces armées d’occupation.

Maannews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Muslims Motor City : l’équipe américaine de basket-ball qui lutte contre l’islamophobie

Qu’est-ce qui pousse certains étudiants tunisiens à la radicalisation ?