in

En direct de Gaza : l’effroyable bilan dressé par l’universitaire Ziad Medoukh devant une école en ruines

Dimanche 8 octobre, devant les décombres d’une école de l’UNRWA, cinq mois après la énième offensive ravageuse d’Israël contre l’enclave martyre de Gaza, Ziad Medoukh, le directeur du département de français de l’Université Al Aqsa et fidèle contributeur de notre site Oumma, se livre à un nouvel exercice douloureux : il dresse l’effroyable bilan provisoire des représailles impitoyables lancées par l’Etat d’apartheid, après avoir subi de plein fouet le « Déluge d’Al-Aqsa».  

Au deuxième jour de la nouvelle agression israélienne et après plus de 1 630 raids aériens, personne n’est à l’abri à Gaza !

  • 416 palestiniens assassinés, dont 79 enfants, 42 femmes, 3 ambulanciers, 2 journalistes, 2 infirmiers, cinq élèves, 10 étudiants, 4 universitaires, 2 footballeurs, et 13 personnes âgées ;
  • Des familles entières massacrées, déciméesDes quartiers entiers anéantis, rayés de la carte ;
  • 2 320 personnes blessées, parmi elles 215 enfants, 146 femmes, 9 journalistes,7 ambulanciers, et 9 agents municipaux. Des hôpitaux totalement débordés et, eux-mêmes, ciblés par les bombes israéliennes.
  • Plus de 40.000 déplacés jusqu’à présent

La Destruction est massive dans la bande de Gaza
et l
‘horreur absolue

Douze grands immeubles détruits totalement
Cinquante maisons détruites totalement
Soixante maison détruites partiellement
Soixante bâtiments publics détruits
Deux parcs d’attraction bombardés

La station de traitement des déchets touchée
Trois écoles endommagées
Dix usines détruites
Trois municipalités visées
Dix stations électriques endommagées
Deux pharmacies détruites
Cinq cliniques et centre médicaux visés

Cinq agences de presse détruites
Trois banques détruites
Onze associations bombardées
Deux marchés publics visés
Trente  voitures détruites
Cinquante magasins détruits

Trente routes endommagées
Deux cimetières visés
Quatre coopératives agricoles touchées
Dix terrains agricoles endommagés
Trois stades visés

Cinq mosquées détruites

Cinq nappes d’eau souterraines détruites
Trente puits d’eau détruits
Trois châteaux d’eau agricoles endommagés
Dix réservoirs de stockage d’eau visés
Cinq camions citernes d’eau  potable détruits
Fermeture totale de tous les passages
Fermeture de l’espace de pêche par ordre militaire israélien

Publicité
Publicité
Publicité

Publicité
Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Lettre ouverte au Conseil de sécurité des Nations unies : les États membres doivent s’attaquer aux causes profondes de la lutte palestinienne et protéger le peuple palestinien des représailles israéliennes

Selon le quotidien israélien Haaretz, Netanyahou porte la responsabilité de cette guerre entre Israël et Gaza