in

La Malaisie est la bienvenue en Russie pour nouer des partenariats « Halal » fructueux

Dans une Russie où la niche économique du halal, en plein boom, offre de formidables potentialités, les entreprises malaisiennes sont accueillies à bras ouverts pour nouer des partenariats fructueux et satisfaire un véritable engouement intérieur pour les produits sur lesquels est apposée la précieuse estampille.

Linar Yakupov (photo ci-dessus), le président de l’Association qui fédère les régions de Russie, ne cache pas son impatience à l'idée de créer des synergies avec la Malaisie, encouragé par la croissance remarquable de 100% enregistrée en 2014 pour un secteur certifié halal qui fait naître de fortes demandes et attentes pressantes chez ses compatriotes musulmans, mais aussi non musulmans.

"Nous avons hâte de travailler en partenariat avec des entreprises malaisiennes et les professionnels qui évoluent dans l'industrie du halal, afin de mettre en place des centres de production et de distribution ici, en Russie", a-t-il déclaré aux journalistes lors d’une conférence de presse consacrée à l’essor du halal à l’échelle nationale, et au-delà des quelque 20 millions de russes de confession musulmane que compte le pays.

"La demande de la communauté musulmane ainsi que de la population non-musulmane est considérable, ce qui nous incite à établir sans tarder une collaboration avec la Malaise pour importer les produits dûment authentifiés halal", a insisté Linar Yakupov, avec un enthousiasme non feint. Pendant ce temps-là, en Malaisie, le directeur du commerce extérieur, Datuk Dzulkifli Mahmud, battait le rappel des troupes, en l'occurrence les industriels du terroir, en les exhortant à se montrer plus audacieux et à se lancer, sans crainte, dans l’aventure du halal en Russie, les perspectives d’avenir au beau fixe étant un gage de succès garanti. 

"De telles initiatives devraient être conduites par les entreprises malaisiennes elles-mêmes, car elles connaissent leurs produits mieux que quiconque", a indiqué ce dernier, persuadé que ce rapprochement avec la Russie s’avérera des plus porteurs, tout en soulignant que l’industrie halal a contribué, en 2014, à 5,8% du produit intérieur brut de la Malaisie.

Avec son taux de croissance record d’importation de produits et services halal malaisiens, la Fédération de Russie, qui pointe à la 18ème place des destinations phares de la Malaisie en matière d’exportation halal, fait figure de « plate-forme idéale pour améliorer durablement les relations commerciales bilatérales entre nos deux pays », comme s'en est fait le chantre Datuk Dzulkifli Mahmud, en prêchant un convaincu, en la personne de son interlocuteur russe privilégié, Linar Yakupov.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le “plus grand” gisement de gaz naturel en Méditerranée découvert en Egypte

Egypte : un muezzin accusé d’avoir dénaturé l’Adhan a été congédié sur-le-champ