in ,

Jordanie : une footballeuse perd son voile, ses adversaires font bloc autour d’elle pour qu’elle le remette discrètement

A l’heure où l’intolérance fait rage dans nos arènes institutionnelles, et où la loi de 1905 (ou ce qu’il en reste…) s’enfonce irrémédiablement dans une laïcité sectaire et répressive, furieusement anti-voile jusqu’à l’ubuesque, un bel exemple de tolérance, en provenance de Jordanie, provoque un télescopage d’images saisissant. Un choc visuel dont la France ne ressort pas grandie…

C’est sur un terrain de football que l’une des plus nobles valeurs du sport a été magnifiée, au cours d’une rencontre opposant, en octobre 2018, deux équipes féminines jordaniennes : celles du Arab Orthodox Club et du Shabab al-Ordon Club.

La scène marquante, devenue virale après avoir été diffusée sur la chaîne sportive américaine ESPN, montre une joueuse voilée s’arrêter en plein dribble, alors que son hijab de compétition avait été soulevé dans le feu de l’action, laissant apparaître ses cheveux.

Ni une ni deux, ses adversaires ont immédiatement formé un cercle protecteur autour d’elle, tandis que celle-ci s’était accroupie, afin qu’elle puisse fixer son voile discrètement, à l’abri des regards.

Publicité

Publicité

Ce magnifique élan de solidarité féminine, empreint de respect et de compréhension, a profondément enthousiasmé et touché les internautes aux quatre coins du monde.

« Ses adversaires ont compris à quel point c’était important pour elle. C’est beau.», «Un vrai esprit sportif », ou encore « Ces joueuses ont fait passer l’esprit d’équipe avant la gagne. Magnifique ! », pouvait-on lire sur des réseaux sociaux agités, une fois n’est pas coutume, par une saine effervescence.

 

 

Publicité

Publicité

2 commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Port du voile: que font les autres pays européens ?

Le sénateur Jean-Louis Masson compare les musulmanes voilées aux « sorcières d’Halloween »