in

Johnny Hallyday aurait pu combattre en 1967 sous l’uniforme israélien

La rockstar nationale qui a largement dépassé l’âge de la retraite, et qui, malgré ses ennuis de santé à répétition, ne se résout pas à quitter la scène pour peut-être y mourir comme Molière, Johnny Hallyday, l'unique, aurait pu endosser le treillis de l’armée israélienne et prendre les armes en 1967. Qui l’eût cru ?

Le showbusiness bruissait de cette rumeur depuis longtemps, et le « taulier », comme le métier le surnomme, l’a volontiers confirmé en conférence de presse, alors que sa tournée internationale passera par la case Israël en octobre 2012. Voilà un sacré argument marketing pour faire salle comble !

Les promoteurs de la campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) ont là un beau défi à relever, en éclairant le chanteur sur une réalité qu’il cautionne… Ne pas chanter en Israël est un acte politique fort, mais chanter l'est doublement dans le cas Hallyday.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Profanation de la mosquée de Limoges avec des excréments

Un israélo-américain est derrière le film brûlot contre l’Islam