in ,

Jeux Méditerranéens : la Marseillaise huée, les hauts diplomates français quittent le stade d’Oran

Alors que la grande fête du sport bat son plein à Oran, à l’occasion de Jeux Méditerranéens qui suscitent un extraordinaire engouement populaire, à l’aune des espoirs que leur déroulement en Algérie a cristallisés, des sifflements provenant de certaines tribunes ont provoqué un gros couac sonore au milieu des ovations, des cris de joie et d’encouragement… 

Le ton, hostile envers la France et l’hymne national, fut donné dès la cérémonie d’ouverture, et est allé crescendo jeudi soir dernier, dans le stade Ahmed-Zabana, lors du match de football qui opposait les Bleus à l’Espagne. 

C’est, une fois encore, sous les huées que la Marseillaise a retenti, créant une forte dissonance qui a non seulement plombé l’ambiance, contrevenu aux règles d’or du fair-play, mais aussi heurté bien des oreilles, dont celles de l’Ambassadeur de France, de plusieurs autres diplomates français, ainsi que des officiels algériens. Ces derniers sont d’ailleurs allés présenter les excuses de l’Algérie aux joueurs français, à leur hôtel.

Publicité

Indignés de cet affront, les hauts émissaires de la France ont quitté la tribune officielle en signe de leur vif mécontentement, avant de regagner leurs places quelques instants plus tard, lorsque le calme fut enfin revenu… « Après le coup d’envoi », précise la presse algérienne. 

Autant dire qu’on a frôlé l’incident diplomatique, ce qui aurait vraiment gâché la fête et terni la belle vitrine que l’Algérie, Oran et la population algérienne souhaitaient si ardemment offrir aux Jeux Méditerranéens et au reste du monde.

Publicité

3 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Ce n’est pas juste de siffler l’hymne national et le drapeau des autres, on y peut rien, qui dit musulman ne dit pas forcement croyant.

    Pour ma part , je sifflerai en premier le drapeau et l’hymne de mon bled, parce que j’ai appris à saluer un être humain, à la limite un animal, jamais un morceau de tissu.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Salah Hamouri citoyen d’honneur de la ville de Vitry-sur-Seine

Ressusciter nos penseurs oubliés : Abu Kalam AZAD, son commentaire sur le roi Dhul Qarnayne et son étrange actualité (II)