in ,

Israël: pluie de réactions indignées après le mariage d’un acteur juif et d’une présentatrice de TV musulmane !

Lucy Aharish, issue d’une famille musulmane et première Arabe à présenter un programme en hébreu à la télévision israélienne, et Tsahi Halevi, acteur dans la série télévisée à succès Fauda, ont déclenché des réactions dignes d’un Etat d’apartheid, ce jeudi en Israël.

Le ministre de l’Intérieur israélien Arie Déry a déclaré à la radio militaire que leur mariage “n’était pas une bonne chose”. Il s’est inquiété pour leurs futurs enfants, a invité la mariée à se convertir au judaïsme, et a conclu sur les méfaits de “l’assimilation qui consume le peuple juif”.

Bentzi Gopstein, le chef de l’organisation d’extrême droite Lehava (“La Flamme”) a condamné ce mariage, mettant en cause, selon lui, “la dignité du peuple juif”.

La palme revenant au député Likoud, le parti de Netanyahou, Oren Hazan, qui a écrit sur Twitter que Lucy Aharish avait “séduit un juif afin de fragiliser notre pays et d’empêcher des descendants juifs de continuer la dynastie juive”. “J’en veux à Tsahi qui s’islamise”.

Dans le quotidien Haaretz, le journaliste Gideon Levy souligne que cette attitude n’est pas propre à l’extrême droite, car “tous les israéliens sont élevés dans la peur de tout contact avec les Chrétiens ou les Musulmans, et dans la crainte l’assimilation”.

Il dénonce “cette position raciste fondée sur une idée de la supériorité du sang juif qui ne doit pas être mélangé à d’autres”.

Et conclut en écrivant : “Si encore Israël était un modèle de société et de valeurs morales, je pourrais comprendre qu’on veuille la préserver, mais quand je vois par exemple ce Canada, même pas juif, qui a accepté l’an dernier d’accueillir 3000 Erythréens expulsés d’Israël où ils ont été traités de manière odieuse, je ne vois pas ce qu’on redoute avec l’assimilation.”

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

Source : Haaretz 

CAPJPO-EuroPalestine

43 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Autre chose, mais on reste dans le sujet.
    Chacun sait, enfin, sauf notre ami Mak, que le brassage génétique est un accélérateur d’évolution, tout en permettant de diluer efficacement les allèles de maladies génétiques. Corollairement, la consanguinité, ou tout ce qui s’en rapproche, favorise l’érosion génétique, un mécanisme délétère susceptible d’anéantir une espèce (pex, deux des quatre grands groupes de dinosaures, bien avant la chute de l’astéroïde).
    S’agissant de l’homme, on ne peut exclure un équivalent culturel du brassage, et donc de ses bienfaits. Chaque culture apporte en effet ses atouts propres, ce qui, in fine bénéficie à tous les groupes.
    Un bon exemple nous est donné par le brassage culturel entre mode pensée chinois, plutôt holistique et pragmatique, et le mode de pensée européen, plutôt analytique et théorique. Disposer de ces deux modes de raisonnement est bien sûr un énorme atout. Lorsque ces deux civilisations très différentes se sont rencontrées, elles disposaient d’inventions très diverses, en lien avec des modes d’exploration du réel singulièrement différents. La redoutable efficacité de l’industrie chinoise d’aujourd’hui est en lien direct avec cette capacité à cumuler les approches.
    Mais cette démarche suppose aussi une ouverture à l’autre que, par exemple, la colonisation ne permettait pas. Seuls quelques intellectuels un peu moins bornés que la moyenne ont été capables de comprendre qu’ils avaient pas mal de choses à apprendre de “l’ennemi”.
    Les facteurs qui interdisent cette fusion culturelle très avantageuse sont le racisme, la xénophobie, et la religion. Comprenez qu’on évoque trois aspects d’un unique phénomène, qui est le rejet de la différence.
    Je pense aussi que toutes les civilisations ont des choses à nous apprendre, y compris les civilisations dites primitives. Dans le domaine médical, par exemple, les labos occidentaux ne cessent de redécouvrir des principes actifs très efficaces, parfois connus depuis 2000 ans.
    Corollairement, le rejet de l’autre alimente surtout les guerres et les génocides. Il est plaisant de constater le fait que nombre d’entre eux sont perpétrés au nom de dieu, un dieu censément compatissant. S’il existe, je doute fort que cette folie agressive puisse le réjouir, mais, bien sûr, je me réfère à la description qui est faite du Tout Puissant par les religions, à savoir une personne sympathique. On ne peut exclure l’hypothèse d’un dieu malveillant et paranoïaque, comme le Jéhovah de l’AT, qui nous balance des cataclysmes épouvantables au motif qu’on n’a pas été assez serviles.
    Je vous rassure: Il n’existe pas. Embrassez qui vous voulez. Le ciel s’en tamponne.
    Il m’arrive aussi de penser que Torquemada croyait bien faire. C’est flippant.

  2. Hors sujet, mais très important.
    Abonné au système de protection “Bit Défender”, je reçois un message signalant “Oumma. com” comme site suspect, à bloquer.
    Bit defender est censé être un antivirus.
    Je vous livre l’information telle que, avant d’aller vomir.
    Mais je conseille vivement à la modération du site de protester vigoureusement contre cette atteinte gravissime aux libertés. Ca n’est pas la fonction d’un antivirus que de prendre position en faveur d’Israël. On paie pour être protégé contre les virus, pas conte les musulmans.
    Je me tiens à disposition du site pour démontrer cette accusation.
    Sinon, ils peuvent s’abonner à Bit Defender, et observer.

  3. Mon cher Leroy : je compati avec toi , mais surtout ne fait pas l’erreur de aïr des innocents , à cause des voyous qui brûle des véhicules sans soucier des propriétaires . à plus mon amis …

  4. Je suis encore une fois d’accord avec toi mon cher RACHID ZANI , cheyenne 12 n’est pas si mauvaise que ça elle à juste besoin d’un peut de temps pour comprendre . n’challah ! A plus mon frère fih din .

    • Salam cher Ali, je ne suis pas particulièrement heureux pour autant. S’il en faut employer le sarcasme ou encore le cynisme pour tenter de ramener une ouaille dans le giron me désole au plus haut point. Quand je vois notre “communauté”(la oumma islamya) éclatée dans tous les sens, je me dis que long est le travail qui reste à faire sur nous -même, si toutefois ce travail est mené à son terme. Je désespère parfois mais je ne renoncerai jamais. Qui somme-nous pour donner des leçons de morale à tous bouts de mots dès alors qu’il s’agit de descendre en flèche un musulman pour telle ou telle motif mais qui est mû en réalité, par une profonde aversion inconsciente au regard de son arabité?

      Qu’un leroy déteste les arabes parce qu’ils lui ont piqué son auto-radio je peux le comprendre, mais Cheyenne, une femme au cheveux crépus, qui a grandi au milieu de la “chorba et du rich” et qui me vient nous faire la leçon ensuite parce qu’elle a épousé un “blanc”, me navre au plus haut point. C’est pas tant le “blanc” qui me chagrine, mais d’en faire l’apologie en bavant sa haine à l’endroit des arabes du plus haut des mépris. Si seulement Cheyenne pouvait nous raconter à cœur ouvert son histoire, je lui saurais grée infiniment et avec tout mon respect.

      • “un Leroy déteste les arabes parce qu’ils lui ont piqué son auto-radio”

        Non, Rachidou, tes coreligionnaires ont brûlé ma voiture. Un soir, dans l’enceinte de l’hôpital où j’étais hospitalisé…

        • Comment tu sais qu’ils étaient musulmans, c’est à dire de pieux croyants qui prient 5 fois par jour ?

          Des voyous brulent ta voiture, tu en déduis automatiquement qu’ils sont “religieux” ?

          Ton raisonnement est illogique. Je ne connais aucun musulman qui ira bruler une voiture ou le bien d’autrui.

        • C’est encore plus grave et cela justifie tout.
          Nous avons donc affaire à une victime et nous le savions pas. On est vraiment désolé.
          Nous comprenons donc cette hargne vis à vis des musulmans, parce que ce sont nécessairement des musulmans, Leroy sondent les reins et les coeurs. Ils ont donc brulé uniquement sa voiture car nous n’avons pas entendu parler de brasiers déclenchés dans le parking d’un hôpital comme cela se passe à la st sylvestre dans certains quartiers abandonnés.
          C’est une persécution visiblement. Nous sommes de tout coeur avec vous Leroy.

  5. Frustrée, complexée et souffrant d’un complexe d’infériorité crasse, son unique souci est de descendre en flèche l’islam au prétexte d’une arabité révulsif qui en aurait épousée la cause. Tout indique d’un être abîmé par la vie et sans doute meurtri par quelques “déboires” et qui rappelleront “fatalement” ses origines qu’elle tente désespérément d’oublier aujourd’hui, notre pauvre cheyenne au 12 neurones alambiqués(comme la bique ou encore le bicot) et perdu dans son no man’s land identitaire, essaye de donner l’illusion d’un bonheur parfait qui serait le fait à l’entendre, d’une arabité expurgé et totalement disparue de sa mémoire.

    Comme disait Maxime le Forestier(le chanteur) :
    “On choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille
    On choisit pas non plus les trottoirs de Manille
    De Paris ou d’Alger pour apprendre à marcher
    Être né quelque part.
    Être né quelque part, pour celui qui est né
    C’est toujours un hasard…”

    Sauf que pour tout croyant il n’y a pas de hasard. il y a le destin de tout un chacun et celui-ci est consigné dans le Livre de Dieu

    Tu sais ce qu’à dit Einstein à propos du hasard:
    “le hasard c’est Dieu qui se promène incognito”
    ou encore cette citation d’Anatole France:
    “Il faut, dans la vie, faire la part du hasard. Le hasard, en définitive, c’est Dieu

    Derrière ces tourments que je déplore, il y a toute cette incohérence qui te caractérise cheyenne, et que tu gagnerais à corriger si tu souhaite donner du sens à tout ça.. Je suis bien triste, mais je reste convaincu néanmoins que tu peux changer si tant est que tu le veuilles vraiment bien évidemment, et pour autant que tu parviennes enfin à te libérer du joug d’un passé douloureux et qui sait sulfureux.

    • Rachid Zani : C’est fou, ce que vous dire comme sornettes, dès qu ‘une personne n ‘est pas dans votre sens, toi, et quelques commentateurs sur ce site, me faites penser a Iznogout le grand vizir. Mais ce n’est pas la place de El Poussa, que vous voulez, mais celle du prophète, ça en devient ridicule, arrêtez de vous cacher derrière les hadiths et consort, cachez ces choses que je ne saurais voir !

    • @Rachid Zani

      Pour ma part, j’ai beaucoup aimé votre texte.
      A part ça, la conception de l’univers d’Albert Einstein se référait à une perfection intrinsèque des lois physiques que l’homme assimilait au concept divin. En tant que fan de ce savant, je crois savoir qu’il ne faut pas trop y voir une forme de croyance. L’homme fait juste état d’une perfection logique qui nous pose d’ailleurs désormais problème, comme le pose clairement le fil sur Dieu et la science.
      A part ça, on prête souvent à Einstein des réflexions néo-religieuses, qui exprimaient juste ses doutes au sujet de la théorie quantique, dont, rappel il fut le fondateur avec Planck. Même le terme de quanta fut employé initialement par Einstein (mais en reprenant une notion inventée par Planck).
      Je note quand même le fait qu’Einstein détestait le hasard, ce qui ferait plutôt de lui un matérialiste pur et dur. Le premier à réfuter le concept de hasard ne fut-il pas Démocrite? Einstein était sans doute plus que tout autre un adversaire de la non causalité, et appelait dieu la logique matérialiste de l’univers. Si on n’a pas compris ça, les citations perdent leur sens.
      A part ça, c’est plaisant de voir un juif épouser une musulmane. Probable qu’ils soient encore génétiquement compatibles, puisque séparés depuis moins d’un million d’années. Rappel: Nos ancêtres ont copulé avec des néandertaliennes bien sous tout rapport, et rien de fâcheux n’est advenu. Enfin, ça a quand même donné Donald Trump. Mais on ne peut pas réussir à tous les coups.

      • J’aime aussi à l’entendre Patrice, et à aucun moment il me serait venu à l’idée de pourfendre un musulman si celui-ci eut décidé de partager sa vie avec une juive. Quelle idée mes aïeux. Nous autres (musulmans) combattons le sionisme et certainement pas les juifs. Le seul problèmes aujourd’hui c’est que cette idéologie mortifère est porté par les juifs et ça c’est en soi un véritable problème, car comment dénoncer cette odieuse entreprise sans risquer de les toucher? Pour le hasard, vous aurez compris que c’était le juif(Einstein)que j’ai choisi de mettre en avant ….avant toutes choses et avant celui du hasard ou ces moments d’existences qui dépassent notre entendement et que nous croyants, attribuons au desiderata du divin. Einstein était juif et par conséquent croyant, sinon pourquoi est-il besoin de le dire? Zemmour par exemple que d’aucuns croit français laïc et athée, est un israélite français (c’est lui qui le dit) autrement dit un juif et par conséquent, croyant. Bernard Henry Lévy encore, le dernier des Lévy aime-t-il à répéter , jurera à qui lui demandera qu’il est athée alors que nous autres musulmans savons que c’est faux puisqu’il est juif avant toutes considérations. C’est pas pour rien qu’ils sont cités dans les Livres, le Coran enfin et encore moins de croire qu’ils ont abandonné Dieu au profit d’une prétendue suffisance qui aura d’egarer les chrétiens avec les conséquences que nous connaissons aujourd’hui. Le cœur expurgé du divin et c’est la porte ouverte à tous les excès , et à toutes les turpitudes. Le pape en sait quelque chose désormais.

        • “Nous autres (musulmans) combattons le sionisme et certainement pas les juifs”

          Et si une musulmane épouse un juif (ou un chrétien) ? Que dirait sa famille musulmane ?

        • @Rachid

          Peut-être confondez-vous culture et religion?
          Par exemple, je suis de culture catholique. Ca implique bien sûr une vision du monde assez spécifique. Même les protestants, bien que chrétiens, et, éventuellement, athées, ont une vision du monde subtilement différente. Par exemple, ils font l’apologie de la réussite sociale, un cadeau du Tout Puissant, alors que les catholiques cachent leurs hauts revenus. (Quand ils en bénéficient).
          Ca n’a l’air de rien, mais ça pèse sur la vie politique. Alors qu’en France on fait honte à Nicolas Hulot, du fait de sa fortune personnelle, aux USA, Trump prétend détenir un fortune trois fois supérieure à la réalité.
          A part ça, Zemmour est un juif très singulier. Non seulement il est manifestement athée, mais il fait aussi l’apologie de Pétain, malgré la participation enthousiaste de ce dernier à la Shoah. Mais ça nous fait aussi penser aux liens entre Dieudonné et Le Pen, ou à ce pédé qui chantait les louanges de Frigide Barjot. Le Judas de service….
          Pour ce qui est de BHL, je ne le crois pas dévot. Ni d’ailleurs, intelligent. Mais Dieu m’est témoin que je n’ai rien contre les garçons coiffeurs, ou agonistes. Ca me remet d’ailleurs en mémoire une anecdote vécue, au restaurant “Le Duc d’Enghien”, du temps de ma splendeur. Juste pour mémoire, ce resto gastronomique hors de prix accueillait le gratin local, dont je faisais partie. Le gag commence au moment où un mec en smoking (!) entre dans la salle. Pas de chance, il était vêtu exactement comme les serveurs. Vous imaginez la suite. Je ne crois pas avoir autant ri de toute ma vie. James Bond n’a pas tenu dix minutes. Et je ne vous raconte pas la tête que faisait sa gourdasse.
          Bref, à chaque fois que je vois BHL, je repense à cet incident. Et je l’imagine se faire demander un shampoing aux œufs par la clientèle quand il va chez le coiffeur.
          Reste à savoir ce que Arielle Dombasle fait avec ce médiocre? Mais je ne réside pas dans leur lit.
          On s’en fout.
          Amitiés.

    • Vous avez magnifiquement résumé @cheyenne12.
      Votre verve n’est plus à démontrer. Certainement que votre talent est au-dessus des zémar vu que zemmour est le maître des lâches et des incultes qui se croient cultivés. Sans nègre, ils ne sont plus rien : ni livre, ni identité.

      • Pour autant d’être bête, stupide et encore ignorant, je me fais la joie d’ être le premier représentant de cette confrérie d’âne bâtés que tu dénonces ici à l’envi. Avec le temps, suis devenu le parangon et le porte-parole des sots sans dents, ces “incultes” honnis par notre communauté, que tu te plais tant à souligner “lâchement”, quand “môssieur” y va du sarcasme sournois et à peine teinté d’humour pour protéger la belle ingénue qui est au prise avec une poignée de fous furieux qui sévissent sur oumma. Alalala ces islamistes assoiffés de sang qui n’ont d’yeux qu’à violer tout ce qui bouge, brrrr!

        Oye , Oye, gentes dames, messire malik, le preux chevalier veille. Ces manants méritent châtiments, qu’ils soient occis les vilains.

        Plus sérieusement malik, “chui bac moins 1000”, comme tu l’auras deviné et toujours du haut de cet incroyable sagacité(chui sur le q), et j’en suis fier contrairement à l’idée(reçue et répandue) que pour être intelligent il faille être cultivé. Ce qui fait l’homme c’est pas on origine, ni son âge(quoiqu’il en faut parfois un peu d’expérience) ni sa religion,ni sa barbe, ni son odeur et encore moins ses paroles, ce sont les actes quand ceux-ci sont mû par le cœur. La générosité c’est comme le talent, ça ne s’apprend pas.

        S’il est un plaisir qui me ravit en revanche(celui-ci t’aura échappé visiblement), c’est de débusquer la stupidité dans ses retranchements et de la découvrir sous sa plus belle nature quand j’aurais de l’offrir au jugement des “ignobles nègres édentés” dont je me fais le chantre aujourd’hui (je sais, je me répète). Tu as raison sur un point cependant, je suis abonné à “nichons magazine”. C’est une lecture que je te conseille car elle aura de t’éduquer et saura te guider dans tes choix le moment venu, quand tu sauras enfin à quel “sein” te vouer. Au plaisir de te lire jeune damoiseau.

        • Pour peu que votre verve se retourne contre moi, voyez en moi un être narquois. Qu’un sot de la masturbation puisse être plus équilibré qu’un zémar dans son analyse ostentatoire digne d’un bac moins 1000 est tout aussi exaltant.
          Ceci dit mon sir âne bâté, je vous convie à satisfaire vos envies tant la délicatesse semble diriger votre vie. Mais quand on s’attaque de manière barbare à mes frères en humanité ou qu’on abîme la femme par son regard éhonté, voyez en moi un être fier et pas du tout déboussolé surtout quand j’ai l’honneur de recevoir le titre oh combien honorifique de preux chevalier. C’est sûr qu’un branleur n’aura jamais la poigne ni la sagacité d’un chevalier bac plus 1000.

  6. Cette attitude d’Israël révèle l’emprise psychologique sur ses citoyens et une partie de la communauté internationale. Cette emprise est digne d’un gouvernement pervers narcissique qui isole les communautés juives pour continuer son oeuvre de manipulation mentale afin de poursuivre ses exactions avec l’assentiment de sa population… La réflection n’est plus sollicitée, seul l’affectif et l’émotionnel sont mobilisés dans cette population par la peur d’une agression imminente et le rejet de cette communauté du reste du monde…

  7. Soyons justes, combien de musulmans se réjouiraient aujourd’hui du mariage d’une femme musulmane avec un homme juif ? Si l’on dénonce, et à juste titre, le racisme juif sioniste, il faut en faire autant avec l’ethnocentrisme musulmaniste et, enfin, réviser l’interprétation restrictive des textes sacrés faites deux siècles après la révélation sur l’impossibilité d’une musulmane à se marier avec un non musulman.

    • L’endogamie musulmane est stricte pour les femmes et relative pour les hommes. Ils ont en effet la possibilité de se marier avec les gens du livres à la condition expresse qu’elles soient de bonnes croyantes. Cette condition est valable aussi pour le mariage avec une musulmane.
      Il ne s’agit de racisme comme vous le prétendez.
      Pour ce qui est des textes sacrés, ceux-ci sont très clairs, et ne font aucunement l’objet d’une interprétation restrictive.
      L’islam laisse libre le croyant, nous ne disposons d’aucun clergé, d’aucun pape qui pourraient nous imposer leurs lois. Libre à vous d’épouser qui vous voulez ou de donnez votre fille à un juif ou à un chrétien. Vous n’avez de compte à rendre qu’à Dieu pas aux hommes. Mais ne prétendez pas “Revisiter” les textes en leur faisant dire ce qu’il ne disent pas.

  8. C”est marrant de voir ce genre d’ article ici, car cette même forme de racisme, se retrouve chez les musulmans, qui refusent que leurs fille épousent un non musulman; c’ est exactement la même chose, et pour les même motif; c’ est que le ventre des femmes, ne doit servir qu’ a la propagation de l’ islam, c’est pourquoi, les hommes ont le droit de se marier a des non musulmanes, car cela fait des ventres de plus pour augmenter la Oumma !

    • Ce n’est pas “exactement la même chose”, désolé. Que des familles ou le voisinage s’indignent entre eux pour une musulmane épousant un juif est une chose, mais que des hommes du gouvernement israélien condamnent et protestent contre un mariage entre 2 citoyens, là, ça devient grave…

      • Shezo : Tout ça est ce que j’ appellerais, de la bêtise culturelle , pour les uns, comme pour les autres !
        Et, je leur souhaite tout le bonheur qu’ ils méritent !

      • #Shezo
        Exactement Shezo, chez nous c’est traditionnel ou culturel, chez eux c’est une l’idéologie raciste et mortifère. Chez nous nous pratiquons l’endogamie pour les femmes chez eux outre leur idéologie il pratique l’endogamie à la fois pour les hommes et pour les femmes.
        Nous réglons l’ affaire d’un point de vu privé chez eux c’est une affaire d’état.

        @Chienne12
        Balaye devant ta porte connard. Immonde raciste. La oumma t’emmerde.

        • Zig: Tu as la prétention, de représenter la Oumma, fais moi doucement rire!
          Mais une chose est sure, c’est que non seulement , sur la question du racisme, tu me bats a plat de coutures, mais ta haine, dépasse, et de loin, le pires des fachos .
          Tu es d’ un ridicule, quand tu t’ énerves, nous ne pouvons plus comprendre ce que tu écris, a part bien sur, les insultes, les fumantes insultes, genre de Zig – Zag intellectuel , de l’ abruti patenté !

          • #chienne12
            Etant musulman et faisant partie de la Oumma, j’en suis un représentant ne vous en déplaise. C’est même la juste traduction du terme représentant.
            Je ne vois pas en quoi mes propos sont racistes. Je vous mets au défi d’en rapporter un seul. Si ne pas vous apprécier est du racisme, je dois être atteint de racisme, d’un racisme un peu bizarre car je ne sais d’où vous êtes ni qui vous êtes. Je ne vous apprécie pas pour votre haine recuite de l’islam et des musulmans, pour les insultes et mensonges éhontés que vous proférez à longueur de temps sur ce site. C’est me semble-t-il légitime, naturel et salutaire.
            Contrairement à vos affirmations, mes propos sont parfaitement compréhensibles. Je pense maîtriser le français contrairement à vous. Peut-être avez-vous quelques problèmes avec la “comprenette”? Sachez que je ne m’en formalise pas.
            Pour terminer je propose à votre sagacité une citation de Georges Courteline (c’est un auteur français du début du siècle dernier): “Passer pour un idiot au yeux d’un imbécile est une volupté de fin gourmet”.
            Accessoirement, apprenez qu’il est l’inventeur du conomètre, cela devrait vous aider à découvrir votre véritable nature.

          • @patrice
            Je pense y avoir répondu du point de vu religieux.
            Le problème n’est pas de savoir s’ils sont souhaitables ou pas. Chacun est libre en sont âme et conscience. Qui suis-je pour donner un tel avis.Les gens sont faits pour se rencontrer se marier le cas échéant. Je ne peux parler que pour moi et mon expérience ne vaut que pour moi elle ne peut valoir pour les autres. Les hommes et les hommes sont tellement uniques que leur relation le sera tout autant. La religion ou l’absence de religion sont des éléments importants qui vont structurer la relation.Encore faut-il en estimer l’impact pour soi , le futur conjoint, les éventuels enfants, la proche famille pour pouvoir se déterminer. Tout cela est très compliqué et s’apparente à un coup de dés lors d’un Craps au casino. Je ferai donc preuve d’humilité et resterai réservé sur le sujet.

    • Cheyenne, je vous cite :
      « c’ est que le ventre des femmes, ne doit servir qu’ a la propagation de l’ islam, c’est pourquoi, les hommes ont le droit de se marier a des non musulmanes, car cela fait des ventres de plus pour augmenter la Oumma ! »

      Pour commencer, le grand nombre, la majorité, les légions, « la plupart », les foules, bref la « supériorité » numérique, ça peut en effet impressionner les égarés mais pas Dieu qui ne les cite qu’en termes négatifs dans le coran et à contrario les hommes de foi qui font œuvre pie sont toujours cités comme une minorité, fort peu nombreux, quasi des « singularités » quelques exemples :

      Dieu vous a déjà assistés en maints endroits, notamment lors de la bataille de Hunayn où, abusés par votre grand nombre qui ne vous a servi à rien, vous n’avez pas tardé à sentir que la terre, pourtant si vaste, était devenue trop étroite et vous avez tourné le dos en fuyant. 25)
      103. Mais la plupart des hommes ne croiront pas, quels que soient les efforts que tu déploieras.
      [106] Et la plupart d’entre eux ne croient en Dieu qu’en Lui donnant des associés.
      Et lorsque Notre ordre fut donné et que le four se mit à bouillonner, Nous dîmes alors à Noé : «Charge dans l’arche un couple de chaque espèce, ainsi que ta famille, excepté ceux contre qui l’arrêt a déjà été prononcé. Embarque aussi tous ceux qui avaient cru !» Mais, en vérité, ceux-ci étaient fort peu nombreux. 40)
      [13] Ils fabriquaient pour Salomon ce qu’il voulait en fait de sanctuaires, de statues, de chaudrons pareils à des bassins, et de marmites bien ancrées. Travaillez, ô gens de David, et rendez grâce au Seigneur, car peu de Mes serviteurs sont reconnaissants.
      [24] – «Ton frère, répondit David, a effectivement commis une injustice, en te demandant ta brebis pour l’ajouter à son troupeau.» Un grand nombre d’associés n’hésitent pas à se léser les uns les autres, excepté ceux qui croient en Dieu et font le bien. Mais, hélas ! Ces derniers sont fort peu nombreux ! Et David pensa que Nous le mettions à l’épreuve dans cet exemple. Il implora alors le pardon de son Maître, se prosterna et se repentit.
      Ensuite les hommes musulmans n’ont pas comme vous le prétendez, le droit d’épouser des non musulmanes puisqu’ils ont trois interdictions formelles :
      1. Pas d’idolâtres associatrices
      [221] N’épousez pas les femmes idolâtres tant qu’elles n’ont pas acquis la foi. Une esclave croyante est préférable à une idolâtre libre, même si celle-ci a l’avantage de vous plaire. Ne mariez pas vos filles aux idolâtres tant qu’ils n’ont pas acquis la foi. Un esclave croyant vaut mieux qu’un négateur libre, même si ce dernier a l’avantage de vous plaire, car les négateurs vous convient à l’Enfer, alors que Dieu, par un effet de Sa grâce, vous invite au Paradis et à l’absolution de vos péchés. Dieu explique avec clarté Ses versets aux hommes, afin de les amener à réfléchir.
      2. Pas de débauchées même si elles sont musulmanes à la base
      [3] Le débauché n’épouse qu’une femme débauchée ou une idolâtre, et la femme débauchée n’épouse qu’un homme débauché ou un idolâtre. Mais de telles unions sont interdites aux croyants.
      3. Pas de non croyantes
      [10] Ô vous qui croyez ! Quand des croyantes se présentent en réfugiées auprès de vous, mettez leur foi à l’épreuve, bien que Dieu soit le mieux Informé de la sincérité de leur foi. Si vous êtes convaincus qu’elles sont de vraies croyantes, ne les renvoyez pas aux infidèles, car, désormais, elles ne sont plus licites pour eux ni eux licites pour elles. Mais restituez le montant des dots à leurs anciens maris, et vous pouvez alors vous-mêmes les épouser, en leur versant leur dot. En revanche, ne restez pas unis à des femmes non croyantes. Mais exigez d’elles le remboursement de la dot que vous avez versée en les épousant, de même que les infidèles ont le droit d’exiger le même remboursement des femmes devenues musulmanes. Telle est la décision de Dieu, statuant entre vous. Dieu est Omniscient et Sage.
      Que leur reste-t-il ? Ben les honnêtes femmes, musulmanes, chrétiennes ou juives.
      [5] Toute nourriture bonne et pure vous est désormais permise. La nourriture de ceux qui ont reçu les Écritures est aussi licite pour vous, de même que la vôtre l’est pour eux. Pour ce qui est du mariage, il vous est permis de vous marier aussi bien avec d’honnêtes musulmanes qu’avec d’honnêtes femmes appartenant à ceux qui ont reçu les Écritures avant vous, à condition de leur verser leur dot, de vivre avec elles, en union régulière, loin de toute luxure et de tout concubinage . Celui qui trahit sa foi perd le fruit de ses bonnes œuvres et sera du nombre des perdants dans la vie future.»
      Je résume pour vous :
      Le gros des troupes, la majorité écrasante – et de très loin – c’est les non croyantes, les idolâtres, les débauchées et alors à vous en croire, le musulman homme est autorisé à épouser les femmes de la minorité qui reste (les croyantes tous monothéismes confondus) et ce dans l’objectif de … Augmenter les troupes.
      C’est exactement comme si vous disiez qu’il y a beaucoup d’argent à se faire sur les champs pétroliers de l’Alaska, courons vite travailler sur une île déserte du pacifique.
      Imparable… Mais si mais si. S’il y a une personne en mesure de démasquer la perfidie de l’Islam c’est bien vous…

      • Cher ami,

        Je dois vous confier un secret: Le Père Noë n’existe pas! En fait, c’est mon papa qui apporte les jouets et les dépose devant la chaudière à charbon. (On n’a pas de cheminée).
        Là, je devine sans peine ce que vous allez m’objecter: Le charbon, ça pollue un max. Possible, mais, au moins, ça donne du travail aux enfants. Enfin d’après Marcel Zola, qui sait de quoi il parle vu qu’il écrit des livres. Robert? Ok, on ne va pas piner les drosophiles. (ni les enfants de ….) J’ai rien dit.
        Sinon, je me permettrai de déconseiller l’exil sur un atoll du Pacifique, vu qu’ils vont bientôt sombrer, sans doute à cause de ma chaudière. Encore qu’elle émet des particules fines, certes cancérigènes, mais qui tendent à réduire l’insolation des basse couches. (Celles où évolue le sympathique Passepartout). Si vous ne connaissez pas, il s’agit d’un nain de petite taille accro aux pléonasmes.
        De quoi on parlait, déja?
        Du Déluge? Vous voulez parler du Sud de la France? Mais cette idée, aussi de construire en zone inondable. Moi, j’habiterais ce pays maudit des dieux, je me construirais une arche pour mon chat et ceux du quartier. Mais pas pour les personnes non grattées. Faut pas exagérer. elles n’ont qu’à se payer un Zodiac, R dans un cercle. Sans blague, merde! T’es un chien et t’as pas de Zodiac? Non, mais allo, quoi, à l’eau!
        Comme quoi, il était quand même bien bon, le Père Noë.
        Explication de texte.
        Vous citez des textes mythologiques comme s’ils décrivaient des faits. S’agissant du Déluge, on a à faire à un mythe très ancien, qui pourrait remonter à 100 000 ans, d’après une étude récente. On a d’ailleurs cherché en vain des traces d’un cataclysme de ce genre, mais toutes les hypothèses font état de phénomènes géographiquement limités, comme des tsunamis. Bref, pas besoin de stocker des couples d’animaux épargnés par le vilain dieu pour expliquer la survie des espèces.
        C’est pas bien de faire état de croyances fausses. Limite immoral. Après, il ne faut pas ‘étonner que Mack nous explique que la Terre est plate, et que Cabu n’a jamais été tué. (Il vit désormais sur un atoll du pacifique, qui, hélas, a été submergé la semaine dernière). Par bonheur, il disposait d’un Zodiac, R dans un cercle, gracieusement fourni par mon sponsor Bombard, R dans un cercle. (également fournisseur officiel du Père Noë).
        Boutin! Si après ça, tu ne m’envoies pas des sous, monsieur Bombard, je file chez les chinois.
        Désolé.

        • Je n’en espérais pas tant, vous allez comprendre je vous cite :
          « On a d’ailleurs cherché en vain des traces d’un cataclysme de ce genre, mais toutes les hypothèses font état de phénomènes géographiquement limités, comme des tsunamis. Bref, pas besoin de stocker des couples d’animaux épargnés par le vilain dieu pour expliquer la survie des espèces. »
          Juste un mot sur votre conclusion du paragraphe qui ne s’appuie sur rien. D’un le verset ne parle nulle part de survie des espèces c’est votre déduction à vous, il parle par contre bien de sauver un couple de chaque espèce forcément alentours.
          Si vous êtes le Noé contemporain et que la seule portion de terre menacée de sombrer c’est les Galapagos vous sauverez un couple de chaque espèce alentours et si vous ne le faites pas il y aura un paquet d’extinctions d’espèces endémiques – ce qui est en soi un gros souci- et ça ne signifie pourtant pas que toutes les espèces s’éteindront. Mais surtout, si vous ne le faites pas et qu’il y a dans le lot des animaux essentiels à votre survie, alors il vous faudra naviguer pile poil pour aller là, où leurs cousins se trouveraient peut-être même de l’autre côté de la terre bref changer carrément de région, pas de bol, il vous reste 50 ans à vivre et à repeupler le même archipel parce que c’est essentiellement là que doivent se dérouler toutes les réjouissances à venir.
          J’en viens à l’essentiel de ce que vous dites, « phénomène non pas universel mais géographiquement limité » Oui, c’est vrai et contrairement à ce que vous dites on n’en est plus aux seules hypothèses puisqu’un déluge universel aurait laissé des traces géologiques sur toute la terre, ce qui n’est pas le cas, et ça c’est prouvé, établi, définitif.
          Pas de bol pour vous, c’est la Bible qui dit qu’il est universel pas le Coran, nulle part.
          « Dans son ensemble, le récit biblique du Déluge est inacceptable, pour deux raisons, à la lumière des connaissances modernes :
          a) l’Ancien Testament lui donne le caractère d’un cataclysme universel ;
          b) alors que les paragraphes de source yahviste ne lui donnent pas de date, le récit sacerdotal le situe dans le temps à une époque où un cataclysme de cet ordre n’a pas pu se produire.
          Comment pourrait-on aujourd’hui concevoir qu’un cataclysme universel ait détruit la vie sur toute la surface de la terre (à l’exception des passagers de l’Arche) au XXIe ou XXIIe siècle avant Jésus-Christ ? A cette époque avaient déjà fleuri en plusieurs points de la Terre des civilisations dont les vestiges sont passés à la postérité. Pour l’Egypte, par exemple, c’est la période intermédiaire qui suit la fin de l’Ancien Empire et le début du Moyen Empire. Compte tenu de ce que l’on sait de l’histoire de cette époque, il serait ridicule de soutenir que toute civilisation fut alors détruite par le Déluge.
          Ainsi, du point de vue historique, on peut affirmer que le récit du Déluge tel que la Bible le présente est en contradiction évidente avec les connaissances modernes. L’existence des deux récits est la preuve formelle de la manipulation des Ecritures par les hommes.
          Le récit coranique du Déluge
          Le Coran présente une version d’ensemble différente et ne suscitant pas de critiques du point de vue historique.

          Le Coran n’offre pas, du Déluge, un récit continu. De nombreuses sourates parlent de la punition infligée au peuple de Noé. Le récit le plus complet est celui de la sourate 11, versets 25 à 49. La sourate 71 qui porte le nom de Noé évoque surtout la prédication de Noé comme le font les versets 105 à 115 de la Sourate 26. Mais avant d’envisager le déroulement des événements à proprement parler, il faut situer le Déluge tel que le raconte le Coran par rapport au contexte général des punitions infligées par Dieu à des collectivités coupables d’avoir enfreint gravement Ses commandements.
          Alors que la Bible fait état d’un Déluge universel pour punir toute l’humanité impie, le Coran mentionne, au contraire, plusieurs punitions infligées à des collectivités bien définies :
          Les versets 35 à 39 de la sourate 25 en rendent compte (le sens)
          { Nous avons donné l’Ecriture à Moïse et Nous avons placé avec lui son frère Aaron pour l’assister. Nous lui avons dit : ” Allez tous deux vers ces gens qui ont traité nos signes de mensonges. ” Nous les anéantîmes complètement.}
          { (De même) quand le peuple de Noé eut traité les envoyés d’imposteurs, Nous l’engloutîmes et Nous en fîmes un signe pour les hommes. Nous avons préparé pour les impies un tourment cruel.}
          { (Nous anéantîmes aussi) les Adites, les Thamoudites, les gens du Rass et de nombreuses générations intermédiaires.}
          { Nous les avons tous frappés par des exemples et Nous les avons tous anéantis complètement. }
          La sourate 7, versets 59 à 93, contient un rappel des punitions qui frappèrent le peuple de Noé, les Adites, les Thamoudites, Sodome, les Madian isolément.

          Ainsi, le Coran présente le cataclysme du Déluge comme une punition réservée spécifiquement au peuple de Noé : cela constitue la première, différence fondamentale entre les deux récits.
          La deuxième différence essentielle est que le Coran, contrairement à la Bible, ne situe pas le Déluge dans le temps et ne donne aucune indication de durée pour le cataclysme lui-même.
          Les causes de l’inondation sont à peu de chose près les mêmes dans les deux récits. Le récit sacerdotal de la Bible (Genèse 7, 11) en cite deux qui se sont conjuguées : “Ce jour-là jaillirent les sources du grand abîme et les écluses du ciel s’ouvrirent. ” Le Coran précise, dans les versets 11 et 12 de la sourate 54 :
          { Nous ouvrîmes les portes du ciel à une eau qui se répandit. Nous fîmes jaillir la terre en sources. Les eaux se rencontrèrent selon un mode qui avait été décrété. }
          Le Coran est très explicite sur le contenu de l’Arche. L’ordre fut donné par Dieu à Noé et exécuté fidèlement de placer à bord ce qui allait survivre au cataclysme : (Sourate 11, verset 40.)
          { Place dans (l’Arche) de toute (espèce) un couple, ta famille à l’exception de celui contre qui la Parole a été proférée antérieurement ŕ et ceux qui croient. (Mais) ceux qui avaient cru avec lui étaient peu nombreux. }
          L’exclu de la famille est un fils maudit de Noé, au sujet duquel les versets 45 et 46 de cette même sourate nous apprennent que les exhortations de Noé auprès de Dieu ne purent faire infléchir la décision. Le Coran mentionne, à bord de l’Arche, en plus de la famille amputée de ce fils maudit, d’autres passagers peu nombreux qui avaient cru en Dieu.
          La Bible ne cite pas ces derniers parmi les occupants de l’Arche. Elle présente, en fait, trois versions du contenu de l’Arche :
          – selon le récit sacerdotal : Noé, sa propre famille sans exception et un couple de chaque espèce ;
          – selon le récit yahviste, distinction est faite entre, d’une part, animaux purs et oiseaux et, d’autre part, animaux impurs (des premiers, l’Arche accueille sept¹ de chaque espèce, mâles et femelles, des seconds un couple seulement) ;
          – selon un verset yahviste modifié (Genèse 7, 8), un couple de chaque espèce, pure ou impure.
          Le récit de l’inondation proprement dite contenu dans la sourate 11, versets 25 à 49 et dans la sourate 23, versets 23 à 30 et le récit biblique ne présentent pas de différences particulièrement significatives.
          Le lieu où l’Arche échoue est, pour la Bible, les monts d’Ararat (Genèse 8, 4), pour le Coran, “le Joudi ” (sourate 11, verset 44). Cette montagne serait le point culminant des monts d’Ararat en Arménie, mais rien ne prouve que les hommes n’aient pas procédé à des changements de noms pour accorder les deux récits. R. Blachère l’affirme. Selon cet auteur, il y aurait un massif du nom de Joudi en Arabie. La concordance des noms peut être artificielle.
          En définitive, des divergences existent, importantes, entre les récits coraniques et les récits bibliques. Certaines échappent à tout examen critique, les données objectives manquant. Mais lorsqu’on est à même de vérifier les énoncés des Ecritures à l’aide de données sûres, l’incompatibilité du récit biblique ŕ dans sa présentation du Déluge dans le temps et dans son étendue ŕ avec les acquisitions de la connaissance moderne est mise nettement en évidence. A l’opposé, le récit coranique s’avère exempt de tout élément qui suscite la critique objective. Entre l’époque du récit biblique et celle du récit coranique, les hommes avaient-ils acquis des informations qui auraient pu apporter quelque lumière sur un tel événement ? Assurément pas car, de l’Ancien Testament au Coran, la seule documentation en possession des hommes sur cette histoire ancienne était précisément la Bible. Si des facteurs humains ne peuvent expliquer les changements dans les récits s’opérant dans le sens de la concordance avec les connaissances modernes, il faut accepter une autre explication : une Révélation postérieure à celle contenue dans la Bible.

          Je suis curieux de lire comment vous allez éluder cette fois et répondre à cette divinité qui n’existe pas

          • Cher ami,

            Merci pour cette longue réponse, éminemment documentée, à un post qui avait pour vocation première la mise en abyme d’un jeu de mot nul, à savoir, la confusion entre Noé et Noël, ce qui je le conçois, vole assez bas, comme les poules. Vous pouvez vérifier.
            Plus sérieusement, les procédés modernes d’analyse et de décryptage des mythes visent surtout à comprendre leur propagation, ce qui conduit in fine à dater leur origine. C’est ainsi qu’on a pu dater l’origine du mythe du Déluge, un mythe récurrent que l’on retrouve partout dans le monde, à plus de 15000 ans, et sans doute beaucoup plus: 100 000 ans!
            Mais nul doute que de telles croyances persistent au motif évident que des événements bien réels concourent à les relancer.
            Bien entendu, la propension à assimiler les catastrophes naturelles à des punitions divines remonte aussi à la nuit des temps, puisque cette croyance est l’une des composantes du culte des élémentaux.
            Bien entendu, à partir du moment où science et croyance se mélangent allègrement, Dieu devient décisionnaire en matière d’éruptions volcaniques, séismes, et inondations. Initialement, “les dieux”, voire les entités élémentales, à ne pas confondre avec le Comté, qui est immangeable. (Pas glop, haram, le Comté).
            Bref,
            Je note aussi le fait que le dieu de l’AT était limite criminel contre l’humanité, pas le genre à faire dans le détail. Tout le monde y passait, y compris les femmes, les enfants, les vieillards, style: “Soit tu adhères à ma secte, soit je te fais la peau”. Adolf ne disait pas autre chose.
            S’agissant du Dieu du Coran, comme il refuse de me recevoir, je me garderai de suggérer un avis. Mais il n’a pas l’air commode, contrairement à Marie Georges Buffet.
            Re-bref.
            Pour en revenir au sujet, possible qu’il y ait eu jadis des inondations ici et là. Est-ce que, pour autant, ça cautionne la fable biblique, ou sa transcription coranique? Est-ce que les habitants du Sud de la France ont offensé Dieu, ce qui expliquerait les inondations? Est-ce que les habitants de Fukushima ont conspué Allah, au point de se prendre coup sur coup un séisme, un tsunami, et une catastrophe nucléaire?
            Autant que je sache, c’est le hasard qui a parlé, dans une région où des phénomènes de ce genre sont fréquents. Bref, fallait pas construire une centrale en bord de mer, au pays des tsunamis.
            Mais, une fois pour toutes. Ca n’est pas Zeus qui déclenche la foudre. Pas mal de gens en étaient pourtant persuadés, jadis.
            Je suis un peu atterré de vous voir argumenter sur le thème: “Le Coran est suffisamment imprécis pour demeurer compatible avec la Vérité. …Puisque vous même admettez la supériorité de la science sur la croyance religieuse. Comme Bucailles, qui voudrait transformer le Coran en succursale de la fac de sciences.
            Quel aveu implicite!
            Limite madame Soleil, avec ses prédictions a posteriori. Ou Nostradamus, l’inventeur de la méthode.
            Comprenez bien mon propos: Quand on en est à justifier une croyance via sa compatibilité avec les acquis scientifiques modernes, c’est que, déja, on n’y adhère plus.
            Vous étiez curieux…. Vous avez la réponse.
            Bourriquet quand même.

          • “la fable biblique, ou sa transcription coranique”

            Pas été plus loin, c’est la nième fois, j’ai ma dose.
            Merci pour tout.
            Merci surtout de ne plus m’interpeller sur aucun sujet et si le site n’est pas assez grand pour nous deux, vous n’aurez qu’à le dire et je m’en irai volontiers.
            Allez en paix

    • Ce sont surtout les mères qui inculquent leurs valeurs morales aux enfants donc la oumma augmenterait quelque soit le géniteur et si l’on considère Abraham comme le premier des musulman (selon le livre saint) , tous les fils d’Abraham le sont donc il n’y a pas d’interdiction qui vaille, le coran interdit le mariage entre un musulman ou une musulmane et un (e) non croyant (e) en Dieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Tunisie adopte une loi historique contre le racisme, une première dans le monde arabe

Reporters : Rohingya, l’impossible retour