in

Incroyable ! Trump l’affirme : “J’aime les musulmans et les musulmans m’aiment”

Ne vous y trompez pas ! Quand l’incendiaire président des Etats-Unis livre à la vindicte les musulmans à toutes les tribunes, en fait des êtres indésirables sur le sol américain en paroles et en actes, et, avec l’inconséquence qui le caractérise, retweete frénétiquement trois vidéos islamophobes, hautement inflammables, postées par la furie Jayden Fransen, la vice-présidente de Britain First, le parti d’extrême droite britannique, il ne faut pas y voir la manifestation de son aversion pour l’islam ou pour la communauté musulmane. Non, pas du tout !

Il faut au contraire y déceler avec un regard perçant (un véritable œil de lynx…), et un sens du discernement particulièrement aiguisé, son « amour pour les musulmans », ainsi qu’il l’a affirmé sans craindre de se couvrir de ridicule à Piers Morgan, le journaliste vedette de la chaîne ITV, qui réveille tous les matins les spectateurs anglais au son de son sonore « Good Mornig Britain ».

C’est peu dire que Donald Trump cache bien son jeu, car il faut faire preuve d’une sacrée sagacité pour discerner, derrière ses violents coups de boutoir et son décret anti-immigration très ciblé, le « respect et l’amour » qu’il assure porter à ceux qu’il adore détester… Une bienveillance qui a même échappé à Theresa May, la Première ministre britannique, laquelle avait blâmé ses retweets délétères en novembre dernier, les jugeant indignes de la fonction suprême qu’il s’évertue à désacraliser.

Il vaudrait mieux être sourd que de l’entendre divaguer davantage, notamment lorsqu’il a prétendu « avoir été soutenu par les musulmans pendant sa campagne présidentielle » et est persuadé qu’il compte de « nombreux sympathisants parmi eux » aujourd’hui, car avec lui « ils se sentent en sécurité ».

On savait son cynisme sans nom, d’aucuns le traitant « d’instable, immature, inculte et colérique »,  à l’image du journaliste américain Michael Wolff, mais n’est-ce pas plus grave docteur ? Trump, grisé par l’ivresse des cimes dans sa « Maison des fous » à Washington, selon la description peu flatteuse qu’en a faite Wolff, n’aurait-il pas totalement perdu pied avec la réalité ?!

 

12 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Il parle certainement des émirs du pétrole qui lui ont offert des centaines de milliards de $ et c’est vrai que Trump protège ces dictateurs.

  2. oui ce grand président aime bien les musulmans et l’islam
    ne dit on pas que celui qui aime bien châtie bien?
    pourquoi les musulmans sont contrariés quand Trump déclare Jérusalem capitale d’Israël?
    A croire que cette ville est sous autorité musulmane
    Est ce que ce n’est pas vrai quand il dit que les pays africains sont des pays de merde?
    tout le monde le pense mais lui le dit crûment.
    il incite les gens a remuer les fesses et a prendre leur destinée en main
    les déclarations caustiques de monsieur trump ont uni les palestiniens et les Arabes qui ont arraché une reconnaissance de l’ONU et un soutient mondial a leur cause
    il maltraite les dirigeants arabes corrompus et vendus pour qu’ils ne mentent pas a leurs peuples en leurs faisant croire qu’ils sont a la tete de pays souverains
    Espérant seulement que les morts reviennent a la vie et a la raison
    Merci,monsieur le président

  3. Mdr la blague, il faut qu’il soit précis ce type (pour ne pas dire monsieur!), si il aime les pseudo musulman Saoudien c’est sur que la réciprocité est totalement VRAI!!!! Quand les intêrets sont commun l’amour est certe sincère.

  4. Les musulmans qui ont leur citoyenneté américaine ne peuvent que se réjouir que M. Trump s’occupe de la sécurité du pays mieux que quiconque en empêchant les immigrants illégaux de s’y établir. Les musulmans légaux sont les bienvenues; voilà ce que vous ne comprenez pas.

    Et d’ailleurs, cela ne concerne pas que les musulmans, mais bien les immigrants illégaux, toutes origines confondues. Ce qui ne fait pas votre affaire, c’est que ces sans-papiers sont majoritairement musulmans, mais M.Trump n’a aucun pouvoir là-dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une fausse nation

Trois acteurs indiens musulmans ont boycotté la venue de Netanyahou à New Delhi