in

Hommage à Zyed & Bouna : Inauguration d’une esplanade

Il y a 11 ans, le 27 octobre 2005, Zyed Benna et Bouna Traoré perdaient la vie dans un transformateur EDF après une course poursuite avec la Police en voulant échapper à un contrôle d’identité à la sortie d’un match de foot. 11 ans qu’ils sont partis et que leur souvenir reste présent dans nos cœurs et dans le quotidien des habitants des quartiers populaires.

A l’heure où les policiers, et leurs syndicats, manifestent à Paris et devant le tribunal de Bobigny, armés et visages dissimulés pour certain-e-s. A l’heure où ils réclament un « Etat fort qui punit », « les francs-maçons en prison », la « reconquête des territoires perdus de la République », moins de « laxisme de la justice », une réforme de la légitime défense, un plus grand permis de tuer … En bref un état autoritaire et fascisant. C’est se souvenir, 11 ans après, de la violence d’un système qui continue à nier ses responsabilités dans les cas de crimes, de violences ou d’humiliations. A installer un climat de peur, de guerre et de divisions.

Regarder la situation 11 ans après, c’est aussi constater que l’évolution des politiques racistes, répressives et sécuritaires ont été amplifiées. Les contrôles au faciès sont plus présents que jamais, l’accès à l’emploi, aux formations, à l’espace public et aux lieux de pouvoir sont toujours en régression pour ceux qui sont traités comme citoyen de seconde zone dans cette République aux abois.

Nos frères continuent à tomber dans nos quartiers et la « République » continue à fermer les yeux. 11 ans après et un procès perdu pour les familles, nos quartiers bouillonnent encore d’envie de justice et d’égalité. Nous n’oublierons jamais Zyed et Bouna, ni toutes les victimes de crimes et violences policières.

Pour cela nous inaugurerons symboliquement une esplanade « Zyed Benna et Bouna Traoré » à Bobigny le jeudi 27 octobre 2016 à 19h au rond-point Normandie Niemen devant le Leclerc.

Deniz Cumendur
Responsable des jeunes communistes de Bobigny / Drancy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Révélations sur les beurs de la République

Quand Hillary Clinton reniait sa promesse faite au Maroc, en dépit d’un don de 12 millions d’euros