in

Hommage à Hana Shalabi, prisonnière palestinienne en grève de la faim illimitée

Dédié aux droits de la femme dans le monde, et à leurs avancées, ce 8 mars 2012 doit être aussi l’occasion d’un vibrant hommage rendu à celles qui sont muselées, piétinées, torturées, les fers aux pieds, à l’image de la militante palestinienne Hana Shalabi, qui croupit de nouveau dans les geôles israéliennes en toute illégalité.

Trois douloureuses semaines de grève de la faim illimitée, en signe de protestation contre les mauvais traitements et la détention administrative arbitraire qui lui sont infligés, ainsi qu’aux autres prisonniers, n’ont pas entamé la détermination de la jeune femme qui lutte, au péril de sa vie, contre  l’acharnement de l’Etat d'Israël.

En effet, à peine libérée le 18 octobre 2011 dans le cadre de l’échange de 1027 prisonniers palestiniens contre le soldat israélien Gilad Shalit, après plus de deux ans de détention sans inculpation, ni procès, Hana Shalabi, native du village de Burquin, au nord de la Cisjordanie, revenait à la case départ – l’enfer carcéral israélien – le 16 février dernier.  Enlevée brutalement aux siens, en pleine nuit, par des soldats de Tsahal accompagnés de chiens, l’interpellation de la militante palestinienne, proche du kidnapping, a une nouvelle fois violé toutes les lois en vigueur.

Placée en isolement dans la prison de Hasharon, sa santé se détériore inéluctablement au fil des jours, comme le relate l’avocate Shireen Iraki, qui a précisé qu’aucun médecin ne l’avait examinée depuis qu’elle a cessé de s'alimenter. Sa grève de la faim, qui parvient au seuil dangereux du 22ème jour, succède à celle du prisonnier en détention administrative, Khader Adnan, qui l’a arrêtée in extremis au bout de 66 jours, après que certaines de ses demandes aient été acceptées.

De leur côté,  les parents d'Hana Shalabi, sexagénaires, ont, le 23 février, entamé à leur tour une grève de la faim illimitée en solidarité avec leur fille, dont le courage exemplaire transcende la peur de la mort, ainsi que l’a indiqué son avocat.

Deux vidéos en hommage à Hana Shalabi et à son combat contre l'arbitraire

 https://www.youtube.com/watch?v=C33ljOVVQ88&list=UUfi0YdY0xcnTcpARwjj7jug&index=1&feature=plc

https://www.youtube.com/watch?v=DdVfmKh_HMA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les 100 femmes les plus influentes de la galaxie arabe

Ben Laden a-t-il réellement été immergé en pleine mer?