in

Hommage à Djouher Akrour, la plus jeune condamnée à mort de la révolution algérienne

Hommage à Djouher Akrour, la plus jeune condamnée à mort de la révolution algérienne

Hommage à Djouher Akrour, la plus jeune condamnée à mort de la révolution algérienneCélèbre Moudjahida, Djouher Akrour s’est éteinte en mars 2018, à 79 ans, mais la flamme de sa mémoire brillera longtemps.

Publiée par Oumma.com sur lundi 30 avril 2018

Célèbre Moudjahida, Djouher Akrour s’est éteinte en mars 2018, à 79 ans, mais la flamme de sa mémoire brillera longtemps. Elle fut l’une des icônes de la lutte des femmes algériennes pour l’Indépendance.

Arrêtée en 1957, elle devint la plus jeune condamnée à mort de la révolution. Djouher Akrour était entrée dans l’histoire de l’Algérie, à seulement 18 ans. Tout au long de sa vie, elle fit preuve d’une combativité et d’une abnégation exemplaires. Après avoir survécu à l’enfer carcéral et à la torture, elle se dévoua corps et âme à la reconstruction de son pays.

En 1985, elle fut l’un des membres fondateurs de la Ligue Algérienne des Droits de l’Homme. Restée fidèle au serment prêté à ses compagnons de lutte, Djouher Akrour apporta sa pierre à l’édifice algérien, avec la même énergie qu’elle déploya pour lui faire recouvrer sa souveraineté.

Jusqu’au soir de son existence, le cœur de cette femme d’exception battait pour l’Algérie.

5 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Et les villages entiers avec femmes et enfants sans defense brulés au Napalm, et les enfumés de la Dahra, et les hommes et femmes torturées Violées devant leurs enfants, et les milliers massacrés, au lendemain du débarquement de la nation de HUGO, Voltaire…qui ne voyaient qu par le prisme de la race blanche, Hein CoCo….d’ailleurs Hugo n’a jamais condamné le colonialisme, et n’a pas dit mot sur les exactions Francaises en Algerie, lui le chantre de l’humanisme,

  2. Allahoumma ghfir laha warhamha warham almouslimina wal mouslimate wa jamiaa achouhada .
    انا لله وإنا إليه راجعون

      • Oui les enfants vont au paradis, car innocents,

        Et les villages entiers avec femmes et enfants sans defense brulés au Napalm, et les enfumés de la Dahra, et les hommes et femmes torturées Violées devant leurs enfants, et les milliers massacrés, au lendemain du débarquement de la nation de HUGO, Voltaire…qui ne voyaient qu par le prisme de la race blanche, Hein CoCo….d’ailleurs Hugo n’a jamais condamné le colonialisme, et n’a pas dit mot sur les exactions Francaises en Algerie, lui le chantre de l’humanisme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Kamel Mouellef répond au manifeste “contre l’antisémitisme” : “Ras-le-bol ! Les arabo-musulmans sont sémites !”

Syrie : Isräel pointé du doigt après la mort de combattants iraniens