in

Hassen Chalghoumi perd son procès en appel contre Belkacem Adda Benyoucef

Désavoué par la majorité des Français de confession musulmane et débouté de sa plainte pour diffamation contre Belkacem Adda Benyoucef, un informaticien de 55 ans, Hassen Chalghoumi, l’imam de Drancy et pitoyable pantin manipulé par le CRIF, doit se rendre à l’évidence : il est disqualifié par tous et dans toutes les enceintes, y compris la 17ème chambre correctionnelle de Paris, et il n’y a guère que sur les plateaux de télévision que ses minables prestations sont encore appréciées par ses mentors et grands pourfendeurs de l’islam

Grisé par le tourbillon de la célébrité usurpée qui en a fait l’imam préféré des médias, Chalghoumi est redescendu brutalement de son petit nuage, jeudi 24 septembre, face à des juges qu’il a de nouveau échoué à convaincre du bien-fondé de son appel, suite à la décision en sa défaveur rendue le 7 novembre 2014 dans l’affaire de la vidéo intitulée « Tout sur Chalghoumi, larbin du Crif et de Sarkozy ».

Une vidéo réalisée et postée sur youtube en avril 2012 par sa bête noire, Belkacem Adda Benyoucef, qui avait vocation à démystifier ce triste sire sous influence de l’islam de France.

«Dans cette vidéo, nous allons vous expliquer le parcours schizophrène d’un homme qui est passé d’imam des foyers à l’imam de la mosquée de Drancy, qui est passé des fichiers de surveillance des renseignements généraux pour des prêches jugées extrémistes à la protection assurée par l’Etat Français » apprenait-on, ou encore : « En tant que président et imam de la mosquée de Drancy, sa mission commanditée par le Crif et par Sarkozy est d’assurer la domestication de la communauté musulmane à travers le concept d’islam de France », mais aussi « La conférence des imams de France dont il est le président et dans lequel 80 imams paillassons comme lui y figurent ». Et enfin : " Dans son livre pour L’islam de France, co-écrit par son cerveau et nègre Farid Hannache, il développe largement la vision d’un islam domestiqué, déraciné du monde arabo-musulman, au service et aux ordres des hommes de pouvoir blancs et du Crif".

Ce nouveau camouflet de la justice envers un Chalghoumi que l’ivresse de la notoriété a rendu très procédurier a comblé de joie l’avocate de Belkacem Adda Benyoucef, Me Cochain. "Je suis satisfaite de la décision de la 17e chambre correctionnelle de Paris", s’est-elle félicitée, avant de renchérir avec une pointe d’ironie : "Elle ne m’étonne qu’à moitié puisque qu’elle est conforme aux arguments qui avaient été développés lors de l’audience du 2 octobre.C’est tout de même surprenant qu’Hassen Chalghoumi, qui se targue de défendre la liberté d’expression, on l’a vu avec l’affaire Charlie Hebdo par exemple, puisse demander la condamnation d’un particulier qui n’a fait qu’exprimer ce que la grande majorité des musulmans de notre pays ressent".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

F. Bayrou a honte de voir que les migrants ne veulent pas venir en France

Créer votre société dans les pays du Golfe avec Easy Company Dubaï