in

Gaza, la vie : « Le sourire de nos enfants, c’est un acte de résistance ! »

Ils avaient laissé place à l’expression de la frayeur sous la pluie de bombes israéliennes, les sourires de l’enfance, purs et merveilleux, se dessinent à nouveau sur les visages des petits gazaouis, offrant le plus beau des cadeaux à la formidable équipe de jeunes bénévoles de « Gaza, la vie ».

Ces sourires irrésistibles de l’innocence ont touché en plein cœur Ziad Medoudk, universitaire et citoyen de Gaza, mais aussi toutes celles et ceux qui, comme lui, les ont reçus comme un signe d’espérance et perçus comme un véritable « acte de résistance », auréolé de magie.

C’est à la faveur d’une distribution de jouets et de friandises organisée, jeudi 27 mai, par de jeunes étudiants de Gaza, dont plusieurs d’entre eux sont diplômés en français, que ces sourires enchanteurs sont réapparus dans la cour d’une école, malgré la vision d’horreur que représentent les décombres qui l’entourent. Ils parviennent aujourd’hui jusqu’à nous, à travers le communiqué de Ziad Medoukh, les photos et les deux vidéos ci-dessous.

Publicité
Publicité
Publicité

«  Le jeudi 27 mai 2021, cinq jours après le cessez-le-feu, une belle initiative citoyenne a montré la force de l’engagement des jeunes gazaouis dans la société et renforcé la solidarité entre les Palestiniens de Gaza, notamment durant cette période particulière, si douloureuse, de fin d’agression israélienne : des étudiants, notamment des diplômés en français, ont distribué des jouets et des bonbons aux enfants profondément traumatisés, au terme de 11 jours de bombardements intensifs.

Publicité
Publicité
Publicité

Cette  distribution, à laquelle ont participé Ziad Medoudk et de nombreux parents, s’est déroulée à Jabalya, au nord de la bande de Gaza, à côté d’un bâtiment entièrement détruit par l’armée israélienne. Les jeunes gazaouis présents, tous bénévoles au sein de l’association « Gaza, la vie », ont été heureux d’avoir donné un peu de bonheur à leurs petits concitoyens si courageux, qui continuent à sourire, malgré leur souffrance.

Ziad Medoukh, ainsi que les parents des enfants, a tenu à remercier la formidable équipe de « Gaza, la vie » pour son implication, sa générosité et son engagement auprès des petites victimes d’une nouvelle offensive israélienne horrible. Mais aussi pour témoigner de l’énergie que déploient ses jeunes membres francophones, afin de réconforter et divertir leurs petits concitoyens, grâce à des actions ludiques mises en place un peu partout dans la bande de Gaza.

A ses yeux, c’est le signe qu’une belle espérance se lève à l’horizon et que la vie continue à Gaza, malgré cette nouvelle épreuve.

En sa qualité de Responsable du département de français au sein de l’université Al-Aqsa de Gaza, où il officie également en tant que coordinateur du Centre de la paix, Ziad Medoukh a insisté sur le fait qu’il encourage et encouragera toujours les initiatives émanant d’étudiants, en l’occurrence de diplômés en français, ainsi que leur implication et leur ouverture vers la société civile dans la bande de Gaza.

« Le sourire de nos enfants, c’est un acte de résistance », a déclaré Ziad Medoukh avec émotion, avant de s’exclamer : « La volonté, la détermination de ces enfants de Gaza, malgré la violence extrême de la nouvelle agression israélienne, sont des actes de résistance et de vie ! ».

Publicité
Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Israël en flagrant délit de gros bidonnage photo

Hommage à Razan Al-Najjar, l’infirmière de Gaza tuée par l’armée israélienne