in

Une femme en hijab est le nouveau visage féminin des émoji d’Apple

Qu’ils soient fixes ou animés, d’humeur joyeuse, chagrine ou massacrante, les émoticônes ou les emoji, plus élaborés, forment une constellation de symboles visuels parmi lesquels la représentation d’une femme en hijab est l’illustration, outre d’une différence visible, de la volonté de promouvoir la diversité dans l’univers numérique.

Avec l’assentiment du consortium Unicode, chargé de renouveler chaque année la collection de petites icônes dotées d’une large palette d’émotions et devenues un mode d’expression à part entière, une nouvelle venue a fait une entrée très remarquée en novembre dernier sur les iPhone, smartphones Androïd, Facebook ou encore Skype : une femme revêtue d’un voile, née sous le crayon de Rayouf Alhumedhi, une jeune saoudienne de 15 ans vivant en Allemagne.

Désireuse de communiquer via une émoticône qui lui ressemble et à laquelle des millions de musulmanes à travers le monde pourraient s’identifier, l’idée créative de la jeune fille avait immédiatement séduit les têtes pensantes d’Unicode qui, de leur côté, aspiraient à symboliser l’altérité musulmane que notre monde réel ne saurait voir ou tente de gommer…

Lors de la célébration du World Emoji Day, lundi dernier, Apple, le géant du High-Tech, a dévoilé en primeur ses 12 dernières créations qui parsèmeront et égaieront ses smartphones, montres et autre ordinateurs dans les prochains mois, dont une femme voilée est le visage féminin emblématique.

« Nos emoji se sont diversifiés et ont été conçus pour incarner la diversité qui nous entoure », a expliqué Apple dans un communiqué, en révélant qu’une femme allaitant son bébé, un homme portant la barbe, un adepte du yoga en pleine méditation, mais aussi un dinosaure, un zèbre, un elfe, un zombie, un génie, un sandwich et une noix de coco viendront enrichir sa galerie de pictogrammes.

A la vue d’un émoji ayant les traits d’une femme musulmane voilée, les réactions épidermiques de la cybersphère ne se sont pas fait attendre… Nombre de twittos qui, à longueur d’année, font des réseaux sociaux l’exutoire à leur haine et poussent des cris d’orfraie devant « l’islamisation galopante », ont sans surprise crié à la « charia rampante » sur la Toile.

Fort heureusement, l’accueil très positif réservé au nouveau personnage féminin d’Apple par d’autres internautes plus avisés rassure sur l’esprit de tolérance qui, bien que sérieusement mis à mal, règne aussi dans l’agora virtuelle.

3 commentaires

Laissez un commentaire
  1. C’est dommage de gommer les femmes alors que les barbus exhibent leur virilité exacerbée. C’est un système binaire : je montre et toi tu te caches.

    Heureusement, la censure va nous cacher toutes ces déviations héritées des temps anciens.

    Et la censure est vigilante. Dieu merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Royaume-Uni : une mosquée de Manchester cible d’un incendie criminel

Maintenant en Israël les touristes peuvent faire semblant de tuer des Palestiniens pour 115 $ seulement