in ,

Une féministe musulmane allemande projette d’ouvrir des “mosquées libérales” dans toute l’Europe

Sur un Vieux Continent où gronde l’orage du nationalisme et s’amoncellent les noirs nuages de l’islamophobie, l’Allemande Seyran Ates, 54 ans, une avocate née à Istanbul, connue pour son militantisme en faveur des droits de l’Homme, s’érige en fer de lance de la « révolution » de l’islam occidental qui, d’après elle, est en marche, bousculant les mentalités et les traditions sur son passage, au risque de s’attirer les foudres des hautes instances islamiques Outre-Rhin, en Turquie ou encore en Egypte.

Fondatrice de la mosquée libérale Ibn Rushd-Goethe, à Berlin, qui a fait couler beaucoup d’encre et lui a valu des menaces de mort, cette juriste qui se définit elle-même comme une « féministe musulmane » veut cependant essaimer au-delà des frontières, nourrissant l’espoir de créer un second lieu de culte « inclusif » à Londres d’ici à un an, mais aussi ailleurs, dans toutes les cités phares européennes.

Placée sous protection policière depuis 2006, rien ne dissuadera Seyran Ates de parachever son grand dessein, ni l’hostilité exacerbée des musulmans conservateurs à son égard, ni la fatwa sans appel émise par le Département juridique de la prestigieuse Université Al-Azhar qui, depuis le Caire, a condamné fermement les mosquées libérales, jugées parfaitement « incompatibles avec l’islam ».

Imperméable à la levée de boucliers que son concept cultuel révolutionnaire a déclenché, favorisant l’éclosion de mosquées ouvertes aux hommes, aux femmes et aux fidèles issus des rangs LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres), celle qui se fait le chantre de l’islam sans exclusive et sans tabous, sauf à l’égard des femmes voilées intégralement considérées comme des intruses indésirables, a fait escale au Royaume-Uni, la semaine dernière.

« Nous sommes des millions, à travers le monde, à partager cette même vision de la mosquée, convaincus de l’évolution irréversible de l’islam en Occident. Je peux être le visage de la mosquée libérale, mais je ne suis pas pour autant la mosquée », a-t-elle précisé dans un entretien au Guardian, après avoir repéré les lieux d’une future implantation, soutenue par plusieurs parlementaires éminents de la Chambre des Lords.

Bien que n’étant pas prophète en son pays, l’Allemagne, où son ambitieux projet et ses prises de position iconoclastes n’ont pas reçu l’assentiment des grandes figures de l’islam institutionnel, et ont été fustigés jusque de l’autre côté du Bosphore, par la principale autorité musulmane de Turquie, Diyanet, qui désapprouve vivement une initiative « visant à dépraver et ruiner la religion », Seyran Ates est plus que jamais convaincue du bien-fondé de sa démarche résolument émancipatrice.

« Il y a de plus en plus de gens désireux de briser les chaînes. Dans de nombreux pays, vous pouvez trouver des gens qui pratiquent ce que nous faisons, mais ils le font en cachette, sous couverture », insiste-t-elle.

Farouchement anti-voile, quelle que soit la longueur de son étoffe, Seyran Ates déplore qu’il coiffe un nombre croissant de femmes en Allemagne, se rangeant inconditionnellement derrière « les femmes du monde entier qui ne veulent pas être voilées », à la lumière des sources scripturaires dont elle affirme qu’elles « n’exigent pas, même dans les interprétations les plus rigoristes du Coran, de se couvrir la tête ».

Alors qu’elle prévoit d’ouvrir une deuxième mosquée libérale à Fribourg, en concertation avec d’autres musulmans progressistes qui adhérent pleinement à ses vues, qu’ils se trouvent en Allemagne ou sous d’autres latitudes – notamment au Danemark, à Copenhague, où elle a noué des liens étroits avec Shirin Khankan, une femme imam à la tête de la première mosquée dirigée par des femmes, mais aussi à Marseille, avec Ludovic-Mohamed Zahed, un imam homosexuel – Seyran Ates affiche une confiance à toute épreuve dans l’avenir qui sera forcément « libérateur » ou ne sera pas… Et peu importe, si cette libération peut prendre des allures de marche forcée.

30 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Et bien voila une excellente bonne nouvelle.
    Si ça pouvait se développer en France et que la majorité des musulmans de France y adhèrent, ce sera tant mieux.
    Enfin la paix et la tolérance, l’ouverture d’esprit en perspective…
    Les catholiques feraient bien de s’en inspirer également!
    Décidément, la femme est l’avenir de l’homme!

    • @Totor: “Les catholiques feraient bien de s’en inspirer également!”

      Ça existe déjà et sa s’appelle le protestantisme. Les luthériens prônent de plus en plus la refonte de leurs dogmes pour conformer leurs religion à la société actuelle au lieu de condamner ses excès. Cf: marriage gay à l’église, pasteur femme, absence de sacrement, etc …

      Ce qui est contraire à la doctrine chrétienne et qui l’occulte puisque ces même protestant se dise chrétien.

      C’est pourquoi je pense que si l’on veut d’une religion il ne faut pas exclure ses dogmes fondamentaux sinon cela devient une secte et masque sa foi originel.
      Et si l’on n’en veut pas abstenons nous d’adhéré à l’une d’elle.

      • Pour moi les religions ne sont que des sectes qui ont réussi mais qui n’essayent pas de dépouiller leurs fidèles de leurs biens au profit d’un gourou qui s’enrichirait à leurs dépends.

        Après, les mouvements spirituels et religieux évoluent, c’est bien normal, car les sociétés changent.
        Néanmoins l’intelligence collective permet pour ceux qui sont à l’ écoute de Dieu, de mieux le comprendre, et de faire de mieux en mieux la part entre l’approche culturelle des hommes et de leurs héritages culturels et de traditions au-travers des religions et de leurs rites, de Dieu lui-même, qui lui reste immuable et éternel.
        Les hommes pourront toujours dire que le Soleil tourne autour de la Terre. Cela n’empêchera pas la Terre de continuer autour du Soleil.
        Il en est de même pour Allah.

        Il existe en effet chez des protestants de courant libéraux, i.e. de courants réformateurs du protestantisme, des femmes menant la prière et devenues pasteurs.

        Un autre courant qui rejette la notion de trinité pour croire uniquement en un Dieu unique non incarné ni révélé sous différentes formes d’apparition (ni buisson ardent, ni homme, ni Saint Esprit) est le courant spirituel universaliste unitarien.

        L’Eglise universaliste unitarienne appelle à un rapport direct avec Dieu, Dieu unique pour tous les hommes.
        Les pasteurs sont aussi bien des hommes que des femmes, et devenir pasteur universaliste unitarien demande une formation spécifique de 5 ans.
        Cette Eglise universaliste unitarienne compte environ déjà plus d’un million de fidèles au-travers du monde (principalement dans les pays anglo-saxons et au Canada), dont le plus célèbre est l’inventeur d’internet, Tim Berners-Lee.

        Universalisme
        L’universalisme valorise l’universel.
        Il valorise notamment la nature universelle du salut.
        Le salut est universel : tous peuvent être sauvés.

        Unitarianisme
        L’unitarianisme valorise l’unitaire.
        Il valorise notamment la nature unitaire du Divin.
        Le Divin est un : il est un pour tous.

        Principes
        Les principes mis en avant sont :
        1 la valeur et la dignité inhérentes à chaque personne,
        2 la justice, l’équité et la compassion dans les relations humaines,
        3 l’acceptation mutuelle et l’encouragement à la croissance spirituelle,
        4 la recherche libre et responsable de la vérité et du sens des choses,
        5 la liberté de conscience et la démocratie dans l’ensemble de la société,
        6 la paix, la liberté et la justice pour tous,
        7 le respect du réseau interdépendent de toute existence dont nous sommes une partie.

        https://universalisme.blogspot.fr/p/universalisme-unitarien.html

        Quelques universalistes unitariens célèbres:

        Linus Pauling (1901-1994) prix Nobel de la paix et de chimie
        Théodore André Monod (1902-2000) naturaliste, explorateur
        John Holmes (1904-1962) poète
        James Rhyne Killian (1904-1988) président du MIT Massachusetts Institute of Technology
        Clyde Tombaugh (1906-1997) astronome, découvreur de la planète Pluton
        John Bardeen (1908-1991) physicien, double prix Nobel de physique
        William Hayward Pickering (1910-2004) pionnier de l’exploration spatiale
        May Sarton (1912-1995) poète
        Lyman Spitzer (1914-1997) astrophysicien, participant au projet du télescope spatial Hubble
        Richard Evans Schultes (1915-2001) explorateur de la forêt d’Amazonie
        Herbert Alexander Simon (1916-2001) pionnier de l’intelligence artificielle
        Arthur Schlesinger (1917-2007) historien
        Thomas Berry Brazelton (1918) pédiatre, créateur de L’échelle de Brazelton utilisée dans les hôpitaux
        Paul Newman (1925-2008) acteur de cinéma
        Matt Groening (1954) producteur de télévision, créateur des séries télévisées d’animation Les Simpsonet Fururama
        Tim Berners-Lee (1955) inventeur du World Wide Web
        William F Schulz directeur de Amnesty International USA

      • Merci de supprimer ce commentaire en doublon, dont j’ai vu les fautes de français et mal formé, que je viens de corriger pour gous en envoyer une version en français plus correct.
        Je ne devrais pas écrire d’un smartphone, je vous prie d’accepter mes excuses.

    • “La femme est l’avenir de l’homme”.

      Ce genre de maxime qui place les femmes sur un piédestal alors qu’elles ne sont absolument pas mieux que nous montre votre état d’esprit.

      C’est pas bon l’idôlatrie.

  2. Féministe, cheveux courts, mosquée pour femmes, amie avec l’imam homosexuel, soit disant menaces de mort…

    La meilleure mosquée est celle fondée sur la piété, et j’ai vraiment pas l’impression que c’est son projet.

    Les féministes, après avoir rendues maboules la plupart des femmes en occident en leur expliquant qu’elles doivent non plus donner leur amour à leur mari et leur famille mais entrer en concurrence avec les hommes, voila qu’elles veulent s’attaquer aux musulmanes.

    Cette pourriture qui gangrène la société occidentale prend 1000 visages différents mais au final elle a toujours la même odeur : Celle d’Iblis en coulisse.

    • Mais elle a reçu des centaines de menaces de mort bien réelles depuis l’ouverture de la mosquée de Berlin en juin.
      Et lorsqu’elle était avocate un homme a tenté de la tuer, elle et la cliente qu’elle défendait. Cet homme était l’époux de sa cliente. Elle fut tuée par lui dans son cabinet et elle échappa à la mort de peu, blessée et prise aussi pour cible.

      Aujourd’hui, elle va bientôt ouvrir une autre mosquée à Londres, malgré les menaces de morts et fatwas de Turquie et d’Egypte contre elle.

      C’est une femme très courageuse et héroïque, porteuse de paix.
      Elle me rappelle les premières femmes qui luttèrent héroïquement pour obtenir le droit de vote et l’égalité juridique homme-femme.
      Juste une femme admirable, pour un Islam moderne et adapté à notre temps, respectueux de tous et de toutes, même des plus faibles. Car Allah s’adresse à tous, et est pour tout le monde; et Allah le miséricordieux aime les Justes.
      http://www.courrierinternational.com/article/portrait-seyran-ates-fondatrice-dune-mosquee-progressiste-berlin

      Répondre

      • Totor, expliquez moi, si sa démarche est honnête, d’où est ce qu’elle sort l’argent pour batir des mosquées dans différents pays alors qu’elle est marginale et que la oumma en général ne l’apprécie pas et donc ne la finance pas.

        Quand on galère pour ouvrir une mosquée avec la participation régulière des fidèles, il est évident que le fait qu’elle puisse en ouvrir 2 est fortement suspect.

        L’Islam était très bien dès le début, il n’a pas besoin d’être modernisé. Souhaitez vous modifier le Quran pour qu’il soit plus “moderne” ?

        Heureusement qu’Allah en est le garant et le protecteur sinon depuis le temps on aurait un Quran dans le même état que la Bible avec ce genre de raisonnement.

        Pensez vous que parce que l’on a des technologies que les pieux du début n’avaient pas nous leur serions supérieurs ?

        Ceux qui parlent de modernité et de progrès ne se rendent pas compte qu’on parle ici de progrès, d’avancement, dans le plan d’Iblis le maudit.

        • Ne pensez pas qu’elle est toute seule.
          Il y a beaucoup de musulmans et musulmanes qui la soutiennent, et qui veulent un Islam garantissant l’égalité homme-femme et capable de s’adresser aux gens sans tenir compte de leur appartenance sexuelle: donc qui ne met ni les gays ni les transgenres de côté..On ne choisit pas sa sexualité. Mais on choisit d’être juste ou injuste, charitable ou pas charitable, avec de la compassion et de l’empathie ou d’être égoïste et avoir le coeur sec vis à vis d’autrui.
          Ce sont ce gens qui ont donné de l’argent pour financer ces mosquées, sur leur propre argent.
          Ce ne sont pas les autorités religieuses des grandes institutions de l’Islam qui la soutiennent. Mais on s’en serait bien douté!

          Le Vatican n’a pas non plus soutenu les protestants, je vous rassure!

          Moi je pars du principe qu’Allah s’adresse à tous, et considère les hommes et les femmes comme égaux en droit et intelligence dans le fond. Et qu’au final seule notre humanité vis à vis des autres compte, et notre relation sincère vis à vis d’Allah.

          Après seul Allah jugera les Justes des Injustes, lors du Jugement dernier.
          Les hommes ne sont que des hommes. Seul Allah, peut sonder véritablement nos coeurs et nos actes.

      • Totor , puisque vous êtes bien renseigné pouvez-vous nous dire pour qui elle roule ? Si c’est pour Soros est-ce qu’il paie aussi bien qu’on le dit?

      • Je suis un homme doté du libre arbitre et de la faculté de réfléchir, ça me permet d’émettre des jugements sur mon environnement et les informations que je reçois. C’est un don d’Allah à chaque homme et femme dans une certaine proportion.

        C’est si fantastique que ça de savoir que les féministes sont des agents d’Iblis et de faire le lien avec le fait qu’elle revendique l’être.

        Pauvre oumma, si on écoute les gens comme vous, personne n’est hypocrite, personne ne se prétend musulman(e) pour agir tel un cheval de Troie dans notre communauté, Iblis ne fait rien et tous ceux qui se prétendent musulmans le sont.

        Retournez dormir svp.

        • « Nulle contrainte dans la religion! La bonne direction s’est distinguée du fourvoiement. Quiconque mécroit aux idoles et croit en Dieu tient à l’attache la plus sûre et imbrisable. Dieu est écouteur, connaisseur. »
          ( verset coranique 2:256)

        • Vous prétendez être doté du pouvoir surnaturel de reconnaître les agents d’iblis?
          Si tous les musulmans sont comme vous , je dis : pauvre Islam, il n’as pas besoin d’ennemis , ses adeptes suffisent…

          • Il n’y a rien de surnaturel la dedans. Ca demande juste de lire et de réfléchir.

            C’est pas en restant planté devant votre télé que vous allez comprendre quoique ce soit à ce qui passe dans le monde.

  3. Je ne pense pas que parler de ces individus soit une bonne chose. C’est seulement de la com et de la subversion à l’Islam.
    Ils se retrouveront à 3 dans leur mosquée et ils seront content.

    A moins que oumma.com adhère à la démarche ?

  4. C’est grave que Oumma.com prête le flanc à cette espèce de propagande, ou plutôt de perversion de la religion. Cet individu, S. Ates, n’a rien avoir avec l’islam, sa vision serait du plus grand comique si elle n’était l’illustration de la manière dont les connaissances islamiques se sont érodées au point que n’importe quel bouffon se retrouve bombardé(e) imam et chef spirituel. En vérité, et comme toujours, l’arrivisme et le narcissisme ne sont jamais loin. Cette personne se cache derrière la bannière du libéralisme, qui excite tant certains médias et politiques occidentaux, pour mieux essayer d’attaquer l’islam de l’intérieur comme si elle avait une mission, alors que si elle pratiquait l’islam, elle suivrait les enseignements du noble Quran, plutôt que la ligne politique de tel ou tel ministère de l’Intérieur. Mais bon. Il n’est même pas question de démontrer point par point à quel degré affligeant se situent les positions de cette S. Ates et ses disciples; d’ailleurs ce serait leur reconnaître une sorte de légitimité, alors qu’ils sont en dessous de tout tant du point théologique que spirituel. La bonne nouvelle est que cette expérience (à défaut de terme plus adéquat) est ultra minoritaire dans la communauté musulmane.

  5. Il faut laisser dans la société le droit à tous/tes de pouvoir choisir comment s’habiller dans la limite des normes sociales mutuellement acceptées. Certaines femmes se sentent libres en étant plus dénudées que les hommes, d’autres estiment qu’elles seront jugées à ce qu’elles ont dans leur tête ou dans leur coeur plutôt que sur leur apparence, en exhibant le moins possible dans une société qu’elles ressentent comme dominée par la convoitise, le sexe et le machisme. Chacun/e a le droit de ressentir comme il/elle sent. Côté répression, les violences contre les femmes portant le foulard sont au moins aussi nombreuses que celles contre les musulmans ne le portant pas, alors cessons d’agiter le culte de ses victimes pour culpabiliser les victimes de l’autre “camp”. Pour ce qui est de l’islam, il faut savoir qu’il n’a fait que reprendre toutes les traditions méditerranéennes antérieures sur ce sujet, Grèce antique, Mésopotamie, Hébreux, Chrétiens, etc. en les rendant simplement moins rigides et en proclamant l’égalité des femmes avec les hommes. C’est aux personnes connaissant bien les textes, femmes ou hommes, leurs interprétations et la langue arabe de pouvoir en débattre et pas à cette féministe auto-proclamée savante mais qui semble ne connaître ni la langue arabe ni l’histoire ni les exégèses islamiques, chrétiennes et juives sur le sujet. Pour ce qui est des droits des LGTBQ à leur vie privée, elle doit être libre et entière, selon la conscience de chacun. En revanche, sur le plan social, il n’y a pas à manifester son ressenti sur un sujet qui doit rester du domaine strictement privé, que cela soit considéré comme licite ou illicite selon les savants des textes religieux. En revanche, l’étalage de ses penchants sexuels, la pornographie généralisée, le culte de l’individu roi, les coming out, qu’ils soient hétérosexuels ou LGTBQ, constituent une agression contre la vie privée et une agression contre la pudeur qui reste un principe d’équilibre social fondamental. Les religions comme les idéologies laïques à vocation sociale ont le droit de se prononcer sur la question de ne pas mélanger vie privée et vie publique. Vouloir un islam soft, libéral et néolibéral ouvert à la convoitise sur le modèle de ce que sont devenues la plupart des Eglises chrétiennes et le judaïsme libéral constitue une tentative de vider de sa sève l’islam pour le rendre conformiste et compatible avec l’idéologie bourgeoise dominante. On a le droit de faire ce choix mais il faut savoir qu’il amènera l’islam là où se trouvent les autres religions dans la société de la consommation : à la perte de ses fidèles, à son extinction et à l’uniformisation de la société dans l’idéologie du marché, de la convoitise et de l’individu roi. Est-ce une avancée sociale ou une régression ? A chacun de choisir le modèle social qu’il préfère. Mais l’islam n’a-t-il aucun rôle spécifique à jouer pour la défense des valeurs d’équilibre social et le modèle familial dit traditionnel dans le plein respect de l’individu à mener la vie privée qu’il souhaite ? Et est-ce que les chrétiens sont si satisfaits quand ils font le bilan des résultats auxquels ils sont confrontés depuis que les Eglises ont cédé pas à pas sur presque tous leurs principes fondateurs ?

    • Les chrétiens s’y retrouvent.
      Même ceux qui deviennent simplement déistes.

      L’Eglise catholique un peu moins en France.
      Mais l’Eglise catholique doit régler beaucoup de ses archaïsmes, à commencer par autoriser le mariage des prêtres.
      Les scandales de pédophilie à répétition des membres du clergé ne pouvant se marier, et la crise des vocations à la prêtrise sont là pour le rappeler si besoin était. Les faits sont têtus.
      Le catholicisme se développe néanmoins en Afrique.
      Les protestants libéraux ont pris beaucoup d’avance sur le catholicisme, et ne sont pas moins fervents croyants en Dieu.
      Des mouvements déistes libéraux comme l’Eglise universaliste unitarienne prennent de l’ampleur dans le monde anglo-saxon.
      Des églises évangélistes privilégiant les émotions et les chants sur la raison se développent beaucoup plus encore, principalement parmi les populations peu éduquées.
      Mais dans tour les cas, l’idée d’un Dieu unique fait son chemin et se développe énormément dans le monde entier.
      Peu importe les chapelles, Dieu gagne tout le temps du terrain dans l’humanité et se propage de plus en plus dans toutes les civilisations humaines.

    • Mais le christianisme n’est pas en régression, il ne fait qu’augmenter par certaines de millions dans le monde avec notamment le courants protestants des églises évangéliques en Afrique et en Asie.
      Le catholicisme se développe énormément en Afrique aussi.
      C’est juste en France qu’il régresse, notamment à cause de l’interdiction du mariage des prêtres, de leurs faibles revenus, et des scandales à répétition pour pédophilie des prêtres et membres du clergé inerdits eux-aussi de se marier..
      Il suffirait que les mariages des prêtres soient autorisés , que l’Eglise catholique supprime cette interdiction archaïque, qu’elle autorise les femmes à la prêtrise, pour qu’elle retrouvasse plein de fidèles en France.

  6. “mosquées libérales” ou Comment détruire l’islam de l’interieur en se faisant passer pour musulman et en y introduisant des valeurs et des idéees contraires à cette religion ( et bien sur au nom de grand principe). C’est la tactique du cheval de Troie qui va subvertir l’islam et le rendre comme les religion chrétiennes une coquille vide. Et tout cela au nom des soi disant droits de l’homme occultant ainsi le droit de Dieu sur sa création.

    Mak c’est Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie. Vos commentaires n’étonne guere venant certainement d’un sioniste
    .

  7. Salam Aleykoum wa Rahmatullah wa Barakatu.
    Les pervers voudraient modifier les versets du noble Coran ces scélérats sbires d’Iblis. Fort heureusement chaque croyant(e) sait (je l’espère) que ces mauvaises personnes ne réussiront pas InchAllah. L’Islam n’est ni le vatican, ni le catholicisme, voilà pourquoi
    Frères et soeurs prenez garde, ce genre de personnes deviendront de plus en plus courantes et médiatisées, les occidentaux ne nous voudront jamais de bien “jusqu’à ce que nous devenions comme eux” comme il est indiqué dans un verset de la Parole d’Allah SWT.
    De mon point de vue de tous les ennemis de l’Islam ce sont eux les pires.
    Allah ou Ahlem

  8. Cette dame a perdu sa féminité, par dela bien et mal, on doit prier Allah selon un seul model, le prophète, et personne d’autre, il n y a pas de clergé dans l’Islam.
    Prier Allah selon une posture républicaine, est du domaine de la psychiatrie.

    Un homme qui prie avec une femme n’aura pas le temps de prier, il aura par contre beaucoup de chose à faire.
    Moralité, l’homme et la femme se complètent dans la vie et non pas dans les mosquées. et c’est pour cela, la mosquée n’est pas une obligation pour la femme, la femme doit connaitre le minimum transmis de mere en fille , le reste est détail

    Merci.

    • Tout ça, c’est juste une question d’éducation.
      Lorsqu’on a été éduqué à prier femmes et hommes mélangés, cela ne cause absolument aucun problème, je vous l’assure. Idem de prier avec des femmes non voilées à ses côtés lorsqu’on est un homme.
      Une femme, c’est avant tout un être humain, et non pas un objet sexuel.
      Douée de spiritualité.
      Tout ça est une question de regard que l’on porte sur le sexe opposé. Dans un lieu de prière on porte un regard fraternel sur autrui. Même lorsqu’on est de sexe opposé.
      Il y a des lieux pour penser la sensualité, et d’autres pour prier. Et d’autres lieux encore pour échanger et converser, penser, refaire le monde…

      • Totor, le problème dépasse le sexe.
        Dans l’Islam il y a trois constantes :
        Pour adorer Allah, il y a un seul et unique model , le prophète.
        Il n y a pas de clergé dans l’Islam, ni pape ni pretre.
        La mosquée n’est pas une obligation pour la femme.

        Si je rentre dans une église pour changer la façon de prier, le pretre va me dire de quel religion vous etes , et si je répond, musulman, la réponse est clair ,ce n’est pas votre place.
        Part contre si je dit que je suis chrétien, ça va pose un problème, un grand problème.
        Tout çà pour dire que l’ennemi de l’Islam a toujours été la réalité à deux visages.
        Merci

        • “Pour adorer Allah, il y a un seul et unique model , le prophète.”

          C’est ce qui sépare les musulmans des déistes, qui croient simplement en Dieu, en essayant d’être le plus juste possible, par la raison et les sentiments, la sensibilité humaine, acceptant de remettre en cause leurs préjugés.

          A cela, je ne puis répondre autre chose que si Dieu avait voulu être compris d’une seule et unique façon, il doit en avoir le pouvoir par définition même de Dieu, d’Allah.
          Et il aurait pu faire passer son message dans toutes les civilisations du monde en même temps.
          S’il ne l’a pas fait ainsi mais qu’il existe quand même bel et bien, c’est que pour moi il a proposé plusieurs voies possibles pour venir à lui.
          Ainsi la parabole de la tour de Babel prend sens, pour moi.
          Mais que dans tout les cas, il faut se montrer le plus juste et honnête intellectuellement possible pour rencontrer Dieu, Allah.
          Et Allah s’adresse à tout le monde, dans toutes les civilisations.
          Peut-être même dans d’autres mondes également, sur d’autres planètes, là où existent des entités suffisamment intelligentes et sensibles pour pouvoir appréhender et se questionner sur l’existence d’Allah. Tout l’univers étant sa création.
          Ou alors Allah serait bien injuste.

          • Et se montrer le plus juste possible, c’est le vrai grand djihad envers soi-même, pour se purifier, pour s’améliorer et être dans le chemin de Dieu, d’Allah, pour moi.

            C’est un combat envers soi-même qui ne souffre aucun répit, qui demande beaucoup d’humilité, car impliquant de pouvoir nous remettre en cause constamment, aux vues de nouvelles informations qui nous parviennent, de l’évolution du monde, et de l’intelligence collective.

            Plus facile à dire qu’à faire, pour être honnête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un analyste américain démontre que le Coran est moins violent que la Bible

Mohamed Abduh au cœur du mouvement de la réforme