in

Et la vie des Palestiniens, elle compte ? #PalestinianLivesMatter

Il s’appelait Eyad al-Halaq, il avait 32 ans. Eyad était autiste. Samedi 29 mai, il se rendait à l’école spécialisée qu’il fréquentait. Palestinien de Jérusalem, il vivait sous occupation depuis sa naissance.
La brutalité de l’armée d’occupation était son quotidien depuis sa plus tendre enfance. La sauvagerie de cette armée raciste aura fauché sa vie. Interpellé par les soldats, il s’est enfui, effrayé : ils l’ont «neutralisé» comme ils savent le faire en lui tirant dessus pour tuer. Ils avaient soi-disant pris son téléphone portable pour une arme et donc identifié Eyad comme terroriste. Palestinien égal terroriste, c’est un des items israéliens.
L’éducatrice d’Eyad, présente à ses côtés, avait pourtant informé les soldats de cette armée qui se proclame la plus morale du monde qu’il était autiste. «Soudain, ils ont tiré trois balles sur lui, sous mes yeux», a-t-elle déclaré à Channel 13« J’ai crié : « Ne tirez pas. » Ils n’ont pas écouté, ils ne voulaient pas entendre.»
Mais que vaut la vie des Palestiniens ? ?
On peut se le demander. Au fil des ans, des Palestiniens ont été abattus dans des accidents de la route par des soldats qui prétendaient se défendre contre une attaque terroriste. D’autres ont été abattus pour avoir simplement marché près d’un point de contrôle, tandis que d’autres, comme al-Halaq, sont tués simplement parce qu’ils « avaient l’air suspect ». Ce sont 21 d’entre eux qui ont été assassinés par l’armée israélienne depuis le début de cette année.
Voilà plus d’un an que la répression israélienne a pris une nouvelle dimension à Jérusalem, avec des raids quotidiens dans les quartiers palestiniens donnant lieu à des saccages d’habitations et à des dizaines d’arrestations de jeunes hommes et d’enfants. La période du coronavirus aura été l’occasion pour cette armée privée de tout sens moral de détruire des centres de santé, d’arrêter les volontaires qui désinfectaient les rues…

La douleur d’une mère dont Israël a assassiné le fils

Le hasard aura réuni George Floyd et Eyad al-Halaq, assassinés par des policiers ou des soldats pour qui la vie de l’autre ne compte pas. Miko Peled, le fils du général israélien Peled note sur les réseaux sociaux qu’il s’agit bien du même racisme, de la même brutalité. Des manifestations se sont tenues tant en Israël qu’en Palestine occupée pour demander justice pour George et justice pour Eyad.
Le journaliste et écrivain israélien Gideon Levy lui aussi fait le parallèle entre les deux victimes. Il s’insurge : « La Police des frontières israélienne n’est pas moins brutale et raciste que la police des États-Unis. […] Mais, ici, la mort d’un homme nous aide à dormir ; là-bas, elle déclenche des protestations. Le maire de Minneapolis, Jacob Frey, dont il s’avère qu’il est juif, a été très prompt à s’excuser face à la communauté noire de sa ville. « Être noir en Amérique ne devrait pas signifier une sentence de mort », a-t-il dit. Et être palestinien non plus ne devrait pas signifier une sentence de mort, mais aucun maire juif israélien n’a jamais rien dit de tel. »
L’assassinat d’Eyad al-Halaq n’est qu’une illustration de plus de la violence de l’occupation et du régime d’apartheid, auquel Israël soumet les Palestiniens depuis plus de 70 ans. Elle est l’illustration du caractère raciste d’un État fondé sur la négation de l’Autre. Si l’on veut que la vie des Palestiniens ait autant de valeur que la vie de tout autre être humain sur cette terre, il est temps de mettre fin à l’impunité d’Israël, de dénoncer et combattre les lois racistes et discriminatoires qui font des Palestiniens des citoyens privés de des droits élémentaires et de leurs droits nationaux.
Le bureau national de l’AFPS
Le 2 juin 2020

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Ne confondons pas tout :
    D’un côté, on a un Etat raciste qui tue, arrêtes, juge et condamne des citoyens dont le seul tord est d’être né noirs. Ce sont des Policiers donc des civils qui tuent d’autres civils. Néanmoins ce pays a aboli la plupart des lois ségrégationnistes et les minorités ont voix au chapitre, un président noir a été élu il y a quelques années.
    D’un autre on a un Etat raciste, colonialiste, qui prône un régime ouvertement ségrégationniste sur la base de la religion et de la race (les juifs africains sont considérés comme des sous juifs); Il est inenvisageable actuellement qu’un premier ministre Arabe soit élu, ni même un juif progressiste.
    Par ailleurs, ce sont des soldats de l’armée d’occupation qui tuent sans vergogne.
    Si dans les deux cas, il y a mort d’hommes, si dans les deux cas il y a une base raciste dans ses meurtres, je pense que dans ce cas précis comparaison n’est pas raison. L’Israel d’aujourd’hui ressemble plus aux Etats Unis du milieu du XXème siècle ou de l’Afrique du Sud au moment de l’Apartheid.

    • @ SAIBD
      Tout-à-fait en accord avec votre distinction. Certes, les USA ne sont pas, loin de là, un état modèle, mais ce que fait Israël est, aujourd’hui, sans comparaison dans le monde en matière de brutalité extrême et de négation de l’humanité des palestiniens.
      Ce qui est, par ailleurs, infiniment triste c’est que nous sommes bien peu nombreux à nous émouvoir.
      Comme si le destin affreux des palestiniens était chose acquise et qu’il fallait regarder ailleurs en laissant les colonialistes finir leur tache tranquillement.
      Des centaines de milliers de personnes défilent dans le monde contre un assassinat perpétré par un policier raciste. Et c’est un formidable espoir, d’autant que les manifestants sont pour la plupart très jeunes et tellement épris de justice et de liberté.
      Mais, pour ce qui est de la Palestine, la compassion, la solidarité semblent être annihilées par la propagande israélienne.

    • « des citoyens dont le seul tord est d’être né noirs » : il faut arrêter votre évangélisation de la situation. Floyd a été interpellé pour une infraction, pas parce qu’il était noir. Il s’est débattu, et on peut imaginer qu’un ancien braqueur comme lui est très difficile à maîtriser. L’autopsie a révélé qu’il était chargé de nombreux produits stupéfiants : vous croyez que ça a aidé dans la situation ?
      Ce qui est anormal dans cette affaire, c’est qu’une fois maîtrisé, et alors qu’il supplie de le laisser respirer, les policiers n’en ont cure. Leur irresponsabilité mortelle va les faire passer devant un tribunal.

      • Je parlais des noirs en général, d’où l’emploi du pluriel, on a un tas de situations de meurtres qui ne concernent pas des délinquants (les infos sont faciles à trouver) et si Georges Floyd avait été blanc, il ne serait sans doute pas mort, il n’était pas armé et l’acte de délinquance en question était d’essayer de refourguer de faux billets, il n’attentait à la vie de personne.
        Pour le reste vous faites des hypothèses, on ne sait pas s’il s’est débattu, s’il a résisté… On sait qu’il est mort d’asphyxie et pas d’overdose.

        • L’histoire du faux billet n’est pour l’instant qu’une rumeur, car la version de la Police est celle d’un appel pour ébriété sur voie publique. L’enquête tranchera car les appels sont enregistrés. Je vois mal la Police mentir sur un fait aussi vérifiable.
          Sans chercher à choquer ou polémiquer, je ne comprends pas en quoi le fait qu’un blanc n’aurait pas eu le même traitement dans la même situation. Je ne pense pas que le policier ait eu conscience de tuer avec son genou. Par contre c’est pour moi de la torture, la vidéo est horrible quand on sait que Floyd décèdera.

  2. Selon certaines ONG bien connues à l’extrême gauche, Tsahal aurait formé les policiers américains et français à la technique du plaquage au sol.
    Le mossad en connait un rayon avec les activistes palestiniens qu’il neutralise.
    Le problème, c’est que les policiers français et américains abusent de ces techniques et se sentent obligés d’en faire plus, ce qui entraîne souvent des « bavures ».
    J’ai vu des arrestations musclées du Hamas qui se terminent par des lynchages de ce qu’ils appellent les « collaborateurs ».
    Pour mémoire, pendant la guerre d’algérie, le FLN ne s’est pas du tout privé de massacrer les musulmans qui ne suivaient pas leur doctrine. Un million et demi de harkis ont payé de leur vie le fait de vouloir être rattachés à la France.
    Mais la France qui a aussi commis des exactions ( sans commune mesure avec le FLN ) a une part de responsabilité dans la mort de leaders algériens pro-indépendantistes !

    • @Yaki
      « Mais la France qui a aussi commis des exactions ( sans commune mesure avec le FLN ) a une part de responsabilité dans la mort de leaders algériens pro-indépendantistes ! » dites vous!
      Comment peut-on écrire de pareilles inepties?
      La colonisation de l’Algérie à partir de 1830, puis la répression contre les algériens luttant contre la colonisation et pour leur indépendance est pleine de massacres avérés que l’armée française, d’abord royale puis républicaine a perpétré sans état d’âme à intervalles réguliers.
      Dans le match de l’horreur, j’ai bien peur que nous soyons sortis largement gagnant;

  3. Un noir américain ou un arabe palestinien quelle différence ? Aucune, chacun à le droit de vivre dans la dignité et le respect dans leur propre pays, je rappelle que les noirs américains sont aux usa depuis le XVIe siècle ? Je rappelle également que les autochtones de la Palestine sont les arabes et non les juifs donc ils devraient y avoir deux fois plus de légitimité pour eux mais non c’est tout le contraire…

    • Dep258 : Pourquoi, les Arabes devraient avoir deux fois plus de légitimité pour eux , si en France, on donnait deux fois plus de légitimité, aux français de souche, vous seriez les premiers a crier au scandale, alors, je ne vous comprends pas, lol

      • Les arabes n’ont pas usurpé la terre et les biens en France,il n’ont pas tué des civiles et des enfants,ils ne détruisent pas les maisons et abattent les oliviers et passent les cultures aux bulldozer,ils n’interdissent pas l’accès aux lieux de culte et..et…les arabes de France sont de citoyens à qui l’Etat Français a accordé la citoyenneté française de manière tout à fait légale…
        C’est ce qui fait la différence…

        • Vous n’avez pas compris ce que voulait dire cheyenne12. Il dénonce un faux raisonnement de Dep258, en utilisant le raisonnement par l’absurde. Cheyenne12 n’a jamais dit qu’il était d’accord avec son illustration.

          • cheyenne n’a jamais rien dénoncé.Il rode sur ce site à la recherche d’un semblant d’apaisement d’une âme errante qui ne trouve pas sa voie.Il devrait consulter un psy…

          • Nom
            Vous n’avez pas compris ce que Nacéra dénonce.
            A savoir le 2 poids 2 mesures contre la colonisation de la Palestine à-coups de bombes par des colons juifistes qui massacrent sans honte des enfants et pleurent devant les médias du monde la shoah qui n’intéresse plus personne car du siècle passée.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

En Palestine et partout dans le monde, levée en masse contre le racisme policier

Etats-Unis : une styliste musulmane offre 700 hijabs anti-Covid aux travailleuses de la santé voilées