in

Elisabeth Badinter appelle au boycott des marques de vêtements inspirées par la “mode islamique”

Alors que le bilan de l’ère Hollande est sans éclat, et c’est un doux euphémisme, le pays des Lumières, poussé par des forces obscures qui lui font perdre son âme, s’emballe, s’emporte et succombe à des chants de sirènes terriblement perfides, auxquels Elisabeth Badinter, sa philosophe omnipotente et omnisciente, doublée d’une féministe extraordinairement intransigeante et vindicative envers une certaine catégorie de femmes, toujours les mêmes, apporte sa voix grinçante et électrisante.

Une voix prétendument éclairée, censée élever le débat au-dessus des ténèbres, mais qui en réalité résonne avec force pour mieux jeter de l’huile sur le feu, d’abord en incitant à l’islamophobie décomplexée et à en être fier, puis en exhortant à boycotter les marques de vêtements inspirées par la mode à l’élégance toute en pudeur, estampillée « islamique » par ses farouches détracteurs.

Entre BHL, l’histrion milliardaire dont seule l’éternelle chemise blanche est immaculée, qui s’est mué en chef de guerre pour semer le chaos et la mort en Libye, au cours d’une « guerre humanitaire » aussi spécieuse que ravageuse, et Badinter, la militante de la laïcité née avec une cuillère d’argent dans la bouche, qui s’acharne à enfoncer la France dans des abîmes dont elle prétend la préserver,  nos philosophes grandiloquents et omniprésents des Lumières s’éclairent décidément à de bien sombres et funestes flambeaux…

Ces flambeaux qui obscurcissent sciemment la ligne d’horizon plongent François Bayrou, le député-maire de Pau, dans la consternation, comme il l’a confié ce matin même, au micro de RMC. "Je ne comprends pas cette polémique ( sur la « mode islamique » NDLR), ni les propos de la ministre Laurence Rossignol", a-t-il déclaré en préambule, avant de révéler ses craintes fondées : "Mélanger le rejet d'une foi avec le refus de pratiques de dérives serait une faute. À quoi cela débouche-t-il de dire "je suis islamophobe" ? Dire qu'on est islamophobe débouche sur les guerres de religions. C'est ce que veulent les islamistes". Et manifestement, ils ne sont pas les seuls…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lettre ouverte à Madame la Ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes

Etats-Unis : une famille musulmane, victime d’une discrimination islamophobe, expulsée d’un vol