in ,

Taqwa Pinero, le manager musulman déchu de l’Elan Béarnais, porte plainte pour « discrimination »

Aussi irrésistible qu’éphémère, l’ascension de l’ancien basketteur Taqwa Pinero au sommet de son club, l’Elan Béarnais, a été contrariée de manière fracassante il y a près de trois mois, au cours d’un mois d’août agité par de forts remous internes. Et pas seulement sous les paniers…

Promu manager général en mai dernier, ce dernier n’aura guère eu le temps d’imprimer sa marque, ni d’imposer sa vision du coaching, et encore moins d’être grisé par l’ivresse du pouvoir, car un seul petit tweet aura suffi à le faire chuter lourdement de son piédestal, et à le déchoir de son titre. 

Publicité
Publicité
Publicité

Si Taqwa Pinero devait se reprocher quelque chose, c’est sans doute d’avoir péché par excès de confiance dans l’esprit de tolérance qui règne en France, en l’occurrence à Pau, quand il s’est laissé aller à la confidence sur Twitter : « Je suis un exemple vivant de ce qu’Allah peut faire pour quelqu’un dont la foi est inébranlable ». 

Une inclination du coeur qui, loin d’émouvoir les acteurs clés et autres sponsors de l’Elan Béarnais, les a au contraire ulcérés, et mis en ordre de bataille. Comme un seul homme, ils se sont aussitôt ligués contre lui, y compris le fervent catholique François Bayrou, lequel, au nom de « sa défense de la laïcité » dans son fief du Béarn, n’aura guère fait montre de la sacro-sainte charité chrétienne.

 François Bayrou

Seul contre tous, Taqwa Pinero, après avoir dénoncé vigoureusement la « discrimination religieuse » qui s’est abattue sur lui, a franchi un palier supplémentaire.   

Il a porté plainte à Pau, vendredi 4 novembre, pour « discrimination, dénonciation calomnieuse et harcèlement moral », en ciblant nommément ceux qui ont jeté l’anathème sur lui : David Bonnemason-Carrère, ex-président du club, l’entrepreneur Stéphane Carella, partenaire financier, sans oublier François Bayrou, maire de Pau et président de la communauté d’agglomération, principal mécène de l’Elan Béarnais. 

Publicité
Publicité
Publicité

Autant de farouches détracteurs qui, en balayant d’un revers de main l’accusation portée à leur encontre, ressemblent à s’y méprendre à des islamophobes qui s’ignorent…

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Halal Ghost Burger, la marque de restauration rapide californienne veut conquérir la France

Le concept de commanderie du bien