in

Élections tunisiennes : le finaliste de la présidentielle, Nabil Karoui, reste en prison

Tunisie : Sa demande de remise en liberté est une nouvelle fois rejetée. Arrivé deuxième du premier tour de la présidentielle avec 15,6% des voix, Nabil Karoui est poursuivi pour blanchiment d’argent et fraude fiscale.

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. On ne peut pas dire que la justice n’est pas indépendante en Tunisie. En France, vous êtes jugé pour blanchiment après les élections au cas où vous auriez pu être président, histoire de continuer à blanchir pépère pendant encore 5 ans. Cf. Sark-Özy (la bête voleuse en arabe et hongrois).

  2. BLANCHIMENT d’argent et évasion fiscale ,… Rien que ça ??? Et ça se présente aux présidentielles !!! HONTE à toi Karoui , au même titre que tes semblables comme SARKO qui traîne un kilomètre de casseroles . Tu en est pas encore à son niveau car lui est un assassin , en plus d’être un escroc mais vous n’êtes que des individus assoiffés et avide de pouvoir pour mieux vous enrichir au profit d’1 peuple !!! A la guillotine tout ça !!!!!!!!!!!!!!!

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Quand Chirac a traité Netanyahu de menteur en face à face (raconté par l’ex-ambassadeur d’Israël)

Toronto célèbre le « Mois de l’histoire et de l’héritage islamiques »