in

Egypte : l’armée sous Tantaoui, une grande muette scandaleuse qui vérifie « la virginité des manifestantes »

C’était le 11 février dernier, le peuple égyptien alors en liesse exultait sur la cultissime place Tahrir, souriant à un avenir lumineux délivré du joug de l’autocrate Moubarak. Une explosion de joie communicative, abolissant toutes les frontières, notamment celle qui sépare la société civile de son armée, et vivement désireuse de croire en sa bonne étoile au son d’un slogan scandé à l’unisson : « le peuple, l’armée une seule main ! »

A peine un mois plus tard, le doux rêve éveillé d’une fraternité marchant main dans la main pour ne former qu’un, tourne hélas au cauchemar cruel, sous les traits d’un septuagénaire, le maréchal Tantaoui, sombre incarnation de l’ancien régime, à la solde des Etats-Unis et d’Israël, et lugubre maître d’œuvre du changement dans la continuité, anti-démocratique et anti-réformiste s’entend…

Bras armé de l’archaïsme au pouvoir, la grande muette égyptienne ne cesse de piétiner une proximité populaire idéalisée, pour arrêter, brutaliser, torturer, et humilier tout ce qui bouge, multipliant les abus de pouvoir et abus sexuels caractérisés en toute impunité, jusqu’à un summum de l’abjection : “vérifier la virginité” des femmes interpellées.

La barbarie au bout du fusil, la toute-puissante armée égyptienne, à qui le nouvel homme fort de l’Egypte a accordé un blanc seing pour commettre des atrocités, voit aujourd’hui la Vérité lui barrer la route, à travers des médias qui, bien que muselés, tentent vaillamment de la faire éclater au grand jour, rejoints en cela par des associations pour la défense des droits de l’homme.

Des vidéos illustrant des témoignages poignants sont diffusées en boucle notamment sur Al Masry Al Youm, un journal d’opposition au plus gros tirage, et le 27 mars, une nouvelle manifestation citoyenne a fédéré 2000 personnes sous le cri de ralliement : “le peuple souhaite la chute de Tantaoui !” Le documentaire, particulièrement éprouvant, que nous vous proposons de visionner dénonce la main de fer Tantaoui, sous l’impulsion de laquelle l’armée s’est muée en bourreau impitoyable du peuple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

François Baroin, le porte-parole du gouvernement, exhorte à mettre un terme au débat sur la laïcité

Aubry, Fabius, Ramadan : les ambiguïtés persistantes du P.S