in ,

Egypte : une église sort de terre grâce aux dons de la communauté musulmane

Dans une Egypte qui tente de panser ses plaies béantes depuis ce dimanche funeste des Rameaux, à Tanta et à Alexandrie, au cours duquel la communauté copte chrétienne a payé un lourd tribut à la fureur meurtrière de Daech, l’inauguration prochaine d’une église pourrait faire l’effet d’un merveilleux baume aux vertus cicatrisantes.

Entièrement financé grâce aux dons de la communauté musulmane d’Ismaïlia, une localité située au nord-est du pays, ce phare du christianisme éclairera les ténèbres de la division pour la plus grande satisfaction du maire et principal artisan de ce grand chantier réunificateur. « C’est un signe concret pour renforcer la concorde nationale », se félicite le premier magistrat de la cité qui, depuis plusieurs semaines, accueille à bras ouverts ses concitoyens chrétiens persécutés par l’Etat islamique dans le nord du Sinaï.

Dédiée à Saint Georges et à la Vierge Marie, l’église de la fraternité interreligieuse ouvrira grand ses portes dans la province de Minya, la capitale de la Moyenne-Egypte, se dressant comme un puissant rempart contre la barbarie que l’islam, religion de paix, abhorre et rejette avec la plus grande fermeté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le CFCM exprime sa profonde compassion et sa totale solidarité avec le peuple britannique

Une adepte du yoga égyptienne brave les traditions dans l’intérêt général