in

Dubaï : le batteur du groupe Scorpions insulte les “musulmans mal-éduqués “

Star du rock ou pas, James Kottak, le batteur américain du célèbre groupe allemand Scorpions, a appris ce qu’il en coûte d’avoir l’alcool mauvais à Dubaï, et c’est en prison où il a été jeté le 3 avril dernier qu’il a dégrisé de sa « soûlographie attitude », outrageusement Rock n’roll…

Les couloirs de l’aéroport du Dubaï résonnent encore de son ivresse de diva, vulgaire, agressive et se croyant intouchable, qui pour tuer le temps, alors que sa formation était en transit pour s’envoler vers le Bahreïn où elle devait se produire à l’occasion du Grand Prix de Formule 1, a déambulé dans les allées, insultant les « musulmans mal-éduqués », tout en faisant des « doigts d’honneur aux passagers ». 

Au témoignage d'un voyageur atterré, s’est ajouté celui, accablant, d’un employé de l’aéroport qui a rapporté que James Kottak « s’est bouché le nez » à la vue de Pakistanais, en lançant à la cantonade qu’il « était hors de question qu’il voyage avec ces gens ». Comble de l’ironie, c’est sa propre odeur qui empestait les lieux, comme l’ont corroboré plusieurs autres témoins très offusqués. Clou de cet affligeant spectacle, ce dernier a baissé son pantalon et exhibé son postérieur à un public peu enclin à l’ovationner, comme l’a confirmé l’enquête conduite par la police locale.

C’est sobre mais pris d’amnésie que James Kottak a reconnu, mardi matin, une partie des faits devant le juge du tribunal de Dubaï, avouant ce qu'il pouvait difficilement nier « avoir bu de l’alcool » et admis avoir « soulevé son t-shirt pour montrer son tatouage dans le dos », tout en réfutant avoir injurié l’islam et les musulmans, ainsi que s’être livré au pitoyable show qui s’en est suivi.

Cette ligne de défense a échoué à convaincre le juge de Dubaï qui, sans sourciller, a condamné le musicien du groupe Scorpions à un mois de prison ferme et à 500 euros d’amende pour avoir bu de l’alcool sans permis, avec excès et jusqu’à s’y noyer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La mémoire d’un héros musulman du 11 septembre enfin honorée à New York

Du rififi chez les djihadistes: Daash accuse Al-Qaïda de trahir la cause