in

Donald Trump lâche ses partisans en se disant “scandalisé“ par les violences “odieuses“ du Capitole

Donald Trump affirme que ceux qui se sont livrés à des actes de violence et de destruction au Capitole ne représentent pas les États-Unis et qu’ils en paieront le prix. La police du Capitole nous apprend ce matin qu’un de ses agents, blessé pendant l’assaut, vient de mourir.

Publicité
Publicité
Publicité

2 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Le système Trump ou l’échec de la démocratie .

    Le président américain sortant s’est illustré ces derniers temps par le rejet du fondement même de la démocratie :  le suffrage universel. La parole du citoyen, qu’elle soit reconnue ou non fait toute la différence entre un régime de dictature et une démocratie.

    Donald Trump sans état d’âme, a tenté de passer outre la volonté du vote des citoyens pour se faire réélire à la présidence américaine par le mensonge, la manipulation, l’intimidation, la diffamation, et par une tentative de corruption. Tout, sauf ce qui ressemble à une véritable démocratie. Mais le plus étrange dans tout cela ce n’est pas ce spectacle, qui n’était finalement une surprise pour personne, non, le plus grave ce n’est pas cela. C’est le silence des pays soi-disant démocrate qui inquiète le plus, ceux-là même qui n’hésitent pas à donner des leçons de liberté d’expression à certains pays d’ Asie, d’Afrique et du moyen Orient qui ne respectent pas la volonté de leur peuple et invitent en même temps Donald Trump pour le dîner. 

    Il semble que nous assistions au fameux « double discours » que la presse française aime tant nous parler.  Il semblerai aussi que la plus grande démocratie au monde ne l’est plus vraiment depuis l’élection de Trump, qui refusa aussi de représenter et de défendre  toutes les minorités de son pays et en bafouant la liberté de la presse .

    Comment expliquer le silence des pays occidentaux, qui, à défaut de condamner et de rappeler à l’ordre la politique américaine, se sont contenter d’observer cela avec un incertain amusement ? Est- ce de la lâcheté ou de l’intimidation ?  Quoi qu’on en dise le double discours religieux qu’on nous parle tant peut parfois être dangereux, mais une dictature raciste déguisée en fausse démocratie accompagnée d’un silence complice peut porter atteinte à des millions de personnes… et à la démocratie même.

    http://jonasdjeser.unblog.fr/

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Au lendemain de la profanation du Capitole… le brouillard se dissipe.

Le Soudan signe la normalisation avec Israël, aide financière des Etats-Unis