in

Dialogue entre un musulman critique, un agnostique anarchiste, un catholique libertaire et une romancière

Spiritualités et engagements dans la cité

Dialogue entre un musulman critique, un agnostique anarchiste, un catholique libertaire et une romancière

 

Publicité

Par Jérôme Alexandre

Philippe Corcuff

Haoues Seniguer

Publicité

Isabelle Sorente

 

Lormont (près Bordeaux), Éditions Le Bord de l’eau, 110 pages, 12 €

ISBN : 9782356875815

http://www.editionsbdl.com/fr/books/spiritualits-et-engagements-dans-la-cit/665/ 

Quatrième de couverture

Publicité

La domination financière assèche le sens de nos vies, tandis que les attentats djihadistes expriment le retour d’un absolu meurtrier. Réinventer une citoyenneté pour le XXIe siècle suppose de redonner une place au spirituel dans la cité. C’est le pari de ce livre à quatre voix.

Le spirituel, non nécessairement religieux, est appréhendé comme l’exploration du sens et des valeurs de l’existence. Les enjeux spirituels sont situés dans un espace laïque, au sens de l’esprit de la loi de 1905, c’est-à-dire de la cohabitation d’une pluralité de croyances et d’incroyances dans un espace commun.

C’est dans un tel cadre qu’un musulman (Haoues Seniguer), qu’un agnostique (Philippe Corcuff), qu’un théologien catholique (Jérôme Alexandre) et qu’une romancière (Isabelle Sorente) ont pu se rencontrer pour l’élaboration de ce livre.

Cette coopération hérétique, s’émancipant des manichéismes si prégnants dans les débats publics, pourra apparaître inouïe.

L’ouvrage commence par un dialogue entre Philippe Corcuff et Haoues Seniguer qui aborde leurs différences spirituelles comme leur convergence sur des valeurs. Il se saisit aussi de questions d’actualité : islamisme, laïcité, islamophobie, antisémitisme, conspirationnisme, conflit israélo-palestinien…

Ce dialogue est prolongé par les textes de Jérôme Alexandre et d’Isabelle Sorente. Le premier explore l’inscription du spirituel dans l’intime, tout en soulignant sa portée citoyenne. La seconde livre l’expérience d’une introduction au silence, lors de sa première retraite de méditation zen, en mettant en évidence les cheminements différents du féminin et du masculin.

Jérôme Alexandre enseigne à la Faculté Notre-Dame du Collège des Bernardins à Paris. Il a notamment publié avec Alain Cugno, Art, foi, politique : un même acte (Hermann, 2017). Philippe Corcuff et Haoues Seniguersont maîtres de conférences de science politique à l’IEP de Lyon. Le premier est l’auteur de La société de verre. Pour une éthique de la fragilité (Armand Colin, 2002) ou de Pour une spiritualité sans dieux (Textuel, 2016) ; le second de Petit précis d’islamisme. Des hommes, des textes et des idées (L’Harmattan, 2013). Isabelle Sorente a écrit des romans, dont 180 jours (2013) et La faille (2015), et des essais, comme Addiction générale (2011), principalement édités chez JC Lattès.

Sommaire

Introduction : Un livre à quatre voix

Par Jérôme Alexandre, Philippe Corcuff, Haoues Seniguer et Isabelle Sorente

Interrogations spirituelles et engagements : trouver les mots justes

Un dialogue entre un musulman et un agnostique : Haoues Seniguer et Philippe Corcuff

Deux prolongements spirituels : Jérôme Alexandre et Isabelle Sorente

Hors des clous

Dialogue hérétique entre un musulman critique et un agnostique anarchiste

Par Philippe Corcuff et Haoues Seniguer

« Musulman critique », entre islamistes et islamophobes

Tâtonnements spirituels par-delà l’absolu et le relatif ?

La laïcité de 1905 comme esprit de tolérance

Du mal-être musulman en contexte islamophobe

Le CRIF, le conflit israélo-palestinien et l’a-sionisme

Islamisme, djihadisme : comprendre, expliquer, combattre

La concurrence délétère entre lutte contre l’antisémitisme et lutte contre l’islamophobie

Le cœur (al-qalb) trop marginalisé d’une spiritualité musulmane

D’une éthique de l’inquiétude à une politique de l’émancipation individuelle et collective

Dieu comme Absolu-relatif ?

Les défis actuels des conspirationnismes

Culture des sciences sociales et dialogue avec la philosophie

Enjeux spirituels et engagements dans la cité

Prolongement spirituel 1 : Spiritualité et cité : brève exploration questionnante par un chrétien libertaire

Par Jérôme Alexandre

Sagesses

Intellectualisation et expérience intime

Spiritualité et modernité

Portée libertaire du christianisme

La question de la laïcité

Spiritualité et cité

Prolongement spirituel 2 : Introduction au silence

Par Isabelle Sorente

Publicité

26 commentaires

Laissez un commentaire
  1. La liberte de culte ne concerne que D.ieu et l’humain les livres ne sont que pour parasiter la foi de chacun,on a droit a un trou a notre mort et c’est le divin qui se charge de la suite et surtout pas un connard ici bas qui va se substituer au Seigneur…D.ieu nous en preserve..la meme chose pour tous les prophetes qui ne sont pas absous de leur pecher, ils seront juges de la meme facon que nous, oui ils etaient la pour donner l’exemple a suivre mais malheureusement tous n’ont pas ete parfaits….chut pas de nom..je suis qui pour juger?

    • Insulte, ignominie (“….parasiter…..connard….”), tromperie (“D.ieu” = manière d’écrire des religieux talmudo-sioniste), discorde : tout y est ! Ceci est la marque de fabrique des sionistes. Tout ça pour justifier le massacre des ………… .
      Nous n’aimerions vraiment pas être à sa place dans la tombe. Nous sommes tous des humains pour le juger à sa juste valeur.

  2. En lisant vos différents post,il m’est très Agréable de dire et d’affirmer que ‘intolérance pavlovienne des anti religieux est dûment ancréé chez certains d’esprits volatils qui ne fonctionnent en qu” avec le fait religieux musulman ,on est des anti religieux mais surtout des anti islam ou a bien d’autres égards des islamophobes invétérés ,la pensée antireligieuse musulmane est un fait sociétale décidée par des (intellectuels) confirmée par les médias ,la dislocation des pays musulmans ou la néo colonisation se fait à pas de géants avec une idéologie sous-jacentes répondant aux normes religieuses évangélistes massacrant au passage des centaines de milliers d’innocents, des innocents musulmans ,mais point de réflexion point de recul point d’analyses , quand le coupable est un magnifique bonimenteur et quand la victime est musulmane
    ,Il y a une fausse humanité dont il faut se défier autant que de la fausse vertu se nommant hypocrisie.

    • 1-Lisez Spinoza et vous comprendrez que la spiritualité n’a nul besoin d’interdits descendant d’un “Haut” fantasmé par des “Jeanne d’Arc” autoproclamés.
      2-Par ailleurs concernant la politique politicienne : la néo-colonisation est grandement due à la trahison des élites des ex-colonies issues des guerres de libéralisation ou des mouvements de libération.

      • 1 – Contexte : Spinoza était un marane (juif masqué derrière une pratique chrétienne). Il a participé au mouvement d’émancipation de l’intolérance chrétienne en aidant à supprimer sa pratique. Ses ascendants avaient baigné au sein de la culture espagnole andalouse, il était donc beaucoup plus intelligent que la moyenne européenne. L’un des premiers pays sinon le premier où les juifs ont su se faire respecter sont justement les pays-bas (hollande).
        2 – Critique : Spinoza supprime justement la spiritualité. Pour lui Dieu est intelligible, il est réel et peut se voir, s’étudier car il est la nature, l’univers, nous. En bref, Spinoza supprime la dimension surnaturelle de conscience supérieure et invisible de Dieu en le confondant avec Sa création. Dieu est sa création et plus le Dieu créateur. Nous devenons tous des dieux car une part de dieu. L’arrogance ultime qui donna lieu à la colonisation pour civiliser. Il dilue Dieu dans sa création par la notion chrétienne de l’esprit de Dieu. Dieu n’est plus trois mais multiple et formant un tout. Il n’a plus d’existence individuelle ni spirituelle car c’est la nature, c’est l’univers. Dieu est uniquement matériel, c’est la déification du matérialisme.
        3 – Conseil : Je vous conseille vraiment de chercher à comprendre le terme spiritualité qui est avant tout un terme religieux. Votre matérialisme ne pourra jamais être spirituel puisque non religieux POINT. En somme, vous ne faîtes pas partie de l’Homme le plus évolué que la terre ait porté : un homo sapiens sapiens (savant et sage). Vous êtes et ne pouvez qu’être un homo sapiens économicus ou homo sapiens materialis. C’est comme ça, contentez-vous de votre science et scientologie et n’essayez pas de tromper les Hommes scientifiques et spirituels cela ne sert à rien.

        • Bon … trois petits tours chez des croyants …. et puis se tire … de cette discussion que j’ai lancé …. car la tolérance et vous c’est pas le grand amour !
          Pas plus convaincu aujourd’hui par vous ici qu’hier par mes maîtres jésuites !
          Bonnet blanc et blanc bonnet !

          • Mais bien sûr, quand on lira nos commentaires, on comprendra parfaitement où est l’intolérance et la stigmatisation. Je ne cherche pas à vous convaincre personnellement, je donne mon opinion. Quand vous arrêterez d’essayer de “convaincre” et plutôt chercher à partager ou échanger le plus simplement du monde tout ira mieux.
            Si vous êtes heureux en tant que super savant ou super scientifique ou même si pour vous spinoza a résolu la spiritualité sans pratique tant mieux. Je suis content que cela vous rende heureux.
            Acceptez qu’en retour, je puisse avoir mon avis que la spiritualité sans pratique c’est s’amputer du réel éveil spirituel. Cela ne s’invente pas tout de même. Je préfère l’équilibre et être à la fois scientifique et à la fois spirituel. Je suis content et heureux comme ça. Pourquoi cela vous dérangerait-il ? Pourquoi en faire tout un mélodrame ?
            Venir me dire que vous n’avez rien à faire de ma spiritualité car vous êtes contre toute pratique pour ensuite vous plaindre sur une critique de spinoza en objectant l’intolérance. Eh bien bon vent à cette discussion effectivement. On en a eu des meilleures !!

  3. J’ai attendu avant de commenter ….
    L’absence de commentaires sur le sujet en dit long sur l’absence de tolérance des commentateurs habituels se prétendant “religieux” et dans ce cadre donneurs de leçons.
    Les hommes/femmes de bonne volonté n’ont pas la côte.
    Cette révolution là, celle des Lumières nous l’avons faite au 17 et 18ème siècle en Europe chrétienne avec la scientifique.
    Au boulot !

    • Comme votre absence de commentaire sur les articles relatant des agressions sur des musulman(e)s en dit long sur votre absence de tolérance, de compassion, et sur votre haine viscérale du muzz mon cher Philoderme/Leroy qui se prétend chevalier blanc contre les méchants envahisseurs musulmans…

      • Zéro ………………..
        C’est, compte tenu du temps écoulé, zéro commentaire qui était révélateur.
        Ce n’est absolument pas que tel ou tel précisément n’en fasse pas.
        Je présume que les lecteurs de ce site sont nombreux.

          • Pléthore de littératures et de conseils pour “vivre avec” des rituels (prier à telle ou telle heure après telle ou telle ablutions etc.), des tabous (un voile sur le crâne des femmes et surtout pas sur celui des hommes), d’interdits alimentaires (tout est mauvais dans le “tabou”)
            bref cette littérature constitue-t-elle une spiritualité ?
            Je dirais la même chose en l’adaptant à mes ancêtres cathos, ou aux hindouistes avec leurs vaches sacrées (qui massacrent des musulmans qu’ils accusent d’en manger).
            Toutes ces religions vécues de cette façon sans recul et sans lectures symboliques/ésotériques ne sont pas , pour moi, des spiritualités.

          • @Philodeme
            Quand je vous dis que vous ne comprenez rien à la spiritualité, votre commentaire en est la preuve évidente.
            Vos réflexes pavloviens bfmtv sont nuls vraiment nuls. Vous n’avez donc rien à avancer d’autres mis à part votre aversion de la pratique.
            Vous bloquez sur des futilités à la hauteur de votre bassesse spirituelle en fait. Mon Dieu, vous imaginez il prie 5 fois par jour. Perso, je préfére ça que de jouer 5 fois par à la playstation (même à 40 ans et 50 ans on y joue encore pour certains) ou rester avachi devant la télé toute ma vie. Mon Dieu vous imaginez, il ne mange pas de jambon ni boit d’alcool. Wahooo, hey les végétariens on peut rigoler ensemble effectivement. Quant à attaquer les femmes, quel gentleman vous faîtes effectivement. Quelle élégance vous diront-elles certainement. Tenter de me faire passer pour je ne sais quoi, c’est ma femme qui en est à chaque fois ravi. Je me demande ce que cela donnerait si je prenais les mêmes arguments péjoratifs et injustes sur vous mais je ne m’y rabaisserais pas car ma religion me l’interdit effectivement. La bonne parole, le respect de l’humanité et l’amour du prochain sont très importants.
            Il n’y a aucun acte qui ne soit demandé sans que cela ne puisse être justifié raisonnablement en islam. Même le ramadan est bénéfique, c’est prouvé.
            Donc, je vous laisse à votre ésotérisme et symbolisme. Les charlatans de type voyants ou vaudoux, ça ne me botte pas trop voyez-vous.
            Prier les statuts de vos ancêtres pour m’agenouiller devant l’empire romain déchu ne botte pas (on est pareil là-dessus, je suis content pour vous que vous en soyez sorti) ou des vaches non plus effectivement. Donc perso, je n’adapte mon opinion à rien du tout. L’islam me convient très bien.

        • à Malik
          2 juin 2018 à 15 h 55 min
          et moi je vous conseille de prendre connaissance et de réfléchir à la spiritualité de Spinoza.
          NB à propos de l’affirmation : ” Même le ramadan est bénéfique, c’est prouvé.” je ne suis pas persuadé que mettre les bouchées double la nuit venue soit plus sain que de manger à un rythme normal.
          Le Ramadan n’est pas un jeûne mais plutôt du décalage horaire.

          • Jeûnez 17h d’affiler et on en reparle. Les études sont nombreuses là-dessus, documentez-vous. Si vous croyez que vous avez le temps de vous “goinfrer” en 5h, je vous souhaite bon courage. On mange surtout riche et équilibré de préférence.

      • On va faire plaisir aux anti-religieux et pro-sionniste Philodeme et Cheyenne12 qui justifient facilement les massacres palestiniens et ont une sensibilité à géométrie variable dès qu’il s’agit d’un musulman effectivement @Karim. En attendant, remarquons de philo et cheyen n’ont encore rien à dire d’autre que de pointer les musulmans. C’est devenu pavlovien, il faut les excuser. Bref
        “musulman critique, un agnostique anarchiste, un catholique libertaire et une romancière” Rien que ça, on sait d’avance que cela va brasser du vent au regard des qualificatifs et sujets totalement incongrus. Quand on sépare religion et spiritualité c’est que soit on a jamais lu la définition de spiritualité soit on nage en pleine idéologie anti-religieuse.
        Je dis donc aux auteurs, écrivez ce que vous voulez, sans pratique vous ne serez jamais spirituels. C’est bête, mais c’est comme ça. La spiritualité se travaille avec une pratique POINT. Ceux qui prétendent le contraire ne se sont jamais élevés spirituellement et ne savent même pas de quoi ils parlent.
        On parle d’un critique, d’un anarchiste, d’un libertaire et d’une romancière pour ne parler que de : islamisme, laïcité, islamophobie, antisémitisme, conspirationnisme, conflit israélo-palestinien. Cela pue ! Encore un pseudo musulman crétin qui se fait prendre en sandwich par des attardés.
        Si les sujets étaient plus équilibrés car il y a beaucoup à dire sur les “croisades” actuelles occidentales et leur responsabilité dans le malheur du monde sur beaucoup de sujets, peut-être que cela interresserait un peu plus. Mais prendre un perdu qui se dit musulman pour tomber dans la stigmatisation, je suis très content que personne ne s’y trump.
        Se laver en se cachant derrière les crises financières tout en accusant la spiritualité religieuse est tout de même culotté et signe d’une bassesse intellectuelle loin d’être à la hauteur de poser le débat comme il se devrait.
        Bref, inutile à bien des égards. Un livre bfmtv en somme qui démontre bien l’incapacité à accepter la pratique des musulmans. Pourquoi cherchez-vous tellement à prêcher la non sprititualité, n’êtes-vous pas suffisamment bien dans votre peau pour nous foutre la paix et passer à un autre sujet ? Faites plutôt votre auto-critique, croyez-moi il y a beaucoup plus à faire de ce côté là et c’est beaucoup plus urgent pour le bonheur et la paix dans le monde.

        • 1-Comme français je ne vois pas pourquoi je dois être ou pro-sioniste ou pro-palestinien ou anti-sioniste ou anti-palestinien.
          Ces querelles ne sont pas les miennes.
          Concernant la problématique de Gaulle a synthétisé :
          https://www.youtube.com/watch?v=yGWF-eYkoI0
          2-Concernant les religions je ne crois pas que Dieu ne se soit jamais adressé directement à tel ou tel humain pour lui dicter un listing d’interdits et de tabous.
          Vous avez bien entendu le droit de penser l’inverse si çà vous sécurise.

          • 1 – Tous les français ne pensent pas comme vous et la France est plongée jusqu’au coup dans le conflit. De Gaulle fait partie du siècle dernier, il faudrait évoluer. Mais bon à défaut d’honorer notre bon Dieu swt il vous faut bien un remplaçant apparemment.
            2 – A chacun ses interdits et ses tabous du coup, n’est-ce pas. Je préfère ceux d’Allah swt car ils me guident et me préservent. La croyance de Philodeme ne sera jamais à la hauteur face au plus grand homme que l’humanité ait porté : le prophète Muhammed sws.
            3 – Toujours pas de réponse sur le sujet principal. Ceux qui liront comprendront bien désormais que Philodeme est pro-sioniste mou et surtout anti-religieux parce qu’il confond l’histoire catholique romaine greco-paganisé continuité de l’empire romain avec la chrétienteté et l’islam. Son objectif est d’effacer l’islam à 96% dans le coeur des gens, le meurtre et le massacre étant une option : “Cette révolution là, celle des Lumières nous l’avons faite au 17 et 18ème siècle en Europe chrétienne avec la scientifique.” Il fait semblant d’oublier que les lumières descendent de La Lumière (Allah swt) islamique (andalousie).

          • Malik, vous vous égarez, la spiritualité, c’est la vie, la religion, sa prison.
            Si, pour vivre votre spiritualité, vous avez besoin d’etre guidé, vous etes comme l’ aveugle, qui a besoin de son chien. Pourquoi faudrait il avoir des horaiires particuliers, pour prier, puisque pour remercier, il n’ y a pas d’ heures, Dieu ne ferme pas son cabinet a une heure precise, il est a votre écoute en permanence, vos prieres, qu’ elles soient faites a 5,6 ou7 heure si vous etes sincere, elles sont recevables. Canaliser l’ esprit, le coincer dans des dogmes, c’est une maniere d’en prendre possession.
            Vous avez beau avoir beaucoup lu, la seule chose qui , en fait reste, c’est la culture des autres, que vous vous appropriez. Faire de jolies phrases, c’est bien, si, on ne reste pas coincer avec des certitudes non prouvées, si ce n’est par les “ont dit”. Les religions, toutes les religions, car, depuis que le monde est monde, il y en a eu des cultes, des representations divines, des societés spirituelles, mais, toujours basée sur la meme et unique chose, la spiritualité. Qui a raison, qui a tord, vous vous croyez assez malin, pour juger les autres, en affirmant, que vous possedez la verité ?
            La vie, c’est le doute, vous ne dirigez rien, votre seul guide, c’est l’ espoir, affirmer le contraire, c’est soit etre presomptueux, ou inculte. Ecoutez, le vent souffler a vos oreilles, vous y entendrez la voix de Dieu, écoutez le bruit de l’eau qui coule, vous y entendrez la voix de Dieu, écoutez un musicien, jouant de son instrument, les yeux perdus dans l’ infini, vous y entendrez la voix de Dieu. C’est simple, et quand vous etes touché, par quelque chose qui vous émeut, a n’ importe quel moment du jour ou de la nuit, priez, pour remercier d’ etre là, d’ avoir été privilegié, pour etre touché par cette émotion. Ca, c’est la spiritualité, pas besoin de proselytisme, pas besoin d’estre la plus grande armée. La religion, prend le controle sur les etres, simplement, parce que des petits malins ont compris, que le pouvoir peut se prendre plus facilement avec l’ aval de Dieu. Et quand la religion, devient la politique d’ un état, c’est la dictature. Alors, l’ érudiction, enfermée dans des dogmes, n’est pas le savoir, juste une pale imitation, pour éblouir les ignorants.

          • @cheyenne12,
            vous critiquez ce que vous ne connaissez pas. C’est triste de ne rien apprendre ni comprendre alors que vous commentez sur ce site depuis des mois. Commenter pour uniquement critiquer ne sert à rien. Le but de la critique n’est pas de critiquer autant que le but du doute n’est pas de douter. Peut-être le comprendrez vous un jour pour mettre réellement en pratique une réflexion équlibrée et apaisée. Permettez dès lors de dévoiler votre ignorance.
            1 – Allez faire un tour pour lire la définition de spiritualité. La première chose en philosophie est de s’accorder sur les notions qu’on utilise au risque de passer comme les auteurs du livre pour des incompétents idéologues d’entrée de jeu. Séparer spiritualité et religion est une grosse une tare.
            2 – Les prières sont recevables à toutes heures. Néanmoins, il y a des moment de la journée qui sont préférables. Améliorez donc votre connaissance en islam avant d’avancer des bêtises.
            3 – Aucun dogme en islam. Prier est un bien être. On prie pour nous, pour recevoir l’apaisement et le bien être d’Allah swt. La sophrologie ou le yoga, en somme la méditation, seront certainement des termes qui conviendraient à votre idéologie anti-islam et anti-religieuse.
            4 – Oui, l’islam existe depuis Adam et que tous les autres cultes sont soit faux soit des dérivés retouchés par les Hommes. C’est avec humilité que je vous le dis, vous avez votre libre arbitre, votre raison et votre coeur pour en juger de la manière qui vous sied. Avant on disait de l’AT et le NT que c’était la parole d’Allah swt. Les musulmans disent non pas tout à fait car ils ont été trafiqués par des Hommes depuis 15 siècles et ce n’est que récemment que tout le monde l’a admis et reconnu scientifiquement. Le Livre des prophètes as est gardé par les anges et vous pouvez en avoir une copie grâce au Noble Coran.
            5 – Non, monsieur, Dieu swt n’est ni le vent ni la nature etc. En pensant comme vous le faites, vous vous égarez, on dit de vous que vous êtes un égaré. Ce sont Ses créations. En les observant, vous admirez la création divine soubhanallah et prenez conscience de sa grandeur en les étudiant et en devenant un scientifique par exemple. Allah swt loge dans le coeur. Vous pouvez sentir la présence de Dieu swt via votre coeur, nul par ailleurs.
            6 – Votre croyance non-spirituelle car non-pratiquante vous regarde. Attention néanmoins, se croire surhomme a des limites et les pires ravages et crimes de l’humanité ont été commis à cause de personnes comme vous qui se croyaient être des êtres spirituels innés sans avoir à fournir le moindre effort intellectuel et de pratique. La science infuse est dangereuse et mène au populisme de bas étage.
            7 – Mon analyse de départ était vraiment judicieuse. Mis à part pointer du doigt les musulmans et tenter de supprimer leur pratique, rien en substance, du vent. Le mal être est palpable. Un petit conseil philosophique : améliorer vous vous-même avant de prêcher des commandements bfmtv. Vous serez mieux dans votre peau et votre frustration disparaîtra. Votre spiritualité de comptoir ne trompe que vous.

        • Malik :
          « Encore un pseudo musulman crétin qui se fait prendre en sandwich par des attardés »
          Cette diatribe est très risible venant d’un fan inconditionnel de Tariq Ramadan. On peut critiquer Haoues Seniguer sur ses travaux, ses critiques, ses positions… mais certainement pas le traiter de crétin. Vous le parfait anonyme, Malik, qui aviez déboursé plus de mille euro pour soutenir Tariq Ramadan êtes très mal placé pour délivrer des certificats de « musulman », « pseudo musulman » ou « crétin ». Si vous voulez êtes crédible dans vos jugements, présentez donc une thèse de chercheur, un livre ou à minima une conférence pour contredire un universitaire.
          Personellement je lirais bien ce livre avant de me prononcer. Et ce livre est salutaire si tant est qu’il peut susciter un débat d’idée. Il serait temps de sortir du nombrilisme façon « nous sommes la meilleure communauté parmi les hommes » (qui n’a rien à envier au « peuple élu » cher aux Juifs)
          Ce nombrilisme, on en voit chaque jour les dégats. Surtout si l’on en juge des fruits que la « communauté » a produit en terme d’idées.

          • Vous vous trompez de personne quand vous dites que j’ai déboursé 1000 euros pour TR. Quand bien même, je ne comprends pas bien ce réflexe pavlovien.
            Je suis voyez-vous un scientifique universitaire justement mais je vais arrêter là ma description préférant commenter anonymement comme @Foulan.
            Il n’y a vraiement aucun intérêt à ce que je réponde sur le reste, les avis bfmtv comme le vôtre ne m’intéresse pas et je zappe rapidement n’ayant pas de temps à perdre avec les gens peu cultivés et irrespectueux envers 1mrd et demie d’êtres humains (il faut le faire quand même, quel manque d’éducation).
            Vous voyez, vous êtes totalement à côté de la plaque sur tout votre commentaire, comme d’habitude.
            En tout cas, les lecteurs comprendront que ce livre plait surtout aux anti-religieux et que mon analyse était plutôt judicieuse car mis à part pointer du doigt les musulmans, on frise l’inculture, l’ignorance et l’arrogance.

        • La spiritualité implique une pratique certes mais la pratique est pas forcément dans le cadre d’une religion constitué. Par contre il est sans doute vrai que le progrès spirituel sera facilité par la pratique purement religieuse. Du moins dans le cas général parce qu’il existe des exceptions pour tout.

          • Oui, Omen on est d’accord. Seulement cette pratique reste malgré tout religieuse. La spiritualité a un sens profond. C’est une recherche, une acquisition de la connaissance où le principale organe en jeu est le coeur. C’est la connaissance du coeur.
            La méditation ne peut être considérée réellement spirituelle. Il s’agit plutôt d’une évasion. Sortir du cadre religieux fait sortir de la spiritualité à proprement parlé. La méditation fait partie de la spiritualité mais pas l’inverse. La médiation évade alors que la spiritualité guide. L’évasion, quand elle ne guide pas égare. La méditation est le bâteau du marin quand la spiritualité est sa boussole. Sans spiritualité point de cartographie et cheminement raisonné.
            La vraie spiritualité a ceci de spécial qu’elle renforce le pouvoir de la raison. On raisonne avec équilibre, sagesse, patience et humilité. Elle guide vers la connaissance véritable dans un cheminement qui ne prend jamais fin tellement il est grand et semble infini.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Des musulmans arrivés en Amérique avant Christophe Colomb ? Découvrez le livre choc

Le harcèlement sexuel bientôt sanctionné en Arabie Saoudite