in

Deux Allemandes musulmanes blessées par balles dans les jardins d’une mosquée

D’où proviennent les tirs qui ont blessé lundi deux Allemandes d’origine turque, semant l’effroi dans les jardins de la mosquée de Remscheid qui abritaient une grande vente de charité ?                                     

Si les conjectures vont bon train dans cette ville de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, certains avançant l’hypothèse de balles perdues issues de tirs de célébration, la communauté turque locale, très affectée par cette nouvelle attaque qui vise pour la troisième fois, en l’espace d’une seule semaine, un lieu de culte dirigé par l’Union Turco-Islamique pour les Affaires religieuses (DITIB), est pour sa part habitée par la peur.  

L’annonce des blessures mineures subies par les deux victimes, âgées respectivement de 42 et de 36 ans, a certes procuré un immense soulagement mais de courte durée, car, très rapidement, une question à ce jour sans réponse a tourmenté les esprits, notamment de Himmet Ertürk, la tête pensante du DITIB, le syndicat phare de la communauté turque d’Outre-Rhin : les tirs étaient-ils intentionnels et, dans ce cas de figure qui semble très plausible, quelle est la main criminelle qui a appuyé sur la gâchette ?

Il faut dire que la communauté turque d’Allemagne a de bonnes raisons de craindre le pire, puisque le mois dernier a été tristement marqué par la puissante déflagration d’un engin explosif qui a causé de lourds dommages à l'une de ses mosquées située à Dresde, provoquant une vive émotion, encore palpable, parmi l’ensemble des fidèles.

Des fidèles qui redoutent une recrudescence des attaques perpétrées contre leurs lieux de culte dans les mois à venir, les plus pessimistes d’entre eux prévoyant même que l’effrayant record de l’année passée (99 attaques contre les mosquées recensées sur le territoire national) sera battu en 2017.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Deux Américains, l’un musulman, l’autre chrétien, ont publié une nouvelle traduction du Coran avec 3 000 références bibliques

Nouvelle baisse pour les exportations israéliennes dans le monde