in

De l’occidentalisme au multilatéralisme

Dernière  partie de l’entretien avec Pascal Boniface, directeur et fondateur de l’IRIS, auteur du livre   “Requiem pour le monde occidental” paru aux éditions  Eyrolles. Dans cette quatrième partie, il invite l’Europe à ne plus s’aligner systématiquement sur l’unilatéralisme américain qui devient un obstacle à l’ exercice de la souveraineté. Pour Pascal Boniface, l’ Europe doit passer de nouvelles alliances avec d’autres pays (comme la Chine) qui partagent des intérêts communs sur plusieurs dossiers internationaux.

Cliquez ici pour commander ce livre sur Lagofa

Publicité

4 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Tant que le monde emploi la technologie americaine et surtout sa monnaie tout reste utopique quand on sait que tous les avions de ligne(non americain) du monde ont plus de 20% de technologie americaine et toutes analyses n’ont aucun sens,les europeens n’investissent plus dans la recherche et laissent les americains maitre de toutes technologies (telephones intelligents,les internets,les datas,l’espace,les ordinateurs bon j’arrete ect……..)

  2. J’adhère tout à fait a vos analyses, cependant le problème des européens n’arrivent toujours pas a admettre que le Monde a Changé et les USA de To Day Ne ressemble pas a celle d’hier, d’autant plus les Chinois en matière d’ouverture sur le Monde et l’économie font beaucoup plus que les USA de Monsieur Trump basé sur le vol d’argent a l’arabie saoudite et satisfaire le lobby israélien de New York walt street, de toute manière les extrémistes de tous bord vont perdre tôt ou tard…

  3. Absolument en phase dans le principe avec ces accords au cas par cas en fonction des dossiers. Mais effectivement l’Europe peut plier face à des puissances comme les États Unis ou la Chine pour éviter des mesures de rétorsion pouvant culminer en guerres commerciales par exemple. C’est bien là la difficulté d’alliances opportunistes. Et encore faudrait il que l’Europe ne soit pas qu’un vain mot car elle se présente plutôt aujourd’hui comme une union morcelée par les intérêts des états souverains. Bref ça me parait un peu incantatoire comme approche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Michel Ayoub, le chrétien qui réveille les musulmans tout au long du Ramadan

Cette « affaire » qui dévoile les inconséquences de la gouvernance éducative et religieuse au Sénégal