in

Cinq français d’origine marocaine complètement ivres ont été pris pour des terroristes par le FBI

Etre français d’origine marocaine, en goguette au Texas, et grisés par une soirée un peu trop arrosée, déambuler aux abords ou dans le tribunal du comté de Bewar, coiffés de sombreros et munis d’un maillet de juge, cela a fait cinq bonnes raisons pour cinq de nos concitoyens de faire souffler un vent de panique et de se voir suspecter de terrorisme. Dans la nuit de mercredi dernier, ces jeunes touristes hexagonaux, âgés de 21 à 25 ans, qui avaient l’humeur farceuse, ont pu tester à leur corps défendant la puissance des stéréotypes, quand un quadrillage du quartier s’est déployé sous leurs yeux, bloquant les rues, et que des chiens renifleurs ont cherché des engins explosifs dans le tribunal de leur flagrant délire…

Il faut dire que se tenait, non loin de leur virée nocturne, une convention sur le renseignement militaire.

Interpellés et placés derrière les barreaux, les cinq amis d’infortune, disculpés par des témoignages et une vidéo de surveillance qui corroborent leur blague de potache, font néanmoins l’objet d’une enquête diligentée par le FBI pour cambriolage et infraction fédérale.

Ni leur déguisement de joyeux drilles en vacances, ni leur état d’ébriété avancée n’ont eu raison d’un délit de faciès invétéré de la part de la police de San Antonio et du FBI, et d’une équation irrationnelle qui a la vie dure : citoyens français ou pas, sombreros ou pas, derrière chaque arabe, il y a un terroriste qui sommeille… Bon sang, mais c’est bien sûr !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voter pourquoi ? Et voter pour qui ?

Le général algérien Khaled Nezzar interpellé et poursuivi pour crimes de guerre en Suisse