in

La charte de l’imam: des fédérations musulmanes dénoncent les méthodes du président du CFCM

Le Président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) a rendu officiels par voie de communiqué deux documents de travail, pourtant encore en cours d’élaboration au sein du Bureau du CFCM, relatifs au projet de mise en place d’une charte de l’Imam.

Cette officialisation de documents de travail non encore adoptés s’est faite en l’absence des représentants de nos fédérations.

Nous, fédérations musulmanes signataires du présent communiqué, rejetons avec force les méthodes employées par le président du CFCM qui, dans sa volonté de publier coûte que coûte sa charte de l’imam, s’est autorisé à nous citer comme signataires de ladite charte sans nous consulter ni se soucier de notre avis.

Pour éviter toute polémique stérile, nous rappelons que nos fédérations ont toujours œuvré pour un meilleur rôle de l’imam en France mais nous avons toujours cherché à éviter toute précipitation sur ce sujet et toute injonction à vocation politique.

L’attitude affichée de l’actuel Président du CFCM ne rendra service ni aux imams, ni à la communauté musulmane, ni à notre pays.

Nous, fédérations musulmanes signataires du présent communiqué, appelons à ce que la gestion des affaires du culte musulman en France se fasse dans le respect des règles statutaires du CFCM et reste toujours animée par l’esprit de collégialité et de concertation, loin de toute influence partisane et politique.

Paris, jeudi 30 mars 2017

Fédérations musulmanes signataires :

  • Confédération Islamique Milli-Görüs/CIMG
  • Comité de Coordination des Musulmans Turcs de France – CCMTF
  • Fédération Nationale de la Grande Mosquée de Paris/FNGMP
  • Union des Organisations Islamiques de France/UOIF
  • Foi et Pratique

3 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Monsieur Kbibèchei :
    Allah sait le respect que j’ai pour vous et pour le courage que vous avez souvent montré pour défendre les musulmans et dont peu de nos représentants peuvent encore se vanter. Vous nous avez défendus et représentés du mieux de vos convictions et de vos capacités et je ne puis que vous remercier pour votre bel engagement. Mais avec tout le respect que je vous dois, aujourd’hui monsieur, l’Islam de France et les musulmans de France ont besoin de nouveaux représentants, des représentants qui soient nés en France, qui maîtrisent parfaitement la langue de Molière, sans accent, sans exotisme et sans origines lointaines afin que notre religion soit enfin perçue non plus comme une importation ou une pièce rapportée, un ajout superflu mais comme un élément légitime et fondateur de la société française moderne.
    Oui, ces successeurs dont vous devez faciliter la prise de poste, ne vont pas agir comme vous et vos actuels collègues, ils ne parleront pas forcément avec la même retenue, le même sagesse et le même recul que vous le faîtes et ils vont faire des erreurs, mais soit ! C’est le sens de l’Histoire et vous devez comprendre qu’une nouvelle génération de représentants doit prendre votre place car la cause n’est certes pas plus importante que vous et moi mais certainement plus noble.
    Laissez donc la place à ceux qui essaieront de rassembler les musulmans de France de manière plus large et qui sauront parler en leur nom.
    Laissez l’Islam de France venir au monde et votre rôle n’en aura été que plus éclatant !
    Partez en Paix !

  2. Ça existe encore le CFCM? Quand est-ce que les musulmans vont se débarrasser de ce sous-marin du ministère de l’Intérieur?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La première batteuse de Gaza s’accroche à son rêve, envers et contre tout

Des banques françaises complices de la colonisation en Palestine