in

C’est Noël « Don’t panic ! », les cartes de vœux des musulmans britanniques

Il n’y a pas plus irrationnelles que les peurs montées de toutes pièces, et force est de constater qu’à l’approche de la trêve des confiseurs, et surtout de la célébration de Noël, elles refont surface de manière aiguë, dénuées du moindre bon sens populaire.

Dans le conte à dormir debout que l’on raconte désormais le soir dans les chaumières, après que les médias, sous influence, en aient fait largement leurs choux gras, les « Barbe Bleue » des temps modernes, ces musulmans récalcitrants, vivant en Europe, détesteraient la grande fête chrétienne, connue aussi pour faire très mal aux portes-monnaies, au point d’œuvrer pour mettre en péril sa tradition et décimer ses sapins clignotant de mille feux, qui se dressent comme des phares dans chaque ville et village.

On aura compris qui incarne le Mal dans cette histoire d’épouvante née de l’imagination malsaine des artisans de la haine, et contre laquelle il est désormais difficile de rétablir la vérité, tant elle a laissé des traces dans l’opinion. Parmi les nombreuses polémiques qui se sont cristallisées autour de Noël, on se souvient, entre autres, de la réaction épidermique et inconséquente d'une directrice d'école de Montargis, dans Le Loiret qui, en décembre dernier, avait décidé de supprimer la visite, ô combien attendue, du Père Noël, au nom d'une laïcité qui avait bon dos, insinuant qu'elle avait capitulé sous les pressions exercées par les parents d'élèves musulmans. Un mensonge éhonté qui, entre autres dégâts irréversibles, avait réussi à gâcher la joie des chères têtes blondes de toutes origines et confessions…

De l’autre côté de la Manche, les musulmans de Sa Gracieuse Majesté ont-ils trouvé la parade idéale pour ne plus être les vilains méchants loups de la fête ? Ceux-ci ont décidé de montrer patte blanche en publiant des cartes de vœux respectant la tradition, dans lesquelles ils ont tenu à rassurer leurs concitoyens sur leur bienveillance à l’égard de Noël, non sans une petite pointe d’ironie : "Keep cool, C'est Noël !", peut-on lire sur l’une d’elles, tandis que l’autre lance :  "Ne paniquez pas, Noël n'est pas interdit !

"Qui veut interdire Noël? Pas les musulmans ! ", a écrit sur son site le Conseil musulman de Grande-Bretagne, à l’origine de cette opération inédite de dédiabolisation. "Aucun de nous ne sera offensé si vous célébrez Noël, et si vous profitez pleinement des instants de recueillement, uniques et magiques, de cette fête majeure du calendrier chrétien, et au de nom de quoi devrions-nous l’être ? Nous nous souviendrons aussi des bénédictions données par Jésus à chacun d'entre nous. C'était, après tout, un prophète important de l’islam. Certains musulmans s’associeront d’ailleurs à ces célébrations, d’autres non. Mais aucun d’entre nous n’a la moindre envie d’interdire cette tradition", poursuit le communiqué officiel. 

Les cartes de vœux des musulmans britanniques feront-elles recouvrer la raison aux esprits impressionnables ? En tout cas, les mêmes cartes en France auraient tout intérêt à prendre le gui pour symbole, afin de mettre toutes les chances de succès de leur côté, et encore rien ne serait moins garanti…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chalghoumi reçoit un prix télévisuel pour son activisme pro-israélien

Monsieur Peillon, il faut retirer la circulaire Chatel qui cible les mamans voilées!