in

Célébration du 57ème anniversaire de l’Indépendance de l’Algérie

L’ Algérie commémore aujourd’hui, vendredi  5 juillet, le 57ème anniversaire de son indépendance. Ce 5 juillet 2019 est également le vingtième vendredi de contestation  où de nombreux appels à manifester massivement dans toute l’Algérie ont été lancés pour exiger “le départ du système”. Une lutte assimilée par le peuple algérien à  un second combat pour l’indépendance de ce pays. Face à cette contestation sans précédent, le régime tente de gagner  du temps en planifiant “un dialogue national” qui débutera le samedi 6 juillet,  dont l’objectif est de déboucher sur une “période de transition courte” avant l’organisation d’une l’élection présidentielle qui verra l’émergence  d’un candidat parrainé subtilement par le système.

A l’occasion donc  de la célébration de sa grande Fête de l’Indépendance et de la Jeunesse, nous vous proposons de voir deux documentaires retraçant une épopée révolutionnaire unique, à travers les hommes qui jouèrent un rôle clé et les journées de liesse populaire qui suivirent la proclamation officielle de la libération du joug colonial, ainsi qu’une vidéo que nous avons réalisée en hommage à la célèbre Moudjahida Djouher Akrour, qui s’est éteinte en mars 2018.

Dans la deuxième vidéo issue des archives américaines, on peut voir notamment à partir de 1’40 le drapeau algérien hissé pour la première fois à l’ONU. Une cérémonie organisée en présence du président Ben Bella.

Hommage à Djouher Akrour, la plus jeune condamnée à mort de la révolution algérienne.

Publicité

Hommage à Djouher Akrour, la plus jeune condamnée à mort de la révolution algérienne

Hommage à Djouher Akrour, la plus jeune condamnée à mort de la révolution algérienneCélèbre Moudjahida, Djouher Akrour s’est éteinte en mars 2018, à 79 ans, mais la flamme de sa mémoire brillera longtemps.

Publiée par Oumma.com sur Lundi 30 avril 2018

Publicité

 

 

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

22 commentaires

Laissez un commentaire
    • La Guinée Rachid, la Guinée. Et c’est largement à leur portée.
      Par contre le vainqueur de Mali – Côte-d’Ivoire en quarts ça devrait être plus coton.
      Sincèrement désolé au passage pour nos frères marocains sortis trop tôt à mon goût et j’ose espérer que Tunisie et Algérie iront le plus loin possible.

  1. Aaaaaah oui… Vous avez juste oublié les berbères… Les vrais algériens quoi. Les arabes ne sont que des colonisateurs. Mais comme vous adorez ré écrire l’histoire… Ou peut être est ce un problème de mémoire. L’indépendance n’a pas été volé ni raté. C’est juste que vous en êtes incapables. La preuve, vous revenez à la nage chez le colonisateur. Les mecs ont refusé la France chez eux, mais ils viennent faire la manche ici. Allez comprendre…

    • De moins en moins fute-fute les stagiaires mais où est-ce qu’ils les recrutent bon sang ?
      Décryptage
      Le Gus prétend dans un premier temps se faire passer pour un marocain – sur un article traitant de l’indépendance de l’Algérie- espérant probablement que ça suffira à provoquer les crétins d’ici… Premier raté
      Ensuite, il se lance dans ce qu’il croit être une autre tentative de division, berbères versus « arabes » colonisateurs ce qui non seulement prouve qu’il ne sait pas grand-chose de l’histoire du Maghreb mais qui surtout situe le personnage comme un marocain rifain farouchement opposé à la colonisation, du moins jusque là…
      Ensuite il continue « L’indépendance n’a pas été volé [sic]ni raté[re-sic]. C’est juste que vous en êtes incapables. »
      Pas lui en vouloir, plus fort que lui ce genre de dépôt de bilan, sauf que ça la fout mal pour un supposé marocain fier d’être berbère de dire que je cite « les vrais algériens à savoir les berbères », sont des incapables face ç une situation d’indépendance et qu’ils auraient mieux fait de garder ma frança pour gérer leur misère.
      Et enfin, l’apothéose, le clou si je puis dire
      « La preuve, vous revenez à la nage chez le colonisateur. Les mecs ont refusé la France chez eux, mais ils viennent faire la manche ici. Allez comprendre… »
      Bref, je ne suis pas marocain il ne faut pas croire tout ce que je dis, je ne suis pas berbère non plus et je ne supporte aucun maghrébin pas plus chez eux qu’en France mais bon, le com est fini, je suis payé au mot et je n’ai pas le temps de relire.
      Wow, brillantissime l’employé du mois… mériteriez une prime. Si si.

  2. Tahiat el jazair… On s en fout de savoir qui a nommé ou pas. La France est pleines de noms de villes, de fleuves légués par d autres et cela ne change rien a sa légitimité ou a sa représentativité. Quant a dire que les élections algériennes ne seraient pas tout a fait libre. Cela me fais sourire. Existe t il de part le monde une élection réellement libre ? Combien ont été élu parce qu ils avaient les moyens financiers nécessaires mis a leur gloire ? Combien ont été élu par tractations avec le concurrents ? Combien ont manigances pour éliminer leurs rivaux ? Les procédures sont, simplement, plus “diplomatiques” .Ne faites pas de faux procès svp ! Et laissez les Algériens aller a leurs rythmes, en hommes et femmes libres.

  3. L’indépendance à 100% est une lutte toujours en cours que le peuple et son armée sont en train d’achever pour faire naître un corps politique nouveau et émergeant du peuple afin de balayer tous les traîtres pacifiquement et avec justice.

  4. “Une cérémonie organisée en présence du président Ben Bella”

    Il perdra vite le pouvoir suite à la prise de contrôle de l’état algérien par ceux qui étaient planqués en Tunisie et au Maroc. L’armée des frontières, pas la vraie armée qui avait combattu sur le terrain.
    Depuis, l’Algérie a droit au même pouvoir et au même copinage entre dirigeants. Et ben, ça nous fait 59 ans, deux générations. déjà.

    Il faudrait quand même penser à changer le “président” un peu cacochyme, non ? Parce que vous êtes ridicules. Et au lieu de regarder vers le passé, comme le font de toute façon les musulmans, ouvrez les yeux vers l’avenir.

    Virez le FLN et ne votez pas islamiste !!! Démerdez-vous ! A vous de faire.

    • Il y a un problème;
      L’armée dite de Frontière , est une continuité de l’armée Française.
      L’armée de libération était islamiste, continuité de l’emir Kader.

      Le mieux est de ne pas voter ou à la limite voter contre tous et pour tous.

  5. Gloire à nos martyrs et aux plus emblématiques d’entre eux , ces français qui ont renoncé à tout pour que vive l’Algérie indépendante: Maurice Audin, Fernand Iveton, Henri Maillot , Maurice Laban, Raymonde Peschard . Aucun hommage ne sera à la hauteur de la conscience hors normes de ces géants.

  6. Bonjour
    L’Algérie indépendante est un million de fois mieux que sous occupation même si elle a des problèmes!
    La cause de ces problèmes est que cette indépendance a été gaché volontairement par certains que tout le monde connais!
    Que la paix nous revient.
    Cordialement.

  7. Faux, propagande du makhzen qui a atteint certains courants (paradoxalement) pro Alger Algérie française ou pseudo-islamiques.
    L’expression “bilad el-djazair” (en arabe) était déjà mentionnée par Ibn Khaldoun pour désigner le “pays des îles” pour désigner la région d’Alger. L’émir Abdelkader lui utilisa “Watan el-djazair”. Des siècles avant la colonisation française, les ottomans avaient nommé un gouverneur (dey) et les sous gouverneurs (bey) géraient le territoire s’étendant de l’ ouest (mascara-oran) est (constantine)…que les français aient traduit el-djazair en Algérie ne remet pas en cause l’existence de el-djazair (en arabe le même mot désigne la ville-capitale et le pays, comme pour la Tunisie). Les limites actuelles du territoire Algérien ont été redessinées lors des accords d’Évian (pour l’indépendance), ce qui a aussi délimité les frontières des pays limitrophes comme le Maroc…

  8. It is necessary to give back to Caesar what belong to Caesar ….Building an army composed almost only of lliterate citizens, living in Gourbis in the years 1954 … It must be done. This army of peasants, guided by leaders who have never waged war, and who succeeded to throw out, the 3rd world military power … It must be done. A country that has gradually released a society from Ignorance and illiteracy, thanks to the construction of thousands schools and universities, and this happen only in 50 years … It must be done. Well done Viva Argelia … ! When there is a will…there is a way

    • Les gens que vous qualifie de Caesar, ne font pas partie de l’armée de libération, c’est l’armée des frontières formée de soldats dits déserteurs de l’armée Française (DAF) qui avaient gouverné ce pays, depuis l’indépendance.

      La pensée DAF gouverne toujours, sous le regard bien veillant de l’Elysée et black house.
      C’est ce que j’appelait la composante hypocrite.

      Je ne suis pas contre les soldats indigènes, je suis simplement contre toute réalité à deux visages.

  9. Le mot Algérie est une création Française 1839.
    Cette partie de l’Afrique du nord était peuplée de musulmans jusqu’au grand désert et c’est grâce au grand désert que l’Islam s’est propagé dans l’Afrique noir et avait aussi accueilli les juifs d’Espagne.
    A cette époque on n’était pas contaminé par le mot république, il y avait le mot nation, la nation du prophète psl.
    Cette terre était appelée terre du jihad.

    Je croie que seul Napoléon 3 avait compris, mais celui qui comprend dérange.

    • Voilà la réponse que j’ai faite à ce propos à l’historien Robert Lugan :”
      *La France a donné un nom à l’Algérie. La France a dénaturé le nom de l’Algérie qui s’appelait Al Jazaïr. La France paresseuse s’est arrêtée à Alj pour y ajouter des lettres conformément à sa façon de fabriquer des mots à partir d’une racine. Cela aurait pu donner ALJERIE mais vos distingués linguistes ont préféré remplacer le J par un G . Donc, nous avions un nom, vous l’avez amputé pour l’accommoder à votre sauce. Il n’y a aucune reconnaissance à avoir pour vous pour cette atteinte à notre identité. A l’indépendance notre pays a recouvré son nom : AL JAZAÏR.”
      Depuis une pièce de monnaie frappée par le royaume de Prusse pour célébrer les relations Algéro Prussiennes au 18 eme siècle est apparue dans une publication et porte bien la mention “Algérie”. C’était donc bien avant 1839, période pendant laquelle Napoléon III n’était pas encore empereur.

      • Votre explication serait à confronter avec le fait que le mot Algérie (le mot français) aurait été (d’après ce que j’ai lu) été utilisé à la fin du 17e siècle par Fontenelle avec pour sens, le pays autour d’Alger. Par ailleurs, je ne connais pas cette publication prussienne du 18e que vous mentionnez, mais je doute qu’elle mentionne le mot Algérie (mot français) mais éventuellement Algerien.
        Vous jugez la France de paresseuse pour n’avoir utilisé la racine du mot d’origine. Ce n’est pas de la paresse mais l’usage de tous les pays de “nationaliser” de nombreux noms de villes étrangères, surtout dans le passé et surtout si les consonances ne leur sont pas aisées. Demandez aux Italiens comment ils appellent Paris ou Pékin…

    • “l’Islam s’est propagé dans l’Afrique noire”

      Combien de caravanes d’esclaves ont traversé le Sahara à pied en direction des pays arabes alors qu’il n’y avait pas de cars climatisés ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

TherapyLine : la première plateforme électronique d’aide psychologique au monde pour les musulmans

Des militants anglais font fermer l’usine d’armement israélienne Elbit pendant 3 jours !