in

Célébration du 56ème anniversaire de l’Indépendance de l’Algérie

L’ Algérie commémore aujourd’hui, jeudi 5 juillet, le 56ème anniversaire de son indépendance.

A l’occasion de la célébration de sa grande Fête de l’Indépendance et de la Jeunesse, nous vous proposons de voir deux documentaires retraçant une épopée révolutionnaire unique, à travers les hommes qui jouèrent un rôle clé et les journées de liesse populaire qui suivirent la proclamation officielle de la libération du joug colonial, ainsi qu’une vidéo que nous avons réalisée en hommage à la célèbre Moudjahida Djouher Akrour, qui s’est éteinte en mars 2018.

Dans la deuxième vidéo issue des archives américaines, on peut voir notamment à partir de 1’40 le drapeau algérien hissé pour la première fois à l’ONU. Une cérémonie organisée en présence du président Ben Bella.

Hommage à Djouher Akrour, la plus jeune condamnée à mort de la révolution algérienne.

Hommage à Djouher Akrour, la plus jeune condamnée à mort de la révolution algérienne

Hommage à Djouher Akrour, la plus jeune condamnée à mort de la révolution algérienneCélèbre Moudjahida, Djouher Akrour s’est éteinte en mars 2018, à 79 ans, mais la flamme de sa mémoire brillera longtemps.

Publiée par Oumma.com sur Lundi 30 avril 2018

 

 

10 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Gloire à nos martyrs et aux plus emblématiques d’entre eux , ces français qui ont renoncé à tout pour que vive l’Algérie indépendante: Maurice Audin, Fernand Iveton, Henri Maillot , Maurice Laban, Raymonde Peschard . Aucun hommage ne sera à la hauteur de la conscience hors normes de ces géants.

  2. Bonjour
    L’Algérie indépendante est un million de fois mieux que sous occupation même si elle a des problèmes!
    La cause de ces problèmes est que cette indépendance a été gaché volontairement par certains que tout le monde connais!
    Que la paix nous revient.
    Cordialement.

  3. Faux, propagande du makhzen qui a atteint certains courants (paradoxalement) pro Alger Algérie française ou pseudo-islamiques.
    L’expression “bilad el-djazair” (en arabe) était déjà mentionnée par Ibn Khaldoun pour désigner le “pays des îles” pour désigner la région d’Alger. L’émir Abdelkader lui utilisa “Watan el-djazair”. Des siècles avant la colonisation française, les ottomans avaient nommé un gouverneur (dey) et les sous gouverneurs (bey) géraient le territoire s’étendant de l’ ouest (mascara-oran) est (constantine)…que les français aient traduit el-djazair en Algérie ne remet pas en cause l’existence de el-djazair (en arabe le même mot désigne la ville-capitale et le pays, comme pour la Tunisie). Les limites actuelles du territoire Algérien ont été redessinées lors des accords d’Évian (pour l’indépendance), ce qui a aussi délimité les frontières des pays limitrophes comme le Maroc…

  4. It is necessary to give back to Caesar what belong to Caesar ….Building an army composed almost only of lliterate citizens, living in Gourbis in the years 1954 … It must be done. This army of peasants, guided by leaders who have never waged war, and who succeeded to throw out, the 3rd world military power … It must be done. A country that has gradually released a society from Ignorance and illiteracy, thanks to the construction of thousands schools and universities, and this happen only in 50 years … It must be done. Well done Viva Argelia … ! When there is a will…there is a way

    • Les gens que vous qualifie de Caesar, ne font pas partie de l’armée de libération, c’est l’armée des frontières formée de soldats dits déserteurs de l’armée Française (DAF) qui avaient gouverné ce pays, depuis l’indépendance.

      La pensée DAF gouverne toujours, sous le regard bien veillant de l’Elysée et black house.
      C’est ce que j’appelait la composante hypocrite.

      Je ne suis pas contre les soldats indigènes, je suis simplement contre toute réalité à deux visages.

  5. Le mot Algérie est une création Française 1839.
    Cette partie de l’Afrique du nord était peuplée de musulmans jusqu’au grand désert et c’est grâce au grand désert que l’Islam s’est propagé dans l’Afrique noir et avait aussi accueilli les juifs d’Espagne.
    A cette époque on n’était pas contaminé par le mot république, il y avait le mot nation, la nation du prophète psl.
    Cette terre était appelée terre du jihad.

    Je croie que seul Napoléon 3 avait compris, mais celui qui comprend dérange.

    • Voilà la réponse que j’ai faite à ce propos à l’historien Robert Lugan :”
      *La France a donné un nom à l’Algérie. La France a dénaturé le nom de l’Algérie qui s’appelait Al Jazaïr. La France paresseuse s’est arrêtée à Alj pour y ajouter des lettres conformément à sa façon de fabriquer des mots à partir d’une racine. Cela aurait pu donner ALJERIE mais vos distingués linguistes ont préféré remplacer le J par un G . Donc, nous avions un nom, vous l’avez amputé pour l’accommoder à votre sauce. Il n’y a aucune reconnaissance à avoir pour vous pour cette atteinte à notre identité. A l’indépendance notre pays a recouvré son nom : AL JAZAÏR.”
      Depuis une pièce de monnaie frappée par le royaume de Prusse pour célébrer les relations Algéro Prussiennes au 18 eme siècle est apparue dans une publication et porte bien la mention “Algérie”. C’était donc bien avant 1839, période pendant laquelle Napoléon III n’était pas encore empereur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une rappeuse saoudienne fête les femmes au volant dans un clip devenu viral

Le Sénégal va-t-il devenir le hub universitaire sous-régional du wahhabisme ?