in

Caricatures du Prophète: la pompe à fric de Charlie Hebdo

Ouvrez les yeux, chers musulmans de France ! Ne vous laissez pas berner par l’opportunisme bassement mercantile de ce journal pseudo satirique. Tous ceux qui suivent l’actualité de la presse savent que ce journal, qui n’est en rien libertaire, peine à trouver des lecteurs.

Même avec 25 % des ventes sous forme d’abonnement, les 40 000 exemplaires distribués en moyenne ne suffisent pas à rendre le journal viable. Les bilans comptables déficitaires de l’entreprise, depuis des années, se suivent et se ressemblent.

La seule fois où le journal a enregistré un bilan comptable positif, c’était en 2006. Une année au cours de laquelle les douze caricatures du Prophète Muhammad avaient été publiées par Charlie Hebdo.  Ces caricatures ont permis à cet hebdo de vendre plus de 480.000 exemplaires, tout en maintenant  ensuite, dans la lancée de ce numéro,  un assez bon tirage estimé à  80.000 exemplaires.

Cette année 2006 a donc vu la société Les Editions Rotative,qui édite Charlie Hebdo, réaliser un résultat comptable très bénéficiaire, de près d’un million d’euros ! 968 501 € pour être exact.

Qu’ont fait  les responsables de cet argent gagné au nom de « la défense de la liberté d’expression » ?  Plus de 85 % des bénéfices ont  été distribués en dividendes aux principaux actionnaires : Philippe Val 330.000 €, Cabu 330.000 €, Bernard Maris 110.000 €, et le comptable de la société, Eric Portheault  55.000 €[1]. L’islamophobie est hyper rentable financièrement !  Cracher sur l’islam et les musulmans peut en effet rapporter gros.

Charlie Hebdo, défenseur de la liberté d’expression ? Une belle blague ! Caricaturer le Prophète est  avant  tout une initiative opportuniste qui fait  grimper les ventes[2]. Porter plainte contre ce journal  ou  battre le pavé en manifestant contre cet hebdo  minable ne fera qu’accroître cette juteuse affaire.

Alors, chers musulmans, au nom de l’amour du Prophète Muhammad, méprisons Charlie Hebdoet sa provocation opportuniste, puérile et lucrative. Sachons la transformer en une occasion de parler dignement et positivement de l’islam et de notre cher et aimé Prophète.

Sachons transformer l’indignation et la colère en une énergie positive, en nous conduisant plus que jamais en conformité avec les principes de paix et de sagesse du Prophète Muhammad. Pour finir,  méditions ce passage du Coran (Sourate 7, verset 177) : «Quel mauvais exemple que ces gens qui traitent de mensonge Nos signes,  cependant que c’est seulement à eux-mêmes qu’ils font du tort. » 

Un film stupide produit par un escroc, ou des caricatures publiées par des provocateurs à la tête d’un journal qui lutte pour sa survie financière, ne méritent ni procès, ni manifestation, soyons dignes !

Notes:


[1] Lire l’article d’Yves-Marie Labé et Dorian Saigre, dans le journal le Monde daté du 30/07/08 : « De la bande de copains à l’entreprise prospère »

[2] A lire également, sur le site d’Acrimed, l’article de Mathias Reymond « Une histoire de Charlie Hebdo »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Caricatures : quand Malek Chebel raconte n’importe quoi

Les propos infâmes de Mitt Romney déclenchent les foudres des Palestiniens