in

Caméra cachée : femme voilée et non voilée frappées, quelle sera la réaction des passants ?

Quelle sera la réaction des passants à la vue d’une femme voilée frappée par son conjoint ? Interviendront-ils pour la protéger ou passeront-ils leur chemin ? Karim Metwaly, 27 ans, un New-Yorkais musulman d’origine égyptienne, passé maître dans l’art de réaliser des vidéos-tests pour lutter contre les préjugés islamophobes, a voulu tenter l’expérience en mettant en scène deux disputes conjugales qui dégénèrent.

Première scène : il se querelle avec une jeune femme non voilée, puis la gifle ;
Deuxième scène : le scénario est identique et interprété par les deux mêmes protagonistes, à ce petit détail près que la jeune femme malmenée est cette fois-ci voilée.

Si les promeneurs du parc ont volé à la rescousse de la première jeune femme, l’indifférence a prévalu envers la femme voilée, à de rares exceptions près. Postée début juillet sur YouTube, la vidéo a déjà été vue plus de 500.000 fois.

Fourmillant d’idées pour venir à bout des stéréotypes qui ont la vie dure, Karim Metwaly avait préalablement expérimenté une autre caméra cachée au résultat tristement édifiant. Dans le rôle d’un dragueur abordant la gent féminine dans un parc, il testait ainsi la réaction de ses interlocutrices quand, une fois que le charme avait opéré, il révélait son islamité. Dans la vidéo, une jeune femme, dont le visage est flouté, est séduite par lui jusqu’au moment où elle apprend qu’il est musulman. Le changement d'attitude est alors radical : "Je ne veux pas être associée à des gens qui battent leurs épouses et décapitent des gens…", lui lança-t-elle, en partant aussitôt et en exigeant qu'il ne la suive pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inde : un concours national impose un code vestimentaire discriminatoire envers les étudiantes musulmanes voilées

Le procès d’Adrien Desport, le cadre du FN qui a incendié 13 voitures, reporté en septembre