in

Californie : des musulmans immortalisent le Ramadan dans un grand concours photo

Le Ramadan dans l’objectif, loin de ceux qui l’ont en ligne de mire, pour être immortalisé par des fidèles qui sauront capturer ses instants éphémères, rares et magiques, c’est ce défi que s’apprêtent à relever les musulmans chasseurs d’images de la vallée de Fresno, en Californie, pour la deuxième année consécutive.

Confortés par le succès de leur premier grand concours de photographies "Spécial Ramadan" organisé en 2012, le Centre Islamique local en étroite collaboration avec la plus importante congrégation musulmane de la vallée ont décidé de rééditer l’expérience créative qui a fait apparaître ce mois Saint sous un jour nouveau et révélé de vraies sensibilités artistiques.

La foi et la culture musulmanes, l’unité entre les religions, la diversité, l’angle de traitement était suffisamment large pour prendre sur le vif des scènes pleines d’émotion dont la force évocatrice peut s’avérer plus puissante que bien des mots. Avant de saisir le moment fugace qui deviendra un moment unique exposé aux yeux de tous, les reporters-photographes en herbe sont invités à respecter la vie privée de leurs coreligionnaires et à recueillir préalablement leur autorisation pour faire crépiter les flashes.

L’an dernier, un panel de trois juges sélectionnait la photo gagnante de la semaine, et il en fut ainsi tout au long de Ramadan. Une exposition de photos a pris forme progressivement, au fil des jours, et fut dévoilée lors de la célébration de l’Aïd-el-Fitr, à la fois au grand public, sur le site internet du Centre Islamique ainsi que sur la page Facebook dédiée.

La photo, cet art au langage universel dont chacun peut comprendre et interpréter le sens profond voire caché, a su inspirer le grand gagnant du concours de l’an passé, un étudiant ingénieur, Nabil Sakib. Ce dernier a été bouleversé par le geste d’une petite fille de 8 ans, glissant une pièce de monnaie dans la boîte de dons disposée dans le Centre islamique, et a eu le bon réflexe : il a figé cette fraction de seconde d'une grande humanité. "Cette photo est très belle car elle reflète l’engagement d’un très jeune membre de la communauté, c’est un acte de dévotion, c’est le partage", a-t-il déclaré.

La deuxième meilleure photo réalisée par Keyan Abedi a marqué les esprits par sa forte charge symbolique : elle illustrait une poignée de main entre l’imam Seyed Ali Ghazvini du Centre islamique de Fresno et Monseigneur Armando Ochoa du Diocèse catholique romain de Fresno. Enfin, troisième et non des moindres, la prise de vue d’un jeune garçon de 11 ans, Ali Dadawalla, a su émouvoir au premier regard : le tendre baiser posé par sa marraine sur la main de son petit frère de 9 ans a touché tous les cœurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour le CFCM, le Ramadan commence bien le mardi 9 juillet en France

Pourquoi cette confusion sur le premier jour du mois de Ramadan?