, ,

Une mosquée dirigée par des femmes a ouvert ses portes en Californie

Les plafonds de verre ne sont faits que pour être brisés, c’est mue par cette conviction profonde et encouragée par l’ouverture insufflée en 2015 par la création de la mosquée pour femmes de Los Angeles, pionnière en la matière, que Rabia Keeble, 40 ans, a fondé la mosquée Berkeley dans une Californie réputée pour son progressisme.

Le vent du changement souffle sur la gestion du culte musulman dans un ciel californien sans nuage ou presque, sous l’impulsion d’associations féminines qui plaident constamment pour repenser et revaloriser la place des femmes à l’intérieur des enceintes sacrées.

Emboîtant le pas à la mosquée de Los Angeles, exclusivement faite par et pour la gent féminine, la mosquée Qal’bu Maryam Women s’en démarque toutefois en ouvrant grand ses portes aux fidèles masculins, ainsi qu’aux Américain(e)s de toutes confessions.

Une spécificité qui en fait un lieu de culte unique en son genre aux Etats-Unis et suscite une vive curiosité, au point que son office religieux inaugural a créé l’événement vendredi dernier pour la plus grande satisfaction de celle qui en est à l’origine et désormais aux commandes.

Chrétienne convertie à l’islam, Rabia Keeble, diplômée en théologie musulmane, se fait la fervente avocate du droit à se recueillir dignement pour les femmes dans les mosquées et appelle à en finir avec la séparation hommes/femmes qui conduit à la mise à l’écart du sexe dit faible, relégué dans des « salles froides et humides ». Cherchant à éveiller les consciences, elle cite en exemple le Prophète (saws) et l’amour, pétri de respect, qu’il portait aux femmes. « Nous devons marcher sur ses traces et nous aimer les uns les autres », exhorte-t-elle avec force.

Alors qu’une cinquantaine de fidèles, femmes et hommes, ont assisté à la grande prière collective du vendredi dirigée par une femme, auxquels se sont joints avec un intérêt aiguisé des citoyens d’obédience chrétienne et juive, l’épineuse question de savoir si une musulmane est autorisée à remplir la fonction d’imam a de nouveau fait débat, deux ans après la controverse houleuse déclenchée par l’édification de la mosquée pour femmes de Los Angeles.

« Les hommes sont conditionnés pour croire que les voix des femmes séduisent et que s’ils entendent leurs voix, ils seront inexorablement entraînés vers la fornication », déplore grandement Rabia Keeble, en conseillant au sexe dit fort “d’apprendre à penser par soi-même”.

Pour Mohammad Sarodi, 70 ans, l’ancien président de l’Association musulmane de Santa Clara, la question ne souffre aucune discussion : il ne participera jamais à des prières menées par des femmes. « Si les femmes dirigent des prières pour les femmes, très bien. Mais si elles officient devant les hommes, alors là j’y suis totalement opposé. Je n’ai jamais entendu un savant se prononcer dans ce sens. Ce n’est pas acceptable et cela ne veut pas dire que les femmes sont inférieures, mais juste que ce n’est pas à elles qu’incombe cette mission », a-t-il commenté.

En dépit de la sourde réprobation qui gronde, Rabia Keeble ne l’entend pas de cette oreille, persuadée que l’heure du changement et de l’autonomisation des femmes musulmanes a sonné sur une terre californienne avant-gardiste par excellence.

46 commentaires

Laissez un commentaire
  1. S’engager sur la voie de la réforme, comme l’a fait le judaïsme par exemple, pourquoi pas. Mais on doit répéter encore et encore qu’il n’existe pas le moindre élément, ni dans le noble Quran, ni dans la tradition prophétique, ni dans le consensus [ijma] des théologiens à travers les siècles, qui indiquerait la possibilité pour une femme de diriger la prière devant des hommes. Une telle chose est tout simplement une pure invention qui ne “réforme” pas l’islam, mais le déforme.

    Quant à Rabia Keeble, c’est une activiste africaine américaine, convertie à l’islam sur le tard, avec zéro formation en études islamiques. Et “sa” mosquée n’existe pas, c’est une salle prêtée par l’université de Californie à Berkeley. Je vis sur la Côte Ouest, je connais cette culture idéaliste où se mêlent des programmes différents dans une sorte de ratatouille culturelle: progressisme post-68, féminisme militant, spiritualité débridée, etc. Sans oublier le programme gay et ses déclinaisons d’identités sexuelles. Ici on appelle tout cela le “empowerment movement”, que l’on pourrait traduire par émancipation et responsabilisation. Cela marche très bien lorsqu’il s’agit d’activisme écologique ou de défense des sans-papier hispaniques, mais c’est un fiasco quand on essaie de réinventer une religion (sans rien en connaître).

    Comprenons-nous bien, il existe à travers le monde (Palestine, Égypte, Yémen, Chine, …) des mosquées dirigées par des femmes, et elles le sont -exclusivement- pour l’usage des femmes. Leur modèle est Aïcha (ra) qui, après la mort du Prophète (saw), fut l’exemple de l’imam-femme pour les femmes, et la maison de Aïcha était aussi une mosquée.

    • bien dit Abou Tahar al-Tlemceni. Et qui sait? c’est peut-être une pseudo-convertie à l’islam pour essayer d’égarer certains, ceux qui ne connaissent rien de leur réligion

    • Ho vous les ignorants, avant de parler amenez vos preuves !
      Ho toi l’ignorant qui parle sous l’effet de la passion, au contraire des prophètes qu’allah à guidé.
      Au temps du prophète saw, les femmes n’ont jamais guidé la prière.
      Maintenant, vous pouvez dire que c’est culturel et inventer des prétextes intellectuel, mais en aucun cas vous ne pouvez démontrer que la femme a le droit de la guider la prière ! Par contre l’homme oui !!
      Seconde preuve, allah dit a adam dans un verset dont je ne me souvient pas, descend sur terre et…
      les savants déduisent qu’il donne la responsabilité à l’homme puisqu’il ne parle pas à ève qui était déjà conçu à ce moment la !
      De plus, allah dis, et je vais vous éprouver par vos femmes, vos enfants vos bien etc.. aucun moment il dit par vos hommes !!! Allah parle au responsable de famille et a celui à qui il a donné la responsabilité de guider sa famille.
      Bref, toutes les preuves sont la mais cette ignorante hypocrite fraichement convertit diplomé de théologie doit pensé que le christianisme dans lequel elle a vécu doit être comme l’islam, de la magouille sans clarté. Mais non les textes sont bien claire, et le prophète n’a jamais conseillé aux femmes de guider la prière, malgré l’amour qu’il portait à certaine de ces épouse plus qu’a d’autre !
      Donc a partir de la, le principe est clair net et précis. Mais ceux qu’allah n’a pas guidé, c’est le diable qui les insuffles… et ne peuvent ce guider par eux même.
      Tous les cas ont été clairement établit en islam,il ne reste aucun cas qui ne peut être résolu.

    • Désolé, j’ai pas lu le dernier passage de ton commentaire.
      Aicha n’était que l’épouse du prophète, elle avait aucun role théologique, si ce n’est de transmettre ce qu’elle a appris.
      Tous cela, ne nous donne donc aucun droit, ni règle.
      Tu inventes sous prétexte que aicha faisait la prière chez elle avec d’autre femme.
      Oui, avec d’autre femme !! Si un homme est présent, il prend la directive ! De plus, les hommes et les femmes n’étaient pas mélangé, les femmes au fond par principe d’organisation.
      S’il existait des rideau à cette époque, ils l’auraient certainement utilisé pour séparé et protéger les intentions pures pour la prière que toute femme et homme connaient !!
      Donc arrêtez avec vos vices afin de pervertir un systèmes.

      • onclesab.
        Vous m’accusez “d’inventer” sur notre religion, l’islam??? Vous savez que la calomnie est un péché énorme. Outre la stupidité de vos commentaires, on voit au grand jour votre ignorance.

        Aïcha (ra) n’était pas seulement la seconde épouse préférée (après Khadija) du Prophète (saw), elle était aussi la plus jeune. Cela signifie concrètement que sa -mission- a été de continuer la transmission de l’expérience prophétique le plus longtemps possible; elle est morte à plus de 80 ans. Ensuite Aïcha (ra), comme les autres épouses, du fait de sa proximité avec le Prophète (saw), est aussi considérée comme disciple, c’est-à-dire qu’elle est une source solide et fiable de hadiths. Tout ce qu’elle faisait était dans la droite ligne de l’enseignement du Prophète (saw), donc indiscutable. Enfin, grâce à son immense expérience et connaissance, elle a été la première imam et enseignante pour les femmes. Un des piliers de cet expérience unique et préciseuse est qu’il n’existe pas de cas ou situation où une femme dirige la prière devant des hommes.

        Dernier point si je puis, si vous souhaitez vous engagez dans un débat digne et respectueux, même si votre connaissance du sujet est limité, mieux vaut éviter les agressions verbales vulgaires: on n’est pas en bas de votre immeuble ou au bled. Merci

  2. A chaque fois que j’entends ce genre de bizarrerie je me rappelle ce hadith :

    454. Abu Hurayra compagnon rapporte que le Messager d’Allah priere prophete a dit : “Le meilleur des rangs des hommes est le premier, le pire étant le dernier, Et le meilleur des rangs pour des femmes est le dernier, le premier étant le pire”. (Rapporté par Muslim, Abu Dawud, al-Tirmidhi et d’autres. (page 193)

    Je suis tout à fait d’accord avec Mohammad Sarodi.

    Le féminisme est le cancer du sein du monde.

    • Pourquoi être aussi catégorique ?
      A partir du moment où l’on pense que les femmes et les hommes sont égaux (même en affirmant qu’ils sont différents) , on rejoint logiquement les valeurs du féminisme.
      Je m’explique, le féminisme est un mouvement avec des branches et des modes d’actions très différents (parfois extrêmes), qui prône intrinsèquement l’égalité entre tous les individus.
      N’est-il pas ridicule, de tenir de tels propos, lorsque l’on sait que l’Islam véhicule également l’Egalité ?
      Donc je me permets de vous demander, Mak : En quoi le féminisme est “le cancer du sein du monde” ? En évoquant le féminisme de cette manière, vous ne faites que révélez votre manque d’information et les nombreux préjugés que vous avez sur le sujet. Comme si ce mot semblait vous donner des frissons.

      • Le féminisme est un aspect sectaire qui n’existe pas en islam !
        il y a des droits et des devoirs pour chacun et chacun est libre de vivre sa vision des roles dans son couple, du moment qu’ils sont énuméré avant de ce marier et non après comme beaucoup de femme font !!
        Que veut dire féminisme ? Quel rapport avec la religion ?
        Aucun, puisqu’en islam est un mode de vie spirituel qui rattache la vie de ce bas monde en l’organisant. A partir de la, certaine personnes veulent créer la fitna en divisant et inventant de nouveau mode de pensé comme le féminisme. Je pense qu’il voulait dire cela à sa manière !

  3. Que à l’époque du prophète (PBSL) des femmes, à commencer par Khadija, pouvaient donner des dars à des hommes et participer beaucoup plus activement qu’aujourd’hui à la vie de la communauté musulmane est une chose qu’il faut rappeler et reprendre en plus dynamique. Mais si, depuis 1400 ans, ce sont des hommes qui dirigent les prières, changer les choses sur ce point là, en finale secondaire, c’est, qu’on le veuille ou non, se placer sur un terrain occupé et cela fera toujours pièce rapportée. Il vaut mieux aller en occuper d’autres. Les femmes peuvent diriger l’administration des mosquées, donner des cours, interpréter les textes, donner des fatwas, organiser les associations, innover, il y a beaucoup de choses à faire. Mais il est humiliant de devoir forcer une porte où tout le monde se rappellera en permanence qu’elles étaient absentes pendant 1400 ans. Ce serait créer un clivage post mortem avec les hommes du passé qui ont monopolisé cette fonction pendant des siècles. Innover dans le respect des principes ce n’est pas prendre une place déjà occupée, c’est conquérir ou reconquérir d’autres espaces.

  4. Le renouveau de l’islam ne peut avoir lieu qu’en Occident. C’est au contact d’une autre civilisation que l’islam peut sortir du déclin intellectuel (et économique) dans lequel il s’est enfermé depuis le 13e siècle.
    C’est le seul moyen pour l’islam de combattre le wahabisme ou le djihadisme, ces deux cancers qui l’affaiblissent.

    • Qu’avez vous contre le jihadisme ? Savez vous ce que c’est ? Connaissez vous la différence avec le terrorisme ? Quand Bush annexe l’irak c’est quoi ? Quand Poutine annexe la Crimée c’est quoi ? Quand un Palestinien ou un Jean Moulin attaque son occupant c’est du djihadisme militaire. Quand on s’empêche de commettre un péché ou qu’on se réforme c’est du djihad (le plus difficile et le moins tape à l’oeil)

  5. Comme d’habitude les convertis sont les plus grand innovateurs dans l’islam et donc les plus dangereux. Ils importent des idées de leurs anciennes vies que ce soit l’athéisme le féminisme le christianisme etc. Et veulent l’adapter à l’islam.
    Mais je suis désolé si elle n’arrive pas à se plier aux règles de notre religion tel quels sont elles peut toujours repartir d’où elle vient si l’islam originel ne lui plais pas.
    Vraiment ils mettent la fitna entre les musulmans.

    • Bravo, on a pensé la même chose, de plus je l’ai écris lol
      Et sa ce dit diplomé de théologie sans donner le niveau Bac+2 ?? c’est très peu !!
      De plus, étudié est une chose, mais la guidé d’allah ….
      La pate à pain ne ce consome pas de suite dans le four, il faut la laisser s’assagir.

  6. – L’une des croyances du musulman, est le retour de Îssâ/Jésus (عليه اليلام). Son rôle ne sera pas d’être prophète mais réformateur, non pas de l’Islam, mais des musulmans égarés et des mécréants. Il n’apportera pas de nouvelle législation mais soumettra les gens, et se soumettra lui-même à la législation qui fût donnée au prophète Mohamed (). – – – Tous les gens comme cette dame (T.Ramadan, Iquioussen, Bajrafil…) se fatiguent pour rien; leurs efforts seront anéantis bientôt, leurs noms humiliés puis oubliés. – – – @Jean-Daniel Leroy: vous confondez “grâce” aux médias wahhabisme/salafisme qui consiste à un retour de l’Islam originel, sans ajout ni diminution comme les pratiques de cette dame, avec le Takfirisme/Kharijisme qui appelle à excommunication en masse des musulmans, leur meurtre ainsi que celle des non-croyants. – – – Les Salafis sont les pires ennemis des Takfiris/Khârijis. Les Salafis les ont combattus, eux et leurs idéologies depuis des dizaines d’années, avant même cet engouement médiatique et populaire. – – – – D’ailleurs l’essentiel de la croyance des Khawârij (pluriel de Khâriji), et qui fait leur force et explique leur succès, et l’excommunication des dirigeants musulmans, notamment arabes, et en particulier les saoudiens. Ce sentiment anti-dirigeants est très répandu malheureusement dans le monde musulman, ce qui est une aubaine pour les pseudo-djihadistes.

  7. Initiative intéressante, n’en déplaise à certains ou certaines rien dans le coran n’interdit à une femme de mener la prière à ce que je sache. Les hadiths sur la question ne sont pas nombreux et ne sont pas des hadiths forts.
    Effectivement les savants le condamnent, ils ont peut de perdre leur monopole. Globalement je trouve que les hommes musulmans ont peu de l’émancipation des femmes musulmanes alors qu’ils devraient s’en réjouir.
    Que Dieu nous guide.

    • Arrêtez de raconter n’importe quoi. Personne n’a “peur de l’émancipation des femmes”: votre problème est que vous croyez en une sorte de relativisme des valeurs, des principes. La religion n’est pas un jeu de l’oie où chacun avance ses pions au gré des coups de dés.

      Que les hadiths sur la question soient “nombreux” ou pas, ils vont -tous- dans la même direction: une femme ne peut diriger la prière devant des hommes. Dans l’exemple même du Prophète (saw), avec plus de quatre épouses contrairement aux autres musulmans, il n’y a pas UNE SEULE preuve ou antécédent avec une femme qui prie devant les hommes, chez lui (saw) ou à la mosquée. Pourquoi chercheriez-vous à faire “mieux” que le Prophète (saw)?

      Mais puisque que la question de “l’émancipation des femmes” vous titille tant, allez contacter votre député ou sénateur pour lui demander pourquoi, à compétences égales, une femme touche un salaire inférieur de 20% à celui des hommes, ou pourquoi une élève qui affiche sa modestie avec un foulard est interdite d’accès dans l’école de la république.

      • Sur le relativisme, je ne comprends pas votre argumentation, je ne relativise rien du tout, j’applique le principe d’égalité entre les êtres humains que le Coran nous prescrit.
        Sur l’absence d’exemples de femmes faisant la prière chez le prophète, le prophète est le prophète avec la révélation, avec la responsabilité de l’ensemble d’une communauté, avec la responsabilité d’étendre l’Islam. Ses épouses étaient sans nulle doute moins savantes, moins charismatiques et moins aptes que le prophète à faire la prière. Sans compter le problème que cela aurait causé de confier la prière à des femmes vis à vis des autres hommes : Mecquois, Médinois, tribues juives et chrétiennes (Apparemment ça pose toujous problème à certains). L’absence d’exemples ne veut pas dire que cela soit interdit : D’un point de vu religieux (la croyance en un Dieu unique et dans son message), quel risque cela fait courir pour les individus et pour la Oumma quel problème cela pose pour les individus et pour la Oumma ? objectivement aucun. Donc personnellement, ça ne me pose aucun problème qu’une prière soit dirigée par une femme.
        Concernant le dernier point celui de l’émancipation des femmes dans les sociétés Européennes, sachez que des lois qui garantissent l’égalité de salaire entre les hommes et les femmes existent en France ( de Culture Catholique) mais qu’elles sont mal appliquées, elles existent aussi en Norvège (de culture Protestante) où elles sont beaucoup mieux appliquées ; C’est un peu comme dans les pays musulmans, le message divin nous enjoint de bien traiter nos épouses et nous pousse à un traitement équitable des hommes et des femmes mais peu de musulmans respectent cette injonction.
        Pour l’affichage de signes religieux à l’école, je vous rejoins, c’est honteux et je ne vous ai pas attendu pour remettre en cause la loi de Mars 2004 et surtout son application à géométrie variable (Se sont surtout les jeunes musulmanes qui sont visées).
        Ce n’est toutefois pas le sujet, que les hommes Européens aient un problème avec l’émancipation des femmes, c’est un problème à traiter.
        Le sujet abordé dans l’article et dans certains commentaires est autre, pourquoi les hommes musulmans refusent l’émancipation des femmes musulmanes, notamment en acceptant qu’elles puissent diriger des mosquets et la prière ?

        • Saidb.
          Est-ce que vous lisez ce qui est écrit, ou êtes-vous aveuglé par votre ignorance?
          Si justement, vous naviguez en plein relativisme. Vous pensez que la religion est cette espèce de menu à la carte, et le pire est que vous n’y connaissez absolument rien. Dire que les épouses du Prophète (saw) ne dirigeaient pas la prière est: 1) une erreur d’une stupidité sans fond, car elles dirigeaient les prières entre elles, puis avec d’autres femmes après la disparition du Prophète (saw), 2) dire qu’elles étaient “moins savantes ou charismatiques” est encore plus au-delà des âneries que vous nous sortez d’habitude avec votre bien-pensance franchouillarde. Vous sortez vraiment n’importe quoi: qu’est-ce que les “tribus…” viennent faire ici??? Et ce n’est pas parce que quelqu’un quelque part dans le monde déforme la religion, sous le coup d’un féminisme daté, et que ce cela “ne vous pose aucun problème” que cela fait partie de l’islam: vos arguments sont affligeants!

          Non, l’égalité des salaires hommes-femmes n’existe pas en France: une fois de plus faîtes votre éducation et revenez nous voir. Enfin, j’ai remis en question cette loi honteuse et inique de mars 2004 dès sa sortie, dans un article dans _Le Monde_ et ici même sur Oumma.com; avec 2 ou 3 autres ici, je suis pour ainsi dire un des pionniers… Vérifiez toujours vos propos pour éviter le ridicule en public.

          Pour la dernière fois, une femme qui dirige la prière devant les hommes, cela n’a rien avoir avec une “émancipation”, cela participe du même registre inculte et narcissique (cette femme fait sa propre publicité pour des raisons politiques) que ceux qui disent que l’on peut boire de l’alcool dans le mesure où l’on ne s’énivre pas, ou ceux qui ne font pas le Ramadan quand il fait trop chaud… ce sont ces faiblesses et ceux qui les propagent qui sont les ennemis de l’islam, pas les sionistes ou les Américains.

          • Puisque vous manquez d’arguments, vous passez à l’insulte, à l’invective et à la mauvaise foi.
            Vous ne développez aucun argument rationnel ou religieux.
            Evidemment dans mon précédent commentaire, lorsque je parlais des prières dirigées par les femmes du prophète, je parlais de prières mixtes, puisque c’était le sujet, j’ai jugé les lecteurs de ces commentaires suffisamment intelligents pour ne pas avoir à le préciser.
            Evidemment que les épouses du prophète, tout comme les compagnons étaient moins savants (en matière d’ISLAM puisqu’il faut tout préciser avec vous) et charismatique que le prophète qui a été choisi par Dieu pour répandre son message, ça ne veut pas dire qu’elles sont dénuées de qualité, tous comme les compagnons.
            Pour votre culture générale, pour l’égalité salariale : la loi (code du travail) la prévoit en France depuis 1972, la loi Roudy prévoit l’égalité professionnelle depuis 1983. Le problème comme je vous le disais plus haut , c’est que la loi n’est pas correctement appliquée.
            Pour le reste je vous laisse à vos élucubrations qui ne méritent pas de commentaires de ma part.
            Et que Dieu nous guide.

          • Une dernière chose tout de même concernant votre dernier paragraphe, la consommation d’alcool est interdite par le Coran, le jeûne pendant le mois de Ramadan est prescrit par le Coran.
            Rien n’interdit dans le Coran à des femmes de diriger une prière en la présence d’hommes. Apprenez à comparer des choses comparables, c’est plus honnête sur le plan intellectuel.
            Que Dieu nous guide.

  8. ( -Pour Mohammad Sarodi, 70 ans, l’ancien président de l’Association musulmane de Santa Clara, la question ne souffre aucune discussion : il ne participera jamais à des prières menées par des femmes. « Si les femmes dirigent des prières pour les femmes, très bien. Mais si elles officient devant les hommes, alors là j’y suis totalement opposé. Je n’ai jamais entendu un savant se prononcer dans ce sens. Ce n’est pas acceptable et cela ne veut pas dire que les femmes sont inférieures, mais juste que ce n’est pas à elles qu’incombe cette mission », )

    -JE SUIS DE CET AVIS !

    • J’ai accepte d’être éduqué par une femme ma mère, de confier une partie de l’éducation de mes enfants à mon épouse, d’avoir des profs à l’école qui sont des femmes, de me faire soigner par des femmes, que ma ville soit gérée par une femme (Martine Aubry), de m’être fait recruté par une femme… Pourquoi la direction d’une mosquet et la fonction d’Imam devrait être une exception, d’autant plus qu’il n’y a aucune interdiction formelle dans le Coran, si une femme est compétente en exegèse et en sciences Islamiques, je ne vois pas où est le problème.
      Restons cohérents.

        • Hicham.
          Ne perdez pas votre temps. J’ai essayé de mon côté; cet individu est un gros ignorant de sa religion. Il confond préceptes, foi islamiques avec la cultue française. Le plus grave est qu’il s’amuse à inventer des choses sur l’islam qui n’existent tout simplement pas, qu’il est incapable d’expliquer de manière cohérente et savante. Le degré zéro du “musulman assimilé”.

        • Le problème avec des gens comme vous, c’est que vous êtes incapable de discuter sereinement d’avis contraires au votre. Vous passez rapidement à l’invective, à l’insulte au détriment de la réflexion. C’est un petit jeu dangereux y compris sur le plan religieux, de dire que quelqu’un invente des choses alors que je n’invente rien, je me réfère uniquement au texte de base qui est le Coran et aux Hadiths non équivoques. Le reste n’est qu’interprétation des textes, vous avez la votre, j’ai la mienne. Pour autant je ne vais pas vous manquer de respect, c’est à l’encontre de mon éthique Musulmane et à l’exemple que nous a laissé le prophète.
          Apparemment sur ce point aussi nous divergeons
          Que DIeu nous guide.

          • saidb.
            Mais de quoi parlez-vous? A chacun de vos messages, vous démontrez que vous ne connaissez rien à rien à notre noble religion. Vous délirez avec votre vision corrompue par votre fétiche pour la culture française (ses pires aspects), plus grave encore vous parlez de “hadiths” qui n’existent que dans votre imagination. Je le répète pour la énième fois: il n’y a pas le début d’un commencement de preuve qui indiquerait qu’une femme puisse être imam dans une congrégation d’hommes. Pas la peine de tourner autour du pot avec votre féminisme à dix centimes, ou votre soi-disant “éthique” qui n’est que le cache-sexe de votre ignorance. Il n’y a pas de “divergence”: il y a ceux qui savent et arguent, et ce ceux qui vendent du vent.

        • Effectivement, le prophète nous l’a enseigné – par contre il ne nous a pas enseigné d’interdire à des femmes de créer des mosquets et de faire des prêches y compris à des hommes.
          Pour revenir à la prière et à l’WUDU que dit le le prophète si elle n’est pas executé exactement comme il l’executait ? C’est pour mon éducation personnelle (merci de préciser les sources, j’ai bien me faire une idée à partir des textes).
          Que Dieu nous guide et augmente notre savoir.

          • saidb.
            On vous a dit et répété que les femmes peuvent faire ce qu’elles veulent entre elles, qu’il existe des mosquées pour femmes partout dans le monde. C’est quoi le truc que vous ne comprenez pas? Les femmes ne peuvent pas mener la prière dans une congrégation masculine; cela n’existe tout simplement pas, dans -aucune- source islamique.

            Pour les ablutions, il y a deux sources: le noble Quran [5:6], et la tradition prophétique (la théorie et la pratique, si vous voulez). Il y a 4 étapes en séquence: visage, bras jusqu’au coudes, cheveux/crâne, pieds jusqu’aux chevilles. Les ablutions font partie de la loi islamique, c’est-à-dire que sans elles la prière n’est pas valide. Il existe un hadith fort selon lequel Othman (le troisième calife) faisait les ablutions en se rinçant la bouche et les narines parce qu’il avait vu le Prophète (saw) le faire. Il est possible aussi de passer de l’eau sur ses chaussettes (pas les chaussures!), si on est au travail par exemple, seulement à la condition qu’on a déjà fait les ablutions proprement avant dans la même journée. Enfin, se brosser les dents, se peigner la barbe, ou répéter les gestes des ablutions trois fois sont facultatifs et soutenus par des hadiths faibles. Dernier point, selons les écoles théologiques, certains disent qu’il faut déclarer son intention [niya], d’autres disent que faire les ablutions est la preuve de l’intention. Qu’Allah guide les croyants.

  9. Dieu a donné l’Islam aux Arabes, en premier. Ils ont plaqué dessus leurs archaïsmes bédouins, leurs légendes infantiles, leurs quasi déification blasphématoire du Prophète et des Califes.
    Ils ont eu leur chance. Elle est passée.
    Aux autres maintenant de redonner à l’Islam toute sa grandeur.
    L’Islam est universel. Il n’appartient ni aux Arabes, ni aux “anciens”, ni aux californiens, ni aux Martiens, ni à personne. Il appartient à qui décide de s’en prévaloir. Ceux qui sont outrés par l’évolution des choses (encore bien lente malheureusement…), pas de problème : qu’ils continuent dans leur train-train wahabite, frériste, sunnite, chiite, et autre archaïsme. No problemo !

  10. Le problème est que pas mal de gens ne connaissant pas l’islam n’arrivent pas à bien comprendre qu’en islam il n’y a pas de clergé. Chacun sera jugé et responsable de ces faits et actions devant son Créateur. Allah dit dans le Coran ce qui signifie en français: O croyant occupez vous de ce dont vous êtes responsables et ne soyez pas détournés par ceux qui s’égarent si vous êtes en droit chemin.
    Celles qui veulent construire une mosquée et diriger les prières qu’elles le fassent, un croyant sait très bien faire la distinction. Cela peut importe et n’a pas matière à faire une tollé.
    Il y en a certain qui croient, à tord ou à raison, que la séparation dans les lieux de culte musulman est la raison du déclin de la communauté, mais ce n’est pas le même jugement qui est faite pour la franc maçonnerie, qu’elle aussi prone cette séparation.
    S’il y a besoin de recherche des raisons du déclin, ce n’est nullement en ces sujets. Ce n’est que de divertissement rien de plus.

  11. Dans l’Islam, quand nous avons une question à laquelle nous ne trouvons pas de réponse dans le Noble Coran, il faut la chercher dans les Hadiths et quand nous ne trouvons toujours pas de réponse dans les Hadiths, il faut suivre l’avis des Savants. Et les Savants disent non !
    C’est clair non et moi je suis également de cet avis.

    • Ne dit pas n’importe quoi lol
      On cherche pas des réponses par des versets, on demande aux savants une reponse via le coran et la sounah.
      Secondo, les savants n’ont pas interdit a la femme de guider la prière chez elle avec son mari et ces enfants, mais dans une mosquée ou règne la mixité.

  12. Salam’aleykum frères et soeurs….
    Si l’islam interdit le faite qu’une femme dirige la prière c simplement du à sa matrice (sont corp) qui portera défaut je m’explique sachez que la personne qui prêche doit être quelqu’un de fiable en tout points jparle pas d’intellect ou de moralité. L’imam qui prêche chez vous ils sont un voir deux si le premier est malade… Alors que chez la femme chaque mois elles auront leurs menstrue, être enceinte donc 9 mois puis allaitement de l’enfant, géré la maison géré l’éducation des enfants etc…. Vous savez messieurs la femme est déjà l’imam du foyer conjugal…. Sans elles nous sommes wallou!
    Bref ils faudrait au minimum pour les au cas ou 3 à 5 femme imam par mosquée pour géré les fidèles au moment de la prière.

    Le rôle d’une personne qui dirige la prière etc… C quelqu’un qui est voué au culte, c sa passion, sont métier et malheureusement une femme ne peut pas être cette personne car comme j’ai dit plus haut la femme a déjà trop de taf!

    • Ben dites donc, vous n’êtes pas un féministe…

      Et dire qu’avant l’islam, Khadija était chef d’entreprise, Mahomet un simple employé et que c’est elle qui lui a proposé le mariage. Ensuite, tout le monde à la maison !

      La condition de la femme a bien souffert de l’apparition de cette religion bédouine qui colle trop au contexte de son apparition. Nous sommes en …2017.

      • Jean Daniel Salam alikoum
        Le problème ce n’est pas la religion,( les textes (le Coran) ne disent rien sur la question évoquée dans l’article, donc chacun pourrait faire comme il le souhaite), ce sont le patriarches qui se sont accaparés le monopole de la religion, du licite et de l’ilicite, vous avez l’air de connaitre un peu l’islam, épargnez nous les raccourcis, il y en a suffisamment dans les commentaires de certains lecteurs.
        Que Dieu nous guide.
        Tayoub Salam Alikoum,
        Les hommes sont aussi très occupés, j’ai aussi connu des imams qui travaillaient, s’occupaeient de leurs enfants…
        SI les femmes souhaitent s’organiser pour créer des mosquets, grand bien leur fasse, elles ne feront que participer à la diffusion des préceptes de l’Islam.

  13. Tout d’abord, je vous demande de m’excuser pour des faute d’expression et du reste,
    C’est triste de voir certain musulmans par manque de savoir impose son avis.
    Je m’adresse a celui qui vois la permission a une femme de diriger la prière pour les hommes prétextant, l’absence de preuve.
    Qu’il sache qu’en islam, rapporter la preuve incombe a l’adorateur, pas a celui qui réfute l’action. Puisqu’il fait partit de la croyance des musulmans de croire que la voie qui mène a Allah nous a été deja clarifier, dans la sunna, Quand nous disons Mouhammad Rassulullah, Mouhammad est le messager d’Allah, Nous nous engageons sur 4 point.

    1– Adorer Allah en conformité avec sa sunna. il a ete envoyer pour etre suivi n’est ce pas?
    il est temps que les féministe se soumet a la sunna, si on ne ferme pas cette porte, d’ici 10 ans je crains qu’ils introduirons des instrument a la mosquee pour adorer Allah. et que ses partisans exigerons la preuve.
    2– s’éloigner de ce qu’il a interdit et le réprimer
    3–attester la véracité de ses message
    4–Obéir a ses commendement.
    Voila le sens de Mouhammad Rassullulluah, et la mettre en application. Il ne s’agit pas de la prononcer comme un perroquet.
    L’islam fait bien la difference entre les actes d’Adoration interdit d’accès la soumission est totale pour les fidèles et les action de la vie, il a laisser libre, sauf ce que la révélation a interdit. …
    Voila la règle
    : La base dans toute adoration est l’interdiction et l’abstention sauf s’il y a un texte révélé à ce sujet. Et la base dans tout acte de la vie quotidienne et dans les coutumes est l’autorisation sauf s’il y a un texte révélé qui vient nous l’interdire.

    Alhamdulillah, j’espère que c’est clair, la voie qui mène a Allah est dans la sunna, faire la priere est une adoration de même diriger la prière, Pour que l’ouvre de serviteur soit accepter auprès d’Allah, il doit être conforme a la sunna.

    Une des preuve manifeste. Khutbath hajj lor du vendredi, nous entendons tous le passage suivante
    “..La meilleure des voies, est la voie du Prophète (sallallahu ’alayhi wa salam)”
    On ne le cite pas pour faire jolie a l’oreille, qui vient s’oposer a la voie des femiste imam et de ses partisan.
    Dernières de chose.
    Il est connu que parfois les serviteurs hommes de la femme du messager d’Allah dirige leur prière. Jamais l’inverse.
    C’est a celui qui legifere une adoration de rapporter la preuve. non pas leur opposant.
    Qu’Allah les guide

  14. Rached
    Comme d’habitude les convertis sont les plus grand innovateurs dans l’isam

    assalam alaikum
    Soyons juste l’homme est sur la religion de son ami intime, éviter de nous différencier, n’ouvre pas cette porte, c’est un mal encore plus grave, on est tous frère et sœur crains Allah, Tu n’acceptera pas de voir coller a l’islam et a tout les musulmans le terrorisme de Zayd. Je ne suis pas un converti ni du maghreb.
    En général les convertie s’éduque, se conforme beaucoup plus a l’enseignement prophétique, alhamdulillah.
    Quand a l’innovation, il est apparu depuis le 3eme calif et a grandit avec le temps, il épargne que ceux qui apprend sa religion parmi les fidèle et qui tien son engagement quand il dit Mouhammad Rassulullah.
    L’innovation s’oppose a la sunna,
    chaque musulmans doit se demander s’il prononce les deux attestation comme un perroquet ou il a prononce avec savoir, ne pas confondre avec la traduction
    .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le roi de Bahreïn a offert un terrain pour que les coptes construisent une église

La Turquie plus divisée que jamais au lendemain du référendum