in

“Burka Avenger”, la super woman des enfants pakistanais rend justice en burqa

Les enfants pakistanais qui ont pu la découvrir en avant-première l’ont déjà adoptée, la super woman du Pakistan, protectrice de la veuve et l’orphelin, mais aussi ardente avocate de l’éducation des femmes, poursuit les méchants et combat le mal en… burqa.

Méconnaissable sous son long voile noir opaque, d’où ne filtre que son regard perçant, la "Burka Avenger", qui va débarquer début août sur les écrans d’une grande chaîne populaire pour enfants, est enseignante le jour, répondant au nom de Jiya, et la nuit venue, se transforme en héroïne au grand cœur veillant sur les êtres les plus vulnérables. Ses armes ? Des livres et des stylos qu'elle lance avec dextérité à la manière d'une experte des arts martiaux.

A l’origine de cette série qui se veut résolument pédagogique, pleine de bons sentiments et de messages positifs, en faveur notamment de l’école et valorisant le statut des petites filles et des femmes dans la société, se trouve Aaron Haroon Rashid, l'une des pop stars les plus célèbres du pays. "Chaque épisode est centré autour d'une morale qui envoie aux enfants un message social fort, mais il est enrobé de pur divertissement, de rire, d'action et d'aventure", a-t-il confié à Reuters.

La perspective de voir cette justicière voilée s’inviter dans les foyers pakistanais en gêne et trouble certains, qui redoutent les effets négatifs de cette série. Mais ce n’est pas le cas du jeune public pour laquelle elle a été spécialement créée et qui sont ses premiers fans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une cure de vitamines pendant le Ramadan, c’est possible avec NoorVitamins !

Trappes: révélations du CCIF sur la page Facebook du policier