in ,

Une Britannique développe le « Coran interactif » contre l’islamophobie et le terrorisme

Imaginez une plate-forme numérique qui pourrait contrecarrer les effets pervers des préjugés anti-musulmans, éradiquer le fléau de l’islamophobie, tout en faisant rempart contre le terrorisme…

Cela semble trop beau pour être vrai, trop virtuel pour être réel, mais pas pour la londonienne Zeena Qureshi, 26 ans, qui travaille d’arrache-pied afin que son projet de « Coran interactif », longuement mûri, prenne forme et vie sur la Toile, dans l’intérêt général.

Appelé Ananas, du nom de l’association de bienfaisance dont elle est tout la fois la fondatrice et le fer de lance, le concept du site portail qui a d’abord germé dans l’esprit de son beau-frère, avant qu’elle ne l’adopte en se donnant les moyens de le matérialiser, poursuit un fort louable objectif : lutter contre les ténèbres de l’ignorance et les dangers de l’essentialisation en éclairant les internautes sur la quintessence du message coranique, grâce aux explications qui accompagneront chaque verset et aux informations qui les recontextualiseront, scientifiquement indiscutables.

« L’information sans contexte n’est pas une connaissance », répète à l’envi Zeena Qureshi qui aime se référer aux travaux des deux chercheurs du département psychologie de la Cornell University, David Dunning et Justin Kruger, et à leur fameux « biais de jugement » mis en lumière en 1999, selon lequel  « les personnes les moins qualifiées dans un domaine donné surestiment leurs compétences, et inversement, les plus compétentes tendent à sous-estimer les leurs ».

« Sur notre plate-forme, vous pourrez même découvrir le point de vue d’un soufi ou d’un non musulman. Nous essaierons de fournir un contexte à l’information subjective », précise-t-elle, avant de déplorer vivement : « Les extrémistes ciblent des individus vulnérables et isolés. Si ces personnes cherchent des réponses à leur quête de sens ou à tout autre questionnement lié à l’islam, elles doivent se rendre sur un site qui les éclairera et non qui obscurcira leurs pensées ».

Sur Ananas, les utilisateurs pourront collectionner les pièces « Anacoin », une crypto-monnaie tombant dans leur escarcelle pour les récompenser d’avoir sponsorisé un verset ou d’avoir enrichi le site de leurs connaissances. L’ Anacoin pourra être échangée et si la valeur de la monnaie augmente, une moitié sera versée à une œuvre caritative et l’autre à l’utilisateur.

« Les gens devraient être récompensés pour les bonnes choses qu’ils font », souligne Zeena Qureshi qui, comme tout un chacun, aimerait déceler dans le ciel rien que de  bons présages. Mais face aux noirs nuages qui s’y amoncellent, elle est plus que jamais convaincue de tenir, avec son projet évolutif de « Coran interactif », la meilleure parade virtuelle contre la dure réalité de ce bas monde.

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. Dans le Coran , le mot tenebre est cité au pluriel, jamais au singulier.
    Le mot lumière est cité au singulier, jamais au pluriel.
    C’est pourtant facile pour ne pas se tromper.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La plus jeune ministre au monde est une Emiratie, âgée seulement de 23 ans

Florian Philippot critiqué par ses troupes pour avoir dégusté un… couscous !