,

Besson et la trouille de l’islam d’une minorité de français

Celui dont la félonie façonne le faciès, capable de trahir plus vite que son ombre, aussi impopulaire que le paiement du tiers-provisionel, le ministre de l’Immigration Eric Besson tente de dégoter quelques excuses à la bérézina électorale de l’UMP aux élections régionales. Initiateur du lamentable débat sur l’identité nationale qui a contribué à la deuxième résurrection de l’Histoire après celle du Christ, en régénérant un Front national moribond, Besson tente en vain de se dédouaner de sa responsabilité en déclarant aujourd’hui sur RMC «  qu’une minorité de Français a peur : de la mondialisation, de la construction européenne, du progrès technique, de l’étranger, de l’islam… »

Il est en revanche une certitude : si, selon Besson, les français ont la trouille de l’islam, il a, lui, bel et bien le trouillomètre à zéro à l’idée de perdre son maroquin ministériel obtenu au terme du plus fulgurant retournement de veste de la Ve Republique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menace sur les lieux saints musulmans en Palestine

La Maison Blanche en orbite sur un site d’opinion mondial