in

Azzédine Taïbi, le nouveau maire de Stains qui a toujours été favorable à des sanctions contre Israël

Azzédine Taïbi a été l’un des rares élus à avoir pris clairement position en faveur de sanctions contre Israël et à avoir participé à des actions de boycott de l’occupant israélien. Comme quoi, loin d’effrayer les électeurs, cette honnêteté n’a pu que contribuer à la victoire d’Azzédine.

La commune de Stains, forte de 35 000 habitants, a élu dimanche Azzédine Taïbi, 49 ans, d’origine algérienne, représentant l’Union de la gauche, avec 50,33% des suffrages.

Sa candidature n’était pas une évidence après la décision de Michel Beaumale, maire communiste depuis 1996, de ne pas se représenter. Contrairement à d’autres villes dirigées par le PCF où la succession est préparée de longue date, M.Taïbi s’est imposé au terme d’une primaire interne au parti.

« Avant d’être élu j’ai fait mes classes en tant que travailleur social, animateur, éducateur, directeur des structures jeunesse, etc. J’ai consacré une grosse partie de ma vie aux préoccupations de la jeunesse, à la citoyenneté dans les quartiers populaires, principalement sur le Clos Saint Lazare et Salvador Allende, à Stains », rappelle Azzédine Taïbi.

Cet engagement de terrain, l’amène à être conseiller municipal en 1989. Six ans plus tard, il est nommé adjoint au maire en charge des questions de la jeunesse, puis en 2001, adjoint au maire en charge des questions de la jeunesse et de l’enfance et conseiller général. A partir de 2008, il est vice-président du Conseil Général.

Ci-dessous la vidéo (septembre 2013) dans laquelle Azzédine Taïbi explique son engagement en faveur de la campagne BDS :

CAPJPO-EuroPalestine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Histoire des Prophètes : Noé

Finlande : les femmes voilées ne sont pas les bienvenues dans la police