in

Attaque mosquée Norvège : un fidèle pakistanais de 65 ans salué en héros pour avoir désarmé le terroriste islamophobe

Huit ans après le massacre de masse qui faucha 77 vies innocentes à Oslo et Utoya, en juillet 2011 – la plupart des victimes étaient des adolescents séjournant dans un camp de jeunes – et près de cinq mois après le bain de sang qui endeuilla lourdement les mosquées Al Noor et Linwood à Christchurch – 51 fidèles furent lâchement abattus en plein recueillement – Philip Manshaus, 21 ans, mû par la même fureur meurtrière que le néo-nazi norvégien Anders Behring Breivik et le suprémaciste blanc australien Brenton Tarrant, a ouvert le feu dans une mosquée, en Norvège.

Anders Breivik, condamné à 21 ans de prison, effectuant le salut nazi dans le tribunal d’Oslo

Inspiré par l’abomination des crimes commis par ces deux terroristes d’extrême-droite, lesquels, à quelques années d’intervalle, ont crânement revendiqué leur appartenance et leur croisade islamophobe, le jeune auteur de la fusillade qui, samedi 10 août, était déterminé à faire un carnage dans le Centre islamique Al Noor, près d’Oslo, a esquissé un sourire glaçant devant ses juges et les caméras.

Suspecté d’avoir tué sa demi-sœur avant de faire irruption dans une enceinte sacrée musulmane, qui fut fracassante et se voulait sanglante, Philip Manshaus, placé lundi en détention provisoire pour quatre semaines, devra répondre de deux chefs d’inculpation : « acte terroriste » et « homicide ».

Un sourire terrifiant s’est dessiné sur le visage de Philip Manshaus dans le prétoire. Un visage tuméfié, suite à son affrontement avec Mohammad Rafiq

Fortement ébranlée par cette nouvelle incursion violente dans une mosquée qui aurait pu être tragique – un seul blessé est à déplorer – la communauté musulmane de Norvège refuse toutefois de céder à la peur paralysante. Elle préfère surmonter son traumatisme en saluant la bravoure extraordinaire d’un de ses membres, âgé de 65 ans, sans l’intervention duquel l’horreur se serait produite.

Publicité

Elevé au rang de héros par ses coreligionnaires admiratifs et des autorités norvégiennes intarissables d’éloges, Mohammad Rafiq, un officier de l’armée de l’air pakistanaise à la retraite, a fait le récit de son interposition salvatrice, menée au péril de sa vie, avec une humilité qui le grandit encore plus aux yeux de tous.

                             Mohammad Rafiq

« J’ai soudainement entendu des coups de feu venant de l’extérieur », a-t-il expliqué. « Le terroriste a commencé à tirer en direction de deux hommes. C’est à ce moment-là que je me suis rué vers lui pour le déstabiliser et le désarmer. Il était muni de deux armes et d’un pistolet en forme de fusil de chasse », a-t-il poursuivi. « De là, s’est ensuivie une bagarre entre nous deux, il m’a enfoncé violemment le doigt dans l’œil. Un fidèle, me voyant affaibli, a aussitôt accouru pour me prêter main forte », a ajouté Mohammaf Rafiq, encore sous le coup d’une vive émotion.

« L’assaillant a cassé une porte vitrée et s’est mis à tirer. Il ne fait aucun doute que la réaction rapide, déterminée et d’un courage inouï de Mohammad Rafiq, et d’autres fidèles qui ont été encouragés à faire preuve de la même farouche combativité, a évité qu’un drame terrible ne survienne dans notre mosquée », a déclaré avec gravité Irfan Mushtaq, un membre éminent du conseil d’administration du Centre islamique Al Noor.

Publicité
Publicité

12 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Assalamou ‘alaïkoum, la rédaction du site oumma.com, retransmettez-nous s’il vous plaît des nouvelles des évènements d’Afghanistan, on a l’impression que vous ne traitez pas souvent de ce pays. Depuis que j’ai découvert ce site, je ne crois pas me tromper, je n’ai vu passer aucun article sur l’Afghanistan, un pays qui souffre, qui a des perspectives de pacification et réunification que d’aucuns voudraient ruiner. Informez-nous davantage, au lieu de nous ressasser les énièmes développements historico-critiques de Pierre, Paul ou Jacques qui épuisent le temps des Musulmans. Les derniers développements en Afghanistan méritent peut-être la qualification de ter-ro-ris-me puisqu’ils sont à caractère vraiment politiques, et en langue Française, un vocable terminé par Isme a rapport plus ou moins avec la politique. L’évènement sanglant récent semble destiné à faire obstacle à la pacification et unification du pays, l’évènement étant dissociant par lui-même, ressuscitant le songe mensonger sunnito-shiite, ce gadget malheureusement efficace entre les mains des ennemis des Musulmans que cette fiction réjouit pendant qu’elle nous afflige et qu’ils valident et crédibilisent de leurs pseudo-études et hypothèses fumeuses alors qu’un bon citoyen de la Nation Islamique nie avec ardeur le songe mensonger.

    Croissant de lune.

  2. Voyez-vous, mon Croissant, si on surveillait un peu peu mieux les islamistes, ça nous ferait un peu moins de morts. Depuis janvier 2015, 237 morts, quand même, plus les mutilés
    Mais on vous aime quand même, et la population française est, ou résignée, ou plutôt très tolérante, ce que je pense.

    Car imaginez un seul instant l’inverse dans un pays musulman..!

    • “Car imaginez un seul instant l’inverse dans un pays musulman..!”

      Vous n’avez pas observé le massacre que l’occident fait dans LES pays musulmans ???
      Non ?!! Si vous n’êtes pas encore au courant, je porte à votre connaissance que les pays occidentaux sous la bénédiction et la supervision des USA et le mouvement sioniste israélien, ont fait plus d’un million de morts dans les pays musulmans.. Irak, Syrie, Yémen, Libye, ETC..
      237 morts quand même.. c’est beaucoup hein !!??
      Je ne sais pas si les enfants qui ont perdu la vie à cause des bêtises occidentales ont une valeur pour vous ?? Sauf si vous n’êtes pas conscient de ce qui se passe !!

  3. Armée et face à un vieux, cette petite frappe n’a rien pu faire. Pire encore il reçoit une raclée ce charlot. Bravo au monsieur pour son courage.

  4. L’image du barbu terroriste a été créée te fabriquée par les médias pourris bien pensants et par ceux ou celles qui revendiquent la pseudo civilisation .Vous vous souvenez tous de l’image que présentait les studios de Hollywood dans leurs films des Indiens d’Amérique comme de sauvages ou d’arabes comme de fourbes , des nègres comme de singes ,les réalisateurs de ces films délibérément se comportant comme de vraies ordures racistes.Nombreux sont ces petits nazillons et d’autres dégénérés qui veulent instaurer le régime nazi et revendiquer la pureté de leur race pour chasser les étrangers et ne voit-on pas des pays soi-disant civilisés s’affichant carrément comme ségrégationnistes et encourageant l’apartheid le plus dégueulasse.

  5. Très bien mais pourquoi n’avoir pas héroïsé le fidèle qui à Brest a empêché le tireur d’en arriver à ses fins? Et où en est l’enquête s’agissant des évènements récents de Brest, le tireur s’est-il vraiment suicidé, ou l’a-t-on suicidé un peu comme l’Américain qui se serait opportunément pendu au grand soulagement de certains. Bon, parce que ça va les cérémonies genre le dimanche de janvier, et du terrorisme par-ci et du terrorisme par là, et un tel est barbare et glaçant etc, je suis persuadé que ce soit l’ancien pilote ou le fidèle de Brest, ils veulent savoir toute la vérité. Encore qu’en Norvège, au Canada, en Nouvelles Zélande, les tireurs aventuristes sont pris vivants, voire en Amérique même, enfin pour les suprématistes blancs, pour peu qu’ils lèvent les bras en geste de se rendre à la police. En France, même un tireur qui est reparti trouve le moyen de se suicider, quelque chose sent mauvais en république de France, non?

    Bravo au pilote retraité, c’était très dangereux et pas gagné d’avance de désarmer un tireur muni de deux armes!

    Le tireur Norvégien, s’il a lui-même tué sa demi-soeur et c’est assez probable, l’enquête lèvera les doutes, j’ai tendance à croire que son acte au centre Islamique n’était pas prémédité longtemps à l’avance. Pour une raison ou une autre, il aura tué sa demi-soeur, peut-être lui reprochait-elle de garder des armes, peut-être savait-elle ce qu’il voulait faire et tentait-elle de l’en détourner, ou encore une quelconque querelle de famille. Mais une fois qu’il l’a tuée, il était mieux décidé, puisque déjà meurtrier il avait moins à perdre. Même si c’était planifié, la date de la veille de l’aïd va dans ce sens, il pouvait encore hésiter, se raviser, mais le meurtre de sa demi-soeur a rendu la chose inéluctable. Peut-être envisageait-il de passer à l’acte le jour de l’aïd au moment de la prière collective matinale, mais le meurtre de sa parente aura hâté son passage à l’acte, il a pu agir dans une certaine urgence.

    Je suis heureux que certains pays préfèrent prendre les aventuristes vivants quand il y a moyen, après bonne police, je fais mieux confiance à leur bonne justice. En France on s’est débrouillé à ne pas prendre vivant l’aventuriste de Brest, c’est pas un signe de saine démocratie. Mais c’est bien sûr, je suis complottiste, je veux dire par là que le doute Cartésien et probateur m’habite. Et cependant je doute, écrivait Pierre Corneille, le doute est une vertu, douter c’est vouloir la vérité.

    De nombreux malheurs ont été évités par le héros qui a désarmé le tireur, grande prouesse.

    Croissant de lune.

  6. Il reste un problème,

    On prend la photo de cet homme à la barbe et le teint oriental, et la photo du jeune homme Norvégien.

    Si on demande à une personne , qui n’est pas au courant de l’histoire, dites moi lequel est terroriste, elle dira que c’est le barbu.

    La pensée humaine reste le plus grand terroriste sur terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Pourquoi Netanyahu a plus que jamais besoin d’une guerre contre Gaza

Hommage à Eva de Vitray-Meyerovitch, convertie à l’islam en 1950